Le blase d’un rappeur, c’est essentiel. Et souvent, les mecs ont du mettre de côté leur véritable prénom pour gagner en street crédibilité (coucou Didier Morville). Simples initiales ou fruit d’une longue réflexion profonde, les acronymes sont souvent utilisés par nos chers artistes et en voici les significations…

1. PNL

On entend parler d’eux partout. Mais sait-on vraiment qui ils sont ? Deux frères, Ademo et N.O.S ayant passé leur adolescence à Brive-la-Gaillarde (et pour ça, respect) qui sont à l’origine du groupe à succès nommé PNL. C’est l’acronyme de « Peace’N Lové », une réappropriation de l’expression que je n’aurais pas l’indécence de préciser ici (j’ai confiance en votre intelligence). Les « lovés » étant en argot les billets de banque. En gros, ils promeuvent la paix et le biffe. Légitime.

2. IAM

Le mythique groupe « IAM » aurait choisi ce nom en référence à un mouvement de lutte pour les droits civiques aux États-Unis au cours duquel les manifestants défilaient avec des pancartes sur lesquelles était inscrit « I am a man ». Akhenaton a également expliqué qu’il s’agissait d’un terme arabe signifiant « l’histoire, le temps qui passe », terme en adéquation avec sa conception du multiculturalisme, il critique l’exigence d’intégration et promeut une vision de la société en « mosaïque ». Bon les mecs ne se sont pas arrêtés là puisqu’ils ont aussi dit que cela signifiait « Imperial Asiatique Man » et « Indépendantistes Autonomes Marseillais ». On ne sait pas laquelle on préfère… Sûrement « Invasion Arrivant de Mars » (véridique).

3. MHD

Alors lui, il ne s’est vraiment pas fait chier. Et il le dit clairement dans une interview accordée à Clique.Tv : « Ça vient de mon prénom, Mohamed. Je me suis pas cassé la tête. J’ai pris la première lettre, celle du milieu et celle de la fin. Ça fait MHD. » Et bah, c’est simple et efficace. Bonne idée. Selon sa méthode, mon prénom de rappeuse serait : « AXA ». Ce qui en jette beaucoup moins.

4. Ice-T

Tracy Lauren Marrow de son vrai nom aurait choisi « Ice-T (qui est presque un acronyme) en référence à Iceberg Slim, un truand auteur de livres et de poèmes et la première lettre de son prénom (le T). Quelqu’un lui a dit que cela signifiait également « thé glacé » ?

5. BHL

Poète des temps modernes, penseur, philosophe, érudit, Bernard Henri Levy s’est imposé dans le rap game très rapidement à coup de clash sans merci et d’interventions pertinentes. Gros respect à cet homme (qui s’en est quand même pris plein la tronche, littéralement).

6. TSR-Crew

Moins connus mais néanmoins talentueux, le TSR Crew est un collectif parisien issu du 18ème (nid d’artistes talentueux il faut le dire) réunissant quatre rappeurs (Hugo TSR, Vin7, Omry et Nero). « TSR » serait l’acronyme de « Toujours sur les rails ». Ok donc les mecs se prennent pour des trains… Du grand n’importe quoi.

7. Team BS

En 2013, La Fouine monte un groupe de hip-hop destiné à lui permettre de travailler avec des artistes dont il apprécie le travail et inversement, il l’appelle Team BS, acronyme de Banlieue Sale qui est le nom de son propre label. C’était également le titre de plusieurs de ses sons. Notamment celui avec Nessbeal… « Banlieue sale, musique, banlieue banlieue sale musique, banlieue sale musique, banlieue banlieue sale musique. »

8. SCH

Julien Schwarzer était surnommé « Schneider », un terme signifiant « le tailleur » en allemand, probablement en référence à sa manière de rapper à ses débuts, saccadée et plutôt rapide. Il a fini par encore plus écourter ce surnom en choisissant « Sch ». D’autant plus que cela fait également allusion à son nom de famille « Schwarzer ». Un truc de fou.

9. Suprême NTM

Est-il vraiment nécessaire de donner la vraie signification de « NTM » ? Oui. Et bien cela correspond à la très jolie insulte complètement incestueuse : « Nique ta mère ». Et non « Le Nord Transmet le Message » comme ont tenté de le faire croire certains présentateurs frileux à l’idée de prononcer une injure à la télévision, C’est ce que raconte Joeystarr dans Mauvaise Réputation, un livre coécrit avec Philippe Manœuvre en 2006.

10. ATK

Alors là on commence à remonter très loin, si loin que l’on a probablement perdu beaucoup de lecteurs au cours de top. Le collectif se forme en 1995, il est composé d’une vingtaine de rappeurs. ATK, c’est l’acronyme de « Avoue, tu kiffes », phrase qu’ils utilisèrent en fond sonore de l’un de leurs premiers morceaux joués sur scène. Les mecs n’étaient pas sûrs de la façon dont le public allait recevoir leurs musiques, du coup ils ont eu l’idée d’ajouter subtilement un petit message subliminal. Vous savez tout.

Alors ? Vous avez appris des choses ? Plus que lorsque l’on vous a donné la signification des noms de rappeurs ?

Source : Wikipedia