Vous vous lassez de ces interminables parties de Counter-Strike qui anéantissent votre vie sociale chaque jour davantage, en plus d'entraîner la gênante création d'hémorroïdes dans le bas de vos reins ? Sortez voir la lumière du jour, enfilez vos combinaisons, rechargez vos flingues, et allez jouer au petit soldat en débutant une partie de paintball :

  1. Parce que c'est de l'adrénaline à l'état pur
    Le top départ est lancé, vous n'avez que quelques secondes pour avancer, trouver le meilleur spot, continuer d'avancer, trouver vos adversaires, les éliminer avant qu'ils ne vous éliminent, les billes fusent dans tous les sens, vous entendez vos équipiers donner des indications, ça va vite, très vite. Trois minutes viennent de passer en un éclair. Votre souffle est coupé. Ils vous restent à prendre cinq minutes de pause pour bien récupérer. Et repartir.

    Source photo : Paintball Blog
  2. Parce qu'un carreau, ça vaut tout l'or du monde
    Un carreau c'est un headshot, une bille en pleine tête (sur le masque). Et pourquoi c'est bon ? C'est l'une des cibles les plus dures à atteindre, mais surtout, cela empêche l'adversaire de voir correctement. Et encore plus dur d'effacer cette trace très visible ! Et si, en plus, vous jouez en petite cadence face à des éléctros, c'est encore plus jouissif.

    Source photo : Paintball Blog
  3. Parce que cela peut être sexy
    Le paintball, bien évidemment, se pratique aussi au féminin. Mais avec des tenus réglementaires identiques à celles des hommes. En général.

    Source photo : Paintball Blog
  4. Parce que l'on aime bien faire des cascades
    Le paintball ne se joue pas sur du béton (bien heureusement) : quel bonheur de sauter au snake, de faire des pirouettes dans les fougères, ou bien se casser la gueule tout seul, comme un grand. Oui le paintball c'est aussi ça !

    Source photo : Paintball Blog
  5. Parce que hurler sur un pote "T'es ouuuuuut", vous avez rarement l'occasion de le faire en dehors d'un terrain
    Quel bonheur "d'humilier" un adversaire en le sortant à la voix (c'est-à-dire de ne pas lui tirer dessus quand vous êtes trop proche, mais de lui signifier qu'il est tout de même éliminé). Alors en plus quand c'est un pote, c'est encore plus drôle.

    Source photo : Paintball Blog
  6. Parce que c'est mieux qu'un jeu vidéo
    Vous aimez vous déplacer en équipe, coordonner des attaques ? Lâchez votre manette et venez le faire en vrai. "Play for real".

    Source photo : Paintball Blog
  7. Parce que l'on est des grands enfants
    Faire joujou avec un lanceur, (pour certains) c'est comme jouer aux cowboys et aux indiens. Et à la fin on fume le calumet de la paix, avant de relancer une autre partie.

    Source photo : Paintball Blog
  8. Parce que l'on aime bien se croire dans Matrix et éviter les billes
    Les billes sortent du canon à 300 km/h, puis baissent assez rapidement en vitesse. Suffisamment pour les voir parfois arriver et comme Néo, avec un masque, vous tortille" pour passer au travers.

    Source photo : Paintball Blog
  9. Parce que c'est un putain de sport d'équipe (pardon, activité sportive !)
    Le paintball n'est pas (encore) reconnu comme un sport (beaucoup de personnes y travaillent), mais cela en a toutes les caractéristiques. On peut par exemple le comparer à l'escrime tant les similitudes sont proches au niveau du matériel (masque/arme), de l'intensité de jeu (beaucoup d'accélération sur des périodes très courtes), et une technique à maitriser. Même si le paintball se pratique en équipe, contrairement à la plupart des compétitions d'escrime, il nécessite en entraînement préalable très sérieux.

    Source photo : Paintball Blog
  10. Parce que, comme dans tout sport, on aime refaire les parties autour d'un verre
    Quoi de mieux que le repos du guerrier, après une bonne journée de paint ? Vous entendrez des "c'est toi qui était derrière la palissade ?", ou des "oh qu'est-ce que je lui ai mis !", ou des "je lui ai repeins les fesses !". L'instant poétique, en bref.

Et vous, vous aimez jouez à la guerre, mais pour de faux ?

Top écrit par Florent du Paintball Blog