Vos vêtements se trempent dès que vous avez l’audace de franchir le seuil de votre porte. Vous ne vous rappelez pas la dernière fois où vous avez ressenti une sensation de fraîcheur. Le goudron paraît commencer à fondre sous vos pieds. Il n’y a plus de dinosaures, ni de communistes dans les rues, sans doute étouffés par l’accablante chaleur. C’est l’été caniculaire du mois de juillet/août qui revient vous pourrir l’existence. Mais si vous voulez profiter un jour de la fadeur désespérante d’octobre, du teint grisâtre dégueulasse de novembre, du froid à en faire perdre le bout des doigts de décembre, il va falloir vous habituer. Afin de survivre, tout simplement. Quelques conseils pour dire non à la canicule, et pour dire oui à la plénitude.

1. Faites fonctionner l'aspect psychologique

Et dites-vous que 40°c à l’ombre reste une température tout à fait supportable, même métro Saint-Lazare, à l’heure de pointe, en costard cravate parce qu’on est obligé d’en porter un pour aller bosser… « Vous êtes un glaçon…Vous êtes un glaçon…Vous êtes un glaçon…«

2. Ne sortez pas de chez vous pendant 2 mois

Mieux vaut risquer de perdre à jamais son emploi (trop d’appareils électroniques dans un open-space), sa meuf et tout contact social, plutôt que d’avoir cette trace d’auréole infâme sous les bras et les gouttes de sueur qui roucoulent sur votre front tout rougeaud. Si le wagon dans lequel vous vous trouvez est vide, ce n’est, de même, pas forcément un hasard. Conservez votre réputation, avant tout.

Source photo : Giphy

3. Passez votre été sous l'eau (comment ? c'est votre problème)

Afin de vous rafraîchir continuellement et d’éviter les chaleurs accablantes du dehors. Point négatif tout de même : vous risquez de mourir. Mourir de chaud ou de noyade. La vie est une question de choix. La mort aussi.

4. Comme les Aztèques, faites des sacrifices au dieu Soleil

Selon certaines interprétations de la mythologie aztèque, le sang humain (ou « eau précieuse ») était vital pour la célébration du dieu soleil Huitzilopochtli, élément naturel sans lequel il ne pouvait continuer à exister. Plusieurs sacrifices humains étaient donc organisés par les Aztèques au cours de l’année, sous peine de contrarier le dieu Soleil, qui se serait fâché tout rouge dans le cas contraire. Alors, vous aussi, proposez le corps sans vie de votre hamster, de votre poisson rouge, ou de votre jeune sœur pas encore pervertie dans sa chair, et demandez à cette grosse boule de feu mégalomane de taper un peu moins fort entre 13 et 15 heures…

Source photo : Giphy

5. Passez l'été intégralement nu

Évitez toutefois les crèches/piscines à boules/parcs municipaux, les services d’ordre sont parfois taquins (assez étrangement, je vous l’accorde) en ce qui concerne l’exhibition de membres reproductifs trop proéminents, et ce même s’ils sont soigneusement épilés. Vous pouvez également favoriser les vêtements larges et clairs, mais l’astuce demeure toutefois relativement classique et inefficace.

6. Évitez toute activité trop éprouvante

Ce qui implique de ne pas fumer (ni cigarettes, ni marijuana), de ne pas boire d’alcool (ni panaché, ni whisky), de ne pas baiser (ni votre femme, ni une parfaite inconnue), de ne pas prendre de coke (ni seul, ni accompagné). Bonnes vacances.

7. Évitez le sport de matière intensive

Faites pas les faux-culs, avec la bedaine pleine de bière à bas-prix que vous transportez difficilement avec vous, vous allez avoir du mal à nous faire croire que la chose se pose à votre moi intérieur comme un problème cornélien.

Source photo : Giphy

8. Installez-vous dans votre frigo

Et faites vous une place entre les glaçons, les cornichons, les asperges, les steaks (ah non pas les steaks, c’est trop chaud), les œufs durs et les bières fraîches. Oubliez l’odeur, et ne fermez pas la porte. C’est mieux, et de récentes études ont démontré l’efficacité du dispositif.

9. Évitez au maximum d'être trop vieux

Impossible, dans le cas contraire, d’aller au bout de la lecture de ce top : vous seriez déjà complètement desséché, en train d’agoniser, le nez sur votre clavier, la bouche débordante d’une bave bleuâtre… Likez ce top dans un dernier élan vital, vous ferez une bonne action avant de caner.

Source photo : Giphy

10. Fermez les volets et hydratez-vous

Quoi, vous n’y aviez pas pensé avant ?

Que calor, pero que calor !