Ta cuisine est pleine de secrets. La preuve, elle te cache des trucs bien sales que tu ingurgites l’air de rien sans jamais te douter que le mal absolu se niche dans certains de tes aliments. Alors faisons un peu le tri dans tout ça que tu te débarrasses enfin des trucs les plus dégueulasses qui squattent ton panier de courses.

1. Le bouillon de poule

Mh. Quel délice, ce petit cube magique qui donnera du goût à tous tes plats ! Oui sauf qu’en fait non. Le bouillon de poule c’est un peu un condensé de vomi de démon (j’essaie de trouver des images qui soient un peu parlantes). Bourré de glutamate monosodique ou E 621 comme on le nomme dans le ghetto, un sale truc qui entraîne notamment des irritations du tube digestif. Le reste de la liste d’ingrédients est assez obscure mais surtout longue comme le bras or pour votre gouverne, un produit qui contient plus de 5 ingrédients c’est pas tip-top.

Source photo : Giphy

2. L'huile de palme

OK on le sait que l’huile de palme c’est tout caca. Ce qu’on ne sait pas c’est que l’huile de palme est partout et qu’il faut ouvrir l’œil pour qu’elle ne se faufile pas dans tes courses. Comme elle coûte que dalle, sa production correspond à un quart du marché des huiles végétales. Or non seulement elle entraîne des maladies cardio-vasculaires mais en plus elle flingue des millions d’hectares de forêt en toute impunité. Double raison pour jarter ce truc tout pourri.

3. La sauce soja

C’est le deuxième produit qui nous tombe sous la main après le bouillon en cube. La sauce soja contient des exhausteurs de goût et surtout le colorant E 150d, or ce caramel issu de sulfite d’ammonium (un truc qui sonne plutôt moins bien que la côte de bœuf) a le bon goût d’être cancérigène. Bouh, le vilain.

4. Le thé

Maintenant qu’on sait que la plupart des sachets (y compris les sachets de thé bio) contiennent des traces de pesticides (jusqu’à 17 différents) d’après une enquête de 60 millions de consommateurs, ça donne moins envie d’ingérer des litres d’infusion.

Source photo : Giphy

5. Les soupes et pâtés contenant des sels d'aluminium

On entend plus souvent parler des sels d’aluminium pour les déo, mais il faut savoir que cet additif très utile pour les antitranspirants trouve aussi sa place dans notre alimentation. Un truc bien pratique puisqu’il donne une jolie couleur aux produits et permet une meilleur conservation. En gros l’aluminium, ça a beau faire sentir bon sous les aisselles, ça schlingue du string donc méfiez-vous de tous les aliments qui contiennent ces additifs : E 173, E 520, E 521, E 522, E523, E 541, E 554, E 555, E 556, E 559, E 1452 (source : Bioaddict)

6. Les produits avec des labels mytho qui font croire qu'on ira tous au Paradis

Tous les labels ne se valent pas et certains n’hésitent pas à se donner un joli p’tit blase pépouze pour nous convaincre de leur valeur écologique genre «Terre et saveur», «Terroir et tradition ». A la place on va plutôt s’intéresser à des marques qui sont vraiment bio, comme Bio Cohérence ou Demeter. Et pour en savoir plus tu peux aussi vaquer .

7. Les bonbons

Bon ça tu t’en doutais mon vieux. Les bonbons c’est de la merde en barre (même si ça fait plaisir dans le cœur et surtout dans la bouche). Ces trucs ne contiennent pas de saccharose classique, mais du sirop de glucose-fructose, une molécule qu’on ne peut pas métaboliser et qui, en plus de nous faire un gros cul, nous expose à des risques de diabètes de type 2, et de stéatose hépatique non alcoolique (un truc pas choupi).

8. Les biscuits

Le truc bien avec les biscuits c’est qu’ils contiennent non seulement du sirop de glucose-fructose (mentionné ci-dessus) mais aussi du glutamate (mentionné aussi ci-dessous) et aussi de l’acrylamide. En gros les biscuits, c’est un peu comme des petits morceaux de maladie en barre. Bien sûr tu ne risques rien si tu en grignotes un de temps en temps mais ça reste assez peu rassurant.

9. Pas mal de produits sucrés (souffrance et malheur)

En fait c’est difficile d’accuser un produit en particulier, ce qu’il faut c’est se fader la liste d’ingrédients et être en mesure de la décrypter. Par exemple, une enquête de 60 millions de consommateurs a révélé que l’additif E 171 (dioxyde de titane, miam) utilisé dans les colorants alimentaires, pourrait être cancérigène.

10. A peu près tous les produits "Light"

Le light, c’est le mal. Vous connaissez l’aspartame ? Ce sympathique édulcorant sucre jusqu’à 200 fois plus que le sucre normal et t’expose aussi à un risque de diabète de type 2. Bref oublie le light et assume ton alimentation, tu t’en sortiras mieux en fait !

Source photo : Giphy

Ce top nous a principalement été inspiré par cet ouvrage divin qu’on vous recommande à tire larigot.

Prix : à partir de 19€ chez Amazon.fr