Si il y a une génération qui parvient à trouver un rapport entre "service public" et "bonne musique", c'est bien celle qui est restée scotchée depuis 1992 à son rendez-vous quotidien avec Bernard Lenoir, la voix qui chaque soir dénichait les meilleurs groupes de rock sur France Inter. Et chaque semaine, il fallait se procurer une cassette vierge pour choper la Black Session hebdomadaire, un portage en public des Peel Sessions de la BBC. L'occasion d'avoir un live propre, net, et souvent débordant de bonnes surprises. Certaines sont perdues à tout jamais, d'autres ont été sauvées par la magie d'Internet. Rien que pour ça, merci Youtube (et merci Bernard).

  1. Radiohead 1995
    S'il y a encore des intégristes vieux cons pour affirmer que The Bends est ce que Radiohead a fait de mieux, c'est sûrement à cause de cette performance, le groupe envoie mine de rien le meilleur album de 1995 dans le studio 105, la brit-pop est morte et enterrée, fin du game, on a bien rigolé, les patrons sont là.

  2. Yann Tiersen 2 décembre 1998
    Tiersen n'a pas oublié ce qu'il devait à France Inter. Il viendra donc 3 fois faire un petit point course avec Lenoir, mais c'est la 2ème visite qui donnera lieu à un album live, histoire de profiter de la présence d'invités tels que Neil Hannon de The Divine Comedy, Dominique A ou Françoise Breut. Le moment de grâce absolu intervient à 25:19, quand Betrand Cantat s'incruste pour refaire le remix de Tiersen de A Ton Etoile, réarrangé pour l'occasion.

  3. Frank Black 10 juin 1994
    Pas con l'ancien leader des Pixies : pourquoi s'emmerder à enregistrer des lives quand les impôts des français peuvent vous payer un studio tout propre ? En tout cas, Lenoir a su cueillir Black Francis au sommet de sa gloire (quasiment) et rappeler qu'on ne peut pas parler de rock dans les années 1990 sans serrer la louche du gros des troupes des Pixies quelques mois après avoir accueilli les Breeders.

  4. PJ Harvey 14 septembre 1998
    Un mois après avoir illuminé de sa classe la scène de la Route du Rock (soutenu très fort par France Inter), Polly Jean devait graver sur de la bande magnétique son idylle avec la radio publique française. Ce sera chose faite ce jour de septembre, à l'occasion d'une captation au Cabaret Sauvage.

  5. Catatonia 12 juin 1995
    Ce groupe gallois n'a pas fait carrière, et c'est étonnant. Parce que ceux qui n'avaient rien d'autre à foutre ce 12 juin 1995 qu'écouter la radio sont tous tombés amoureux de Cerys Matthews et ont bien galéré pour trouver le premier album du groupe, alors uniquement disponible en import. Heureusement qu'on avait une cassette vierge ce soir là pour immortaliser cette performance.

  6. Placebo 30 juin 1997
    Les plus anciens fans du trio se souviennent avoir entendu pour la première fois Placebo sur les ondes de France Inter et ignoraient souvent si ils avaient affaire à un chanteur ou une chanteuse. Une chose était sûr : ce groupe envoyait du lourd. Pas étonnant donc que Brian Molko (oui, c'est bien un chanteur) soit venu rendre visite à Lenoir deux fois, entre deux passages à La Route du Rock.

  7. Suede 28 janvier 1993
    3 passages de Suede chez Lenoir, ce n'es pas trop tant le groupe incarnait l'autorité du rock anglais à l'époque. On parle ici du premier déjà bien chargé en morceaux tubesques. Du coup, en 1999 lors de sa dernière visite, le groupe sera comme à la maison.

  8. Pavement 10 mai 1999
    Gros bonnets, donc gros moyens : on délocalise à la Boule Noire, et Malkmus ramasse un gros vent en annonçant le premier titre. "Le... premier... chanson... s'appelle Frontwards.... (*rien*) Vous comprenez?..."

  9. Arctic Monkeys 20 février 2006
    Les Arctic Monkeys ont tout compris à la radio : balancer d'entrée de jeu un énorme tube pour que les gens restent à l'antenne, difficile de zapper sur Skyrock quand on s'est fait ferrer de la sorte. Bien joué les gars. Bon... en même temps, les mecs, ils ont que ça des tubes, difficile de faire autrement.

  10. Weezer
    Il y a 20 ans, la radio publique, celle qui est tout le temps en grève et dont le patron rénove son bureau pour 100 000 balles, utilisait ses fonds pour recevoir correctement Weezer et Radiohead en live, le même soir, parce que c'est ça aussi le service public. La radio, c'était mieux avant, définitivement.

Et vous, vous écoutez encore la radio ? (mais pourquoi vous faites ça ?)

Source : Blacksessions.fr, Wikipedia