Lorsqu’on arrive à la période de Noel, les enfants peuvent vite se transformer en démons. Ils sont impatients, dopés au sucre, s’injectent à haute dose des visionnages de films de Noël, bref ils sont impossibles à vivre. Et quand le jour de Noël est arrivé et qu’il faut qu’ils patientent jusqu’à l’ouverture des cadeaux, le carnage peut être total. Heureusement, on a quelques astuces pour les faire (un peu) patienter.

1. Le faire picoler

Quoi de mieux qu’un enfant bourré ? Réponse: rien. Laissez-le finir les coupes de champagne pendant le dîner, ça l’aidera à passer le temps, et en plus il pourra peut-être s’endormir rébou sur le canap, pendant que vous mangez votre bûche surgelée Picard.

Source photo : Giphy

2. Lui dire que le Père Noël a eu un accident de traineau

Et que son pronostic vital est engagé. Trois de ses rennes, agacés d’être exploités chaque année, ont décidé de se rebeller et de renverser le traîneau au dessus des Alpes, et le pauvre bonhomme a chaviré. Du coup, la distribution des cadeaux est un peu retardée, déso.

3. Lui dire que plus il attend, plus les cadeaux seront gros

Oui bon, c’est un mytho, mais ça peut marcher sur un malentendu. Le tout est d’emballer les petits trucs dans des énormes cartons, pour faire genre. Ça s’appelle « l’illusion de Noël ».

Source photo : Giphy

4. Le laisser trop manger

S’il mange trop, au pire, il vomit et ça l’occupera quelques heures, et au mieux il piquera un petit somme de digestion sur le canapé, pépouze. Dans tous les cas, vous n’aurez pas à supporter son hystérie pendant plusieurs heures.

5. Lui faire rajouter des déco sur le sapin

On ne voit plus le vert de ton sapin ? C’est pas grave, je suis sûre qu’il reste encore un peu de place pour quelques boules et une guirlande. Et si ça rend trop moche, fais lui enlever toutes les déco pour mieux les remettre, ça l’occupera quelques heures.

6. Lui faire écrire une vraie lettre au Père Noel

Mais pas un brouillon dégueulasse à base « Cher Père Noel, cette année je voudrais… » blablabla. Non non, je parle d’une vraie lettre argumentée, avec thèse, antithèse et synthèse, sur sa volonté d’avoir tel ou tel cadeau. Une copie double s’il vous plait. Et à chaque faute d’orthographe : paf, un cadeau en moins.

Source photo : Giphy

7. Le faire cuisiner

Vous pouvez lui faire faire des gâteaux, lui faire tartiner les canapés de Tarama, etc. Déjà qu’il ne paye pas son loyer, et qu’en plus il va vous offrir un énième collier de nouille ou un bougeoir en pâte à sel, le minimum est qu’il fasse la bouffe. Pour 12.

8. Faire la tournée des marchés de Noël

Et c’est pas ce qui manque en ville, on est d’accord. En plus, ça risque de bien le fatiguer, et peut-être même qu’il va piquer un petit somme en rentrant de balade, ce qui arrangera tout le monde.

9. Le calendrier de l’Avent amélioré

C’est à dire pas seulement un calendrier de l’Avent qui compte les jours, mais aussi un qui compte les heures avant l’ouverture des cadeaux.

10. Mater « Maman j’ai raté l’avion » pour la 12ème fois

Il n’y a rien de mieux que de patienter en matant un film de Noël, encore plus quand c’est un film qui parle d’un gamin qui a été oublié chez lui alors que toute sa famille s’est barrée. Ça lui rappellera peut-être qu’il a de la chance de ne pas avoir été oublié sur une aire d’autoroute la dernière fois, et il fermera un peu sa gueule.

Source photo : Giphy

Et vous, c’est quoi vos astuces pour faire patienter vos gamins ? Un peu de chloroforme ?