Hey Jude, Let it be, Yesterday, Lucy in the sky, Help.... qui ne connait pas ces standards inépuisables des Beatles ? 40 années ont passé, et leur musique n'a pas pris une seule ride. Mais les tous les passionnés vous le diront : les chansons les plus belles ne sont pas forcément les plus écoutées. Voici quinze perles. Peut-être moins connues, mais tout aussi magnifiques.

  1. For no one (Revolver)
    Chanson magnifique, l'une des plus belles de McCartney, mais aussi une des plus triste du répertoire des Beatles. elle fut écrite par Macca en suisse, suite à une dispute avec sa femme, Jane Asher. Les paroles nous content l'histoire d'un jeune homme qui se fait larguer par sa petite amie.
  2. A day in the life (Sergent Peppers)
    Démesurée, colossale, titanesque... les adjectifs manquent pour désigner cette pure merveille, véritable aboutissement de la collaboration entre Macca et Lennon. 41 musiciens ont travaillé avec les fab four sur ce morceau, dont les paroles ne racontent, en fin de compte rien d'important, mais dont les trois parties, et les deux inoubliables montées de l'orchestre, en font leur morceau le plus complexe, et le plus abouti. A titre de comparaison, A day in the life est aux Beatles, ce que Bohemian Raphsody est à Queen.
  3. Long long long (The Beatles)
    L'une des chansons les plus méconnues des Beatles. Présente sur la seconde face de l'album blanc, particulièrement calme, et écrite par Harrison, elle contraste énormément avec la violence de Helter skelter qui la précède. A découvrir d'urgence !
  4. Girl (Rubber soul)
    Première composition de Lennon dans ce top. Ecrite dans l'urgence, afin de pouvoir boucler l'album, et pouvoir le sortir pour les juteuses fêtes de fin d'année. Notre cher John y parle d'une fille (sans blague !) et particulièrement du fait qu'elles peuvent autant nous combler, que nous faire souffrir.
  5. Rocky Raccoon (The Beatles)
    Ecrite par McCartney, voulant parodier la musique country américaine, ce qui donne en fin de compte un résultat particulièrement réussi, pour une chanson aussi légère. George Martin y joue du piano bastringue.
  6. Lovely Rita (Sergent Peppers)
    Autre grand sommet de Sergent Peppers. Paul a eu l'idée de cette chanson en voyant le phénomène des "contractuelles" apparaitre en Angleterre. La chanson parle d'un jeune homme qui tente d'en séduire une afin de se faire annuler sa contravention. Et est également un hommage de Paul au music-hall.
  7. Something (Abbey Road)
    Chantée et écrite par Harrison, qui y relate son affection pour sa femme, mais également du côté incertain de leur relation. elle durait à la base plus de huit minutes. C'est également l'unique chanson des Beatles reprise par Sinatra, qui la qualifia comme "la plus belle chanson d'amour jamais écrite"
  8. Dear Prudence (The Beatles)
    Composée par Lennon, lors de leur fameux périple en Inde. Il y parle de la sœur d'une actrice américaine venue également méditer. Et s'étant enfermée trois semaine dans sa chambre afin d'entrer en contact avec Dieu avant les autres. Pour reproduire ce sentiment de folie en studio, le quatuor a volontairement placé le plus de sons possibles brouillés, distordus, modifiés....
  9. I'm only sleeping (Revolver)
    Malgré son ton particulièrement psychédélique, cette chanson ne parle pas de drogues, comme beaucoup le pensent, mais plus de l'état de paresse dans lequel il se trouvait à l'époque. Passant le plus clair de son temps à lire, écrire, regarder la tv ou écouter pousser ses cheveux.
  10. The fool on the hill (Magical mystery tour)
    L'une des chansons les plus pures de Macca. Ecrite d'après un souvenir étrange : en promenant son chien avec Taylor des années plus tôt, un inconnu les aborde, échange quelques mots, avant de disparaître aussi vite qu'il était apparu.
  11. Norwegian Wood (Rubber Soul)
    Première chanson où Harrison joue du sitar, ce qui posa pas mal de problèmes lors de l'enregistrement de la chanson. Elle est créditée Lennon/McCartney, bien que ce soit essentiellement Lennon qui l'a composée, en y parlant des relations extraconjugales.
  12. Happiness is a warm gun (The Beatles)
    Sommet Lennonien de l'album blanc. L'idée d'écrire cette chanson lui est inspirée par un magazine d'armes à feu américain. Il y fait également une métaphore sur la fellation, et sa relation de plus en plus forte avec Yoko. Malheureusement, 22 ans plus tard, ce titre fut beaucoup plus ironique envers son créateur.
  13. When I'm sixty-four (Sergent peppers)
    Entièrement écrite par Paul, alors qu'il n'avait que seize ans, mais enregistrée des années plus tard, dès le début de Sergent peppers. il y rend hommage à son père, ayant 64 ans a l'époque.
  14. Oh Darling (Abbey road)
    Chanson particulièrement simple. Ecrite par Macca, a la manière des ballades rock de fin des années 50. Mais l'énergie qu'il met dans cette chanson, et sa puissance vocale sont digne de Helter Skelter. Il s'y est pris à de nombreuses fois, venant enregistrer à peine réveillé, afin d'avoir la voix la plus rauque possible.
  15. Lady Madonna (Past masters)
    Des dizaines d'autres chansons auraient pu être prise pour clore ce top, mais la fraicheur et la simplicité de Lady Madonna l'ont emporté. Inspirée d'une chanson Jazz des années 50, jouée avec un piano, saxophone, et une batterie, avec laquelle Ringo utilisait.... des balais pour donner un meilleur effet à la batterie.

Et vous, quelles sont vos perles cachées des Beatles ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :