Salut bande de vieilles croûtes, aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’une passion malsaine que j’entretiens non sans une pointe de honte : les croûtes. Sujet sensible, polémique d’aucuns diraient. Oui, mais sujet avant tout. C’est parti pour un top du bonheur pour moi et du dégoût pour vous. Mais le bonheur peut-il exister sans une goutte de dégoût ?

1. Les croûtes de fromage

C’est de loin les meilleures. Personnellement je m’inflige d’avaler la pâte du fromage juste pour pouvoir accéder plus vite à cette croûte divine. Et il n’y a rien de plus beau pour moi qu’un plateau de croûtes de Saint-Nectaire fumantes escortées de quelques morceaux de croûtes de Vieux Cantal. Et ce que j’aime plus que tout, c’est les manger pendant qu’on me regarde et me sentir jugée.

Source photo : Giphy

2. La croûte du pain

Il va sans dire que le principal intérêt de pain réside dans sa croûte et non dans la mie. En effet, l’aspect tranchant de la croûte te permettra de tailler tes dents un peu comme celles des lapins quand ils mangent des carottes.

3. Les croûtes de pizzas

Initialement j’avais prévu de disposer ce point à la toute fin de ma liste car je voue une haine sans égal à cet aliment souvent admiré des consommateurs de 4 fromages. Les arguments sont certes pertinents : goût de la pâte, degré de croustillance, intégrité etc. Néanmoins pour ma part, le seul truc comestible dans la pizza c’est la garniture. Et j’ai perdu beaucoup d’amis à cause de cette perversion alimentaire peu comprise.

Source photo : Giphy

4. Une croûte de cicatrice

La croûte de cicatrice englobe plusieurs sous-catégories de croûtes que je m’en vais citer de ce pas :

1) Les croûtes de boutons de moustiques (majoritairement constituées de suc solidifié).

2) Les croûtes de coupures de doigts (100 % sang séché).

3) Les croûtes d’encre de tatouage (mêlant du sang à de l’encre probablement cancérigène).

Ces croûtes très plaisantes peuvent ainsi être enlevées délicatement afin d’exposer à nouveau ta chair à vif.

5. La croûte terrestre

C’est vraiment une de mes croûtes préférées. D’abord parce que c’est indispensable à la vie sur terre. En effet, sans croûte terrestre on aurait carrément du mal à construire des immeubles et des câbles sous-marins pour avoir internet. Cette croûte se divise en deux catégories : la croûte continentale et la croûte océanique, mais pour ma part c’est la première qui a une place privilégiée dans mon cœur.

6. La croûte de porc

Ouais c’est l’autre mot que j’ai trouvé pour parler de couenne. Et comme je vous avais parlé de ma passion pour la couenne il n’y a pas si longtemps, j’ai trouvé honnête de rapporter dans cette liste du bonheur cette sorte de croûte de jambon.

Source photo : Giphy

7. Les croûtes de nez

OUAIS BON OK c’est les crottes de nez qu’on doit dire normalement mais franchement ça ressemble plus à des croûtes qu’à des crottes. Et puis de crottes à croûtes il n’y a qu’un pas que nous avons désormais franchis.

8. Des croûtes de sel

Un délice pour le moindre gourmet amateur de bonne cuisine. C’est ni plus ni moins de ce qu’on imagine : du sel en croûte dont on enrobe un gigot ou un poulet ou un enfant qui n’a pas été sage. Ça aspire le gras, ça conserve le moelleux, et ça donne un goût mirifique à ton repas.

9. Les croûtes d’œil

N’y a-t-il pas de joie plus saisissante que d’extirper ce petit amas de crasse agglomérée au coin de tes yeux le matin au réveil ? Non je ne le crois pas.

10. Un tableau moche

Un tableau moche est généralement appelé une vieille croûte. Si cette expression peut interpeller la susceptibilité de son auteur, elle reste toutefois un bon moyen de décorer son salon pour un moindre coût ce qui représente un avantage de taille pour les amateurs d’art dénués d’argent.

Source photo : Giphy

Et toi, quelle est ta croûte préférée ?