On ne vous l’apprend pas, 2017 c’est l’année de l’élection présidentielle. En mai prochain, on aura un ou une nouvelle présidente de la république. D’ici là, on ne va pas s’interdire de parler plus ou moins bien de politique. 2017 ça se passe sur TOPITO.

Top partenaire [?]

Pour la première fois, ils vont se réunir ce soir tous ensemble, main dans la main, petits et grands, gros et maigres, avec ou sans casseroles. Les 11 candidats à la présidentielle 2017 vont papoter tranquillement devant Ruth Elkrief et Laurence Ferrari. Mais pour que chacun puisse se faire entendre dans le respect de l’autre, voici quelques astuces de prises de paroles à l’attention des candidats pour un débat en toute sérénité.

1. Faire quelques exercices d'articulation en amont

Surtout Benoît. AAAAAAAAAH MDR VOUS L’AVEZ ?! VOUS L’AVEZ ? J’adore l’humour.

Source photo : Giphy

2. Ne pas hésiter à parler au nom de quelqu'un d'autre

En l’occurrence, « au nom des Français », et en rajoutant « Monsieur » ou « Madame » derrière, du style « Mais les Français en ont marre, madame », « Les Français je les connais moi, monsieur » etc.

3. Lever les yeux au ciel quand ton adversaire a la parole

Genre « le bouffon, même pas j’l’écoute, balek », l’important c’est d’exprimer autant de choses sans parole qu’avec la parole. La maîtrise du langage des signes peut s’avérer avantageuse pour faire passer des messages sans utiliser son temps de parole, comme par exemple « Votez pour moi, les autres c’est trop des fdp ».

Source photo : Giphy

4. Dire que le pouvoir c'est vraiment pas ta came

En tout cas, c’est pas pour le pouvoir que tu es là de toute évidence, mais surtout pour sauver la France. Mais franchement c’est juste altruiste comme démarche, promis.

Source photo : Giphy

5. Affirmer systématiquement qu'on est encore plus anti-système que les autres candidats anti-systèmes

Et qu’on est même plus anti-système que la plus anti-système de toutes tes copines.

Source photo : Giphy

6. Accuser les animateurs du débat d'être corrompus par les grands groupes médias

Aucune autre explication pour justifier ces attaques incessantes contre ton programme alors qu’il est trop trop trop bien, y’a même des chapitres et tout, genre le truc il est juste trop bien écrit de ouf.

7. Faire une blague, des rimes, voire une bonne charade, l'humour c'est la clé du succès

Si l’on te pose une question sur l’éducation, tu enchaînes direct sur un « poil aux nichons ». Une bonne manière de séduire les citoyens qui ont un sens aigu de la répartie et du bon mot.

Source photo : Giphy

8. Répéter tout ce que dit ton adversaire avec dédain et une voix méprisable

Et compléter cette imitation de très bon goût par un « gnagnagna gnagnagna ».

Source photo : Giphy

9. Venir avec un haut-parleur

Un outil très pratique pour rehausser le volume de ta voix et parler forcément bien plus fort que les autres. Sinon tu peux aussi demander aux téléspectateurs d’augmenter le volume de leur télé mais seulement quand c’est toi qui parle.

Source photo : Giphy

10. Prévoir un petit sirop pour la toux en cas d'encombrement des bronches

Une quinte est bien vite arrivée, le plus important c’est de bien s’hydrater, et éventuellement de se coller une lichette de liqueur pour se sentir plus chaud patate et défoncer les autres candidats.

Source photo : Giphy

11. S'habiller avec une tenue flashy dans les tons fluos

Sur le plan vestimentaire, c’est pas forcément une réussite, mais ça te permet d’attirer les regards, or si tu attires les regards, ta parole sera d’autant plus attendue.

12. Quitter le débat en se plaignant de ne pas être assez invité aux débats

Un bon moyen de faire entendre son absence d’idées, mais en même temps, qui a dit qu’on avait besoin d’idées ?

13. Faire semblant de tomber pour qu'on nous remarque

Attention toutefois à ne pas se faire mal et passer pour un candidat affaibli.

14. Faire une olive à ton adversaire

En l’occurrence, au candidat le plus proche, afin de le déstabiliser. Il est aussi conseillé de péter à plusieurs reprises pour projeter sur ton adversaire un regard de dégoût qui le rendra nettement moins charismatique.

Source photo : Giphy

15. Menacer de se suicider pour pouvoir en placer une

Il est préférable de n’utiliser cette technique qu’une seule fois sinon on capte vite l’entourloupe et après tu es obligé/e de te suicider vraiment pour montrer que tu n’as pas menti aux Français, le truc con quoi.

Source photo : Giphy

16. Couper le micro des autres

Suffit d’un p’tit billet à refiler aux régisseurs plateau et puis le tour est joué, on entendra rien à ce que disent les autres, une chance pour toi d’exister enfin.

Source photo : Giphy

17. Présenter une pancarte du chat de Shrek à sortir chaque fois qu'on te parle de ta mise en examen

Et afficher une expression de dépit, de souffrance, et de solitude en affirmant avec une voix émue que franchement pour l’instant rien n’est prouvé, la vie d’ta mère t’es innocent d’abord.

Source photo : Giphy

18. Citer un groupe de rap qu'on n'a jamais écouté

Une astuce qui a fait ses preuves pour montrer qu’on est proche des jeunes et surtout des banlieues. Ouais parce que le rap, c’est quand même une musique de jeunes de banlieues, mais toi ça ne te gêne pas, tu trouves que c’est hyper mélodieux et rythmique, tu écoutes Black M avant de te coucher le soir.

Source photo : Giphy

19. Chipser tes adversaires un à un

Si en pleine cacophonie, tu te retrouves à dire le même mot qu’un des adversaires (par exemple, « emploi ») et que tu dis chips en premier bah tu le démontes trop sur le plan argumentatif.

20. Venir avec sa batte de baseball et lancer un regard menaçant au premier qui fait le malin

Si les gars ont maté la dernière saison de Walking Dead, ils devraient flipper dans leur slip.

Source photo : Giphy

Allez, on se retrouve après le débat avec plein d’idées nouvelles et passionnantes pour la France de demain.