Paris brûle-t-il ? Non. Mais Paris se vide, oui ça c’est sûr. La capitale est confrontée à un dépeuplement progressif depuis ces dernières années (une réduction de 1.66 % de la population parisienne totale a été enregistrée entre 2010 et 2015) et cela est principalement dû à deux choses : la baisse du nombre de naissances (on compte en moyenne 1700 naissances de moins de nos jours qu’entre 99 et 2009) et l’arrivée en masse des logements uniquement dédiés aux touristes grâce entre autre à nos compères bien aimables de Airbnb.

1. Le 8ème arrondissement : - 11.10 %

On est proche du grand désert entre la Madeleine et l’Arc de Triomphe. Sans surprise c’est aussi un des quartiers les plus chers de Paris donc à moins d’hériter d’un hôtel particulier sur 4 générations, peu de chance que des jeunes Parisiens y trouvent leur bonheur. De toute façon à part pour les monuments, il serait plus simple de raser le huitième.

Source photo : Giphy

2. Le 2ème : - 9.61 %

On est en plein centre alors ne cherchez pas d’apparts où vivre, les Grands Boulevards ne sont plus qu’un repère à touristes qui cherchent à pied-à-terre pour visiter Paris.

3. Le 7ème : - 6.62 %

Tiens ça alors, perso moi je savais même pas que le 7ème arrondissement existait. Ça me la coupe !

4. Le 1er : - 4.4 %

Avec 9000 habitants au kilomètre carré on est là aussi sur un arrondissement central qui perd de plus en plus en authenticité pour mieux accueillir la horde de touristes qui veut se payer du bon temps aux Halles.

5. Le 10ème : - 3.79 %

Pourtant les deals d’opium la nuit dans le square des Récollets était une super attraction pour les habitants, vraiment je pige pas pourquoi les gens se barrent.

Source photo : Giphy

6. Le 16ème : - 3.29 %

Et non seulement ils ont perdu 3.29 % de leur population mais ils ont aussi perdu 3.29 % de leur espérance de vie. En effet il semblerait que chaque fois qu’on met un pied dans le 16ème on perde quelques mois voire quelques années d’espérance de vie en très peu de temps. Quartier à fuir. C’est la science qui le dit (enfin, c’est moi mais j’ai fait quelques cours de bio en 1ère).

7. Le 4ème : - 3.09 %

En revanche, c’est l’arrondissement qui compte le plus de monuments historiques dans Paris. ET eux y’a a priori peu de chances qu’ils taillent la route.

8. Le 5ème : - 2.63 %

C’est simple y’a plus de personnes qui rentrent au Panthéon qu’il n’y a de personnes qui s’installent dans son quartier.

9. Le 18ème : - 2.51 %

Et on tient la Brasserie Barbès responsable à 65 % de ce recul.

10. Le 6ème : - 2.35 %

Saint-Germain-des-Près, le Luxembourg, l’église de Saint Sulpice, le Théâtre de l’Odéon… S’il fait bon vivre dans le 6ème (en dehors des boutiques qui vendent des bouillottes en vison à 300 €), le quartier a lui aussi une tendance à se muséifier et voir ses habitants se faire la malle.

Source photo : Giphy

Et on félicité le 13ème et le 14ème qui sont les seuls quartiers à avoir vu leur population augmenter avec respectivement + 0,92 % et + 1,22 %.

Source : Le Parisien