Trump, Bolsonaro, Orban, Salvini, Le Pen, Djokovic qui éclate Pouille, la mort d’Aznavour et le nouvel album de Christophe Maé. Dur dur, 2019 ; mais la relève arrive et on est bien content de pouvoir compter sur tous ces petits jeunes qu’on imagine déjà cartonner dans l’année à venir.

1. Titouan

Titouan est un vrai prodige. Né le 2 janvier 2019, il a immédiatement fait son rototo tout seul et s’est emparé du doigt de sa mère sans que personne ne lui montre comment se servir de ses mains. Plus tard, il a toutes les chances devenir Président de la république ou au moins footballeur pour Tours.

2. Louise

Imaginez un peu : vous naissez le 1er janvier à minuit deux et à minuit et demi vous êtes déjà en train de passer votre agrégation de philosophie avec une majeure sur l’approche plotinienne du monde défendue par Kant… Et bah Louise aurait TRES BIEN PU faire ça si elle n’avait été occupée à dormir.

3. Arsène

Il est né le 6 janvier et a déjà de la suite dans les idées : alors que des amis des parents, apprenant le prénom de leur progéniture, s’amusaient à dire « Qu’en pensez-vous Arsène » en présence de l’enfant, celui-ci n’a pas hésité à leur répondre vertement en leur vomissant dessus. Un futur grand du commentaire sportif ? Probablement, sur les traces de Pierre Ménès.

4. Mohammed

18 janvier, minuit. Un éclair déchire le ciel au-dessus de l’hôpital des Diaconesses, dans le 12ème arrondissement de Paris. Dans les couloirs, c’est la stupeur. Soudain, une apparition se dessine dans le ciel, un grand masque blanc, au moment pile où naît Mohammed. Un signe divin ? Certainement, puisque aussitôt sorti de l’utérus de sa mère, Mohammed, conscient de ses immenses responsabilités, a décidé de se mettre à écrire un livre relatant les 9 mois passés en captivité dans le ventre de sa mère. Seul hic : il n’y avait pas de stylo à sa taille. On a hâte de lire sa prose.

5. Clémence

Dès son cinquième jour, le 26 janvier, Clémence a montré toute l’étendue de ses talents en choisissant sciemment de vomir à côté de l’épaule de sa mère et non pas dessus. Filmée par une caméra de surveillance, la scène est édifiante : on y voit la petite Clémence décaler sa tête au dernier moment pour éviter de tacher le chemiser parental. Une rare aptitude à régler les problèmes qui fait d’elle une des candidates sérieuses à la succession de Carlos Ghosn à la tête de Renault.

6. Léo

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir Léo faire ses preuves en peinture. Aussitôt arrivé dans la maison de ses parents, à Gif-sur-Yvette, le petit Léo, à peine né depuis une semaine, s’est éclaté la tronche dans un pot de peinture bleue il est vrai mal placé et a réalisé une oeuvre sur le parquet en forme d’hommage à Pollock. Un coup de chance, diront les détracteurs et les pessimistes ; un coup de génie, plus sûrement : les Beaux-Arts de Paris l’ont déjà nommé docteur honoris causa de leur académie.

7. Camille

Alors là, chapeau : attendant patiemment le départ de la sage-femme, quelques minutes après l’accouchement, le petit Camille, 5 heures, s’est fendu d’un trait d’esprit qui n’est pas passé inaperçu auprès des sommités mondiales du rire, et notamment de Laurent Ruquier. Se retournant vers ses parents, il aurait dit : « arrrreeuuuuuu », ce qui, une fois traduit, pourrait se comprendre comme suit : « Pas si sage, cette sage-femme, si vous voulez mon avis. » Il a été sollicité pour écrire les questions du Burger Quiz.

8. Emma

C’est la plus vieille de la bande ! Née en 1988, Emma a réussi, dès l’année 2019, à faire ses lacets toute seule. Elle n’a plus besoin de scratchs, désormais, et a même pris le bus toute seule la semaine dernière ! Prochaine étape : devenir astronaute.

Le monde ne court certainement pas à sa perte, si vous voulez mon avis.