Oui, même dans une ville comme Paris, avec sa pollution, son trafic routier, ses grands bâtiments, sa végétation relativement rare, on peut se retrouver nez à nez avec un animal qui n’est pas du tout censé se trouver là. On pourrait croire que c’est merveilleux, malheureusement la plupart des histoires de ce genre ont pour cause soit le trafic d’animaux sauvages, soit les spectacles de type cirque qui baladent des animaux malheureux de ville en ville. Bref, si vous tombez sur un animal sauvage à Paris (on parle pas de pigeons ou de rats, hein, mais de trucs plus rares), c’est probablement à cause de gros fdp.

1. On a retrouvé un crocodile dans les égouts de Paris en 1984

A l’époque, les égoutiers ont découvert un crocodile de près de 80 cm de long et ont alerté les pompiers qui ont réussi à immobiliser l’animal. Le reptile arrivait à vivre dans cet environnement en mangeant des rats (on en aurait peut-être besoin aujourd’hui finalement.) Il a sûrement été abandonné dans les égouts par des gros cons, comme dans la plupart des histoires de crocodiles. Depuis, il a été renommé Éléonore et il vit dans un aquarium à Vannes. Éléonore vous embrasse, elle va très bien.

Source photo : Giphy

2. Un lionceau a été trouvé dans une Lamborghini sur les Champs-Elysées

Il y a quelques jours, les policiers ont reçu plusieurs signalements d’un bébé lion dans une Lamborghini verte. La voiture a été contrôlée, et il y avait bien un lionceau sur la banquette arrière. Le conducteur a quand même sorti aux flics que c’était son chat (un vrai champion). Le petit félin a été pris en charge par l’asso 30 Millions d’Amis, et ça ça nous donne envie de chanter le générique de l’émission du même nom.

3. Un tigre s'est baladé dans le Sud-Ouest de Paris

En novembre 2017, une tigresse s’est échappée d’un cirque dans le 15ème arrondissement. Elle a à peine eu le temps de faire un tour avant d’être abattue par ses propriétaires, comme la loi l’autorise dans ce genre de cas. Si on peut accuser les propriétaires de traîner l’animal sauvage de ville en ville dans une cage, eux pensent que l’évasion de la tigresse est due à un acte de malveillance parce que la chaîne de sa cage avait été cassée volontairement. De toute manière, la seule conclusion reste : pauvre bête.

Source photo : Giphy

4. Une grosse araignée venimeuse de Guyane a pris une chambre d'hôpital

En 2011, dans une salle de l’hôpital parisien de l’Hôtel-Dieu, un policier est tombé sur une charmante araignée. La théorie la plus logique voudrait qu’elle se soit incrustée dans les bagages d’une patiente guyanaise. Le policier a écrasé l’araignée, ce que tout le monde applaudira à l’exception des moins spécistes d’entre nous.

5. Des singes ont été aperçus dans le bois de Vincennes

Depuis la fin des années 90, des singes magots seraient régulièrement abandonnés dans le bois de Vincennes et aperçus par des promeneurs (même si on n’est jamais très loin des rumeurs.) La cause, ce serait que des gros débiles ramèneraient illégalement ces singes du Maroc en se disant qu’ils sont trop mignons, jusqu’à ce que les animaux grandissent et deviennent plus agressifs. A ce moment-là, ils les abandonnent dans les bois, où leur espérance de vie est relativement faible. Bravo les gars.

Source photo : Giphy

6. Une tortue-alligator s'est baignée dans la Seine

Le 28 juin 2009, un promeneur a aperçu une tortue-alligator dans la Seine, au niveau du pont de Bir Hakeim (même si vous ne venez pas de Paris, vous l’avez déjà vu à la télé, c’est obligé). Il a appelé la brigade fluviale qui a réussi à attraper la tortue qui aurait été importée des Etats-Unis par un abruti fini, pour changer.

7. On a pêché un piranha dans la Seine

En 2013, un piranha a été pêché dans la Seine. Et pas n’importe quel type de piranha : un piranha « mangeur de testicules ». Normalement, il est végétarien, mais il lui arriverait de s’attaquer à nos bijoux de famille de temps en temps, ce qui est quand même vraiment pas gentil.

Source photo : Giphy

8. Un python de 40 kilos a lui aussi fait un tour dans la Seine

C’était en 2012, et il faisait 3 mètres de long. La belle bête. Il a été repêché par la brigade fluviale alors qu’il était déjà mort et en état de décomposition. Encore une victime du commerce d’animaux qui n’ont rien à foutre dans des villes, et encore moins dans des cages.

9. Il y a des renards dans plusieurs parcs parisiens

On peut en croiser aux Buttes Chaumont ou encore dans le bois de Vincennes. Enfin, c’est une façon de parler, parce que pour les « croiser », il faut vraiment avoir du bol. Les renards sont peureux et ne vont pas venir vous taper la discut’ pendant votre petite promenade du dimanche. Dans un sens, c’est une bonne chose, car les experts considèrent que les renards pourraient devenir dangereux si un jour ils n’ont plus peur de l’homme. Continuons à être légèrement effrayants, donc.

Source photo : Giphy

10. On a vu des gars totalement pétés sortir de boîtes de nuit un peu partout dans Paris

Ceux-là, ils font vraiment flipper. On vous déconseille de les approcher.

Et toi, t’as croisé quoi, à part le chat de la voisine ?