On ne veut pas te démoraliser mais tes longues vacances de feignasse privilégiée de l’Education Nationale touchent à leur fin. Tu peux choisir de t’en attrister ou essayer de positiver : la rentrée, ce n’est pas si terrible. Voici le top 10 des bons côtés de la rentrée quand on est instit.

1. Tu as pris de l’avance sur ton boulot pendant tout l’été

Bon, fin septembre tu pourras renouer avec les longues veillées à t’exploser les yeux sur ton ordi pour trouver une idée de cadeau de Noël original sur Pinterest, mais en attendant tu as de quoi voir venir pendant au moins trois ou quatre semaines, et ça c’est bien appréciable.

2. Ton cahier journal est prêt en un rien de temps

Qu’on se le dise, la première journée de l’année scolaire n’est pas celle où les élèves vont gratter le plus — et toi non plus, par la même occasion. Entre les présentations à faire, les fournitures à distribuer, les pages de garde des cahiers à préparer, les règles de vie de la classe à rappeler… la journée va vite passer ! Et s’il te reste un peu de temps à tuer, tu pourras toujours dégainer le très efficace « raconte tes vacances », qui peut se décliner en version orale pour les petits et en version écrite pour les grands.

3. Tu as réfléchi à de bonnes résolutions…

Parce qu’un 1er septembre chez les enseignants c’est un peu comme le 1er janvier pour le commun des mortels. Tu as dressé une liste à laquelle tu vas te tenir scrupuleusement : garder les tickets de caisse pour déclarer en frais réels tout ce que tu achètes avec tes sous pour le compte de ta classe, réfléchir dès janvier au spectacle de fin d’année et surtout, t’avancer suffisamment dans ton travail pour avoir tous tes dimanches libres. Lol.

Source photo : Giphy

4. Tu es plein(e) d’ambition…

Cette année c’est sûr, tu vas te lancer dans des ateliers Montessori avec tes maternelles ou expérimenter une super méthode heuristique de mathématiques avec tes élémentaires ; tu as passé ton été à lire des articles sur le sujet et tu te sens gonflé(e) à bloc pour tenir jusqu’en juillet.

5. … et d’optimisme

Tu ne sais pas encore que ça va se terminer avec un pauvre atelier transvasements et un fichier Picbille.

6. Ta classe est bien rangée

Les tables des élèves sont encore alignées avec le carrelage au sol, les livres de la bibliothèque du fond classés par ordre alphabétique et ton bureau bien dégagé, ce qui te permet de regoûter aux joies de sa fonction première : t’y asseoir pour travailler. A mon avis tu as bien dix ou quinze jours avant que ça ne soit Tchernobyl à nouveau alors profite.

Source photo : Giphy

7. Tes élèves ont leur matériel complet

Pour la première et dernière fois de l’année, tu pourras commencer un exercice sans entendre les sempiternels « j’trouve pas mon crayon », « mon feutre d’ardoise marche plus » ou le non moins lassant « j’ai deux gommes » (parce qu’en vrai on s’en tape qu’il ait deux gommes, surtout qu’on s’apprête à utiliser le stylo vert).

8. Ton compteur de photocopies a été remis à zéro pendant l’été

Tu vas pouvoir te permettre quelques folies comme taper tes leçons avec un interligne 1,5, le rêve !

9. Tu peux étrenner ton nouvel agenda

Soyons honnête, tu as beau avoir 30, 40 ou 50 ans, tu ressens toujours le même petit plaisir adolescent à le choisir dans les rayons du magasin et à remplir la page de garde avec ton nom, ton prénom et ton adresse. En plus, avec le retour de la semaine de quatre jours, tu vas pouvoir réutiliser la page du mercredi pour faire des to-do lists.

On en a un magnifique ici.

Prix : à partir de 10.90 chez Fnac

10. Tu trouveras sûrement de quoi grignoter en salle des maîtres

Il y a fort à parier qu’au moins un collègue sera passé par la boulangerie avant de venir et/ou qu’un autre aura rapporté une boîte de sablés de ses vacances aux Sables d’Olonne, donc prévois de déjeuner léger. Bon, ne t’habitue pas trop par contre, l’état de grâce ne dure que quelques jours : le reste de l’année tu en seras réduit à quémander des morceaux de Bichoco auprès de tes élèves.

Source photo : Giphy

Si avec ça tu n’es toujours pas convaincu alors dis-toi que tu t’apprêtes à faire le plus beau métier du monde… et qu’au pire, les grandes vacances ne sont que dans dix mois !

Top écrit par Bine_Bine_