Parfois, les seules performances d’acteur ne suffisent pas pour obtenir un rôle. Il faut en faire plus pour qu’on se souvienne de vous au milieu de la myriade de candidats à la postérité. Et certains acteurs ont eu une chance de cocu en la matière – à moins que ce ne soit du génie. En tous les cas, c’est bizarre.

1. Le méchant dans Jurassic Park, une histoire de mains moites

Wayne Knight, gentil petit gros qui est pas gentil gentil, a été choisi par Steven Spielberg après qu’il l’a vu suer à grosses gouttes dans Basic Instinct tandis que Sharon Stone dépliait ses jambes. La pensée de Spielberg est absolument logique : « Et si au lieu d’une fille, c’était un dinosaure ? »

La sudation peut vous mener loin.

2. Fernando Rey dans French Connection, ou quand un Espagnol peut en cacher un autre

Acteur fétiche de Luis Bunuel n’aurait jamais dû obtenir le rôle du méchant dans French Connection, dans la mesure où William Friedkin voulait un autre acteur, Francisco Rabal. Sauf que quand il est arrivé à Marseille pour tourner, il s’est rendu compte que son directeur de casting s’était planté de mec. Il était coincé et n’a pas osé dire grand’chose, mais si Rey, qui devait jouer un français, ne parlait pas français…

3. Tim Roth a eu le rôle de Mr. Orange dans Reservoir Dogs grâce à l'alcool

Tim Roth aimait le scénario, mais il était convaincu de ne pas avoir la carrure pour le rôle. Du coup, Tarantino le sentant stressé pour les essais, il lui a proposé d’aller se bourrer la gueule. Et ensuite – seulement ensuite – il lui a fait passer le casting. Bien ouej.

4. Mel Gibson accompagnait un pote au casting de Mad Max

Lui ne comptait pas du tout avoir le rôle. Mais la veille de l’audition, il s’était bastonné dans un bar et avait des contusions partout sur le visage. Ca a beaucoup impressionné George Miller qui a pris des photos de lui – on sait jamais – avant de le rappeler quelques semaines plus tard.

5. Samuel L. Jackson, le petit racisme et la colère

Ayant appris qu’un autre acteur allait avoir le rôle de Jules Winnifield dans Pulp Fiction, Samuel L. Jackson est allé recdi voir le directeur de casting. Et celui-ci l’a confondu avec Lawrence Fishburne. Samuel L. Jackson a été tellement énervé qu’il s’est assis, calmement, a ouvert son déjeuneer (un hamburger) et s’est mis à éclater d’une colère froide parfaitement adaptée au rôle. Par peur ou par choix, il a été pris.

6. Emma Watson, une bonne grosse capacité de conviction

J.K. Rowling était pas chaude pour filer le rôle d’Hermione à Emma Watson, qu’elle trouvait beaucoup trop mignonne. Alors la petite fille a fait un truc simple : elle a décroché son téléphone pour essayer de convaincre l’auteure, se lançant dans un monologue ininterrompu pendant de longues minutes sans jamais reprendre son souffle et absolument dépassée par l’excitation. Rowling s’est dit qu’elle convenait, finalement.

7. Khal Drogo, une histoire de haka

Allez passer un casting pour un rôle quasiment muet… C’était la difficile mission de Jason Momoa au moment d’auditionner pour le rôle de Khal Drogo. Quitte à ne rien avoir à faire, il s’est dit qu’il allait faire le petit numéro qui faisait marrer en soirée : un haka. Les directeurs de casting ont été favorablement impressionnés.

8. Harrison Ford, la charpente et le cinéma

Harrison Ford était déjà acteur, mais il n’avait fait que des petits rôles et vivait essentiellement en réalisant des travaux de charpente pour des studios de cinéma, profitant de son réseau. Quand George Lucas a commencé à auditionner les acteurs pour Star Wars, il a choisi une technique originale : faire interagir les acteurs par groupes pour voir comment ils se comportaient les uns avec les autres. Il avait 5 Leia, 5 Luke, mais que 4 Solo… On a proposé à Ford de venir, juste pour donner la réplique et ne pas défavoriser les autres. Sauf qu’il a été meilleur que tous les autres, alors qu’il ne voulait même pas le rôle.

9. Fabrice Luchini, venu au cinéma par la danse, le verlan et les philosophes

Philippe Labro tournait en 1968 un reportage à Angoulême quand il est tombé sur Luchini, alors garçon coiffeur, dans une boîte qui dansait de manière bizarre. Les mecs ont parlé et Luchini lui a raconté n’importe quoi comme on sait qu’il aime le faire. Labro lui a aussitôt proposé un rôle dans son film Tout peut arriver. Sans casting. C’était gagné.

10. Kristen Stewart, le spectacle de fin d'année

Vous vous souvenez de vos spectacles de fin d’année, quand vous jouiez une fleur sauvage dans une pièce de merde écrite par Madame Adjamédis ? Bah Kristen Stewart, elle, doit s’en souvenir. Elle a été castée à la sortie d’un spectacle de ce genre pour jouer dans Twilight. Il y avait juste un agent dans la salle.

Non, mais sincèrement, quel agent s’emmerde à aller voir des spectacles de fin d’année ?

La chance !

Sources : Cracked, CBR.com