Jour après jour, les cacas nous accompagnent tels de fidèles acolytes valeureux se renouvelant à chaque selle. Or on a trop souvent tendance à ostraciser le caca, voire à le stigmatiser. Mais le caca n’est pas qu’un simple caca. Il dépasse de loin nos plus belles espérances fécales et peut être régulièrement utilisé comme points de comparaisons entre amis et entre collègues. Car on est fier de ce caca que l’on accouche courageusement chaque jour. Ainsi, pour tout comprendre à ces cacas de l’ombre, nous avons excrémement bien mené l’enquête.

1. Le caca parfait

Sans trace et sans accroc, ce caca émoji te rend fier d’être humain.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

2. Le caca format "crottes de lapin"

Un format qui se caractérise le plus souvent pas une expulsion saccadée.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

3. Le caca serpentin

La formation de ton caca a commencé au niveau de la trachée.

4. Le caca mi-figue, mi-raisin

Le caca qui ne sait pas prendre parti.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

5. Le caca de la Saint-Valentin

Pour exprimer son amour de tout son être.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

6. Le caca de lendemain de soirée

Salvateur, libérateur, ce caca apporte satisfaction et paix dans ton âme.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

7. Le caca post-betteraves

Un caca effrayant pour le naïf qui n’a encore jamais fait cette expérience insolite.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

8. Le caca post-raclette

Recomposition intégrale de la raclette dans le caca qui éveille alors nostalgie et larme de plaisir.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

9. Le caca fantôme

Il est parti et puis il revient, comme en témoigne le bout de son nez apparent.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

10. Le caca irrespectueux

Un caca mal élevé, en décrochage scolaire, qui fréquente d’autres cacas pas vraiment recommandables.

Crédits photo : Louise Pierga, artiste créatrice de concepts visuels

PS: vous êtes nombreux à vous tromper en commentaires en déclarant que l’auteur de ces illustrations est âgé de moins de dix ans ou qu’il s’agit d’un stagiaire. Je me permets donc de rectifier, en effet ces illustrations sont produites par une artiste de talent qui publie régulièrement sur ce compte @NotrePaintQuotidien