Vous en vous en sortez plus. Trop de films à aller voir, trop de séries à binge-watcher, trop de livres mis de côté, on va vous sauver une bonne quinzaine d'heures en vous évitant quelques croûtes bien sévères. Alors, évidemment on n'a pas tout vu, mais ce ne sera pas la première fois qu'on est totalement de mauvaise foi.

  1. 50 nuances de Grey
    On l'avait senti venir dès le trailer et on ne s'est pas trompés. Il n'y a rien pour sauver le film : les acteurs craignent, c'est filmé avec des pieds de lépreux, et on pardonnerait tout ça s'il y'avait un peu de cul, mais même là-dessus, c'est très pauvre. Bref, il a assez fait de pognon comme ça. Si vraiment vous voulez voir cette daube, téléchargez-la. En fait, c'est dans les salles que se déroulait vraiment l'action.

  2. Hitman l'Agent 47
    Les adaptations de jeux vidéos c'est souvent de la bonne grosse daubasse et celle-ci ne déroge pas à la règle d'or. Le Hitman de 2007 n'était déjà pas magique, mais là, on est à seulement 8 % sur Rotten Tomatoes pour vous donner une idée...

  3. The Human Centipede III
    Ils ont réussi à rendre l'histoire de gens qui ont la bouche reliée à des culs absolument inintéressante. Et ils nous ont fait le coup trois fois. On ne leur dit pas bravo.

  4. Poltergeist
    Il y a des trucs maudits dans le cinéma : les remakes, les films adaptés de jeux vidéo, Samuel Le Bihan... Et bien comme 95 % des remakes de film d'horreur des années 80, pas de surprises, Poltergeist est une merde sans nom.

  5. Les 4 Fantastiques
    Réussir à faire un flop avec un film de super héros en 2015 voici le pari incroyable qu'ont réussi les créateurs de cette croûtasse des familles.

  6. Robin des bois, la véritable histoire
    Décidément, la comédie française se porte de mieux en mieux... Et si avant de penser aux costumes, aux époques ou au casting, ils faisaient gaffe au scénar ? Les mecs, si Kaamelott ça a marché c'est grâce au talent d'Astier, pas parce que l'histoire se déroule dans le passé. Pigé ?

  7. Les nouvelles aventures d'Aladin
    Notre fan-base un peu jeune nous reproche de ne pas parler assez de Kev Adams, alors on les rassure tout de suite, dans ce top, vous en aurez pour votre argent. Kev est maintenant grand et ne se contente plus des seconds rôles, il lui faut s'imposer dans la grande famille du cinéma français, et pour ça rien de tel que de réunir toutes les générations (Splendid, Robin des Bois, etc...) dans une belle pompe assumée d'Astérix Mission Cléopatre. Comme prévu, c'est un carton énorme, et la critique l'a défoncé bien comme il faut. Les spectateurs mécontents aussi d'ailleurs, mais leurs commentaires ont été noyés au milieu de ceux écrits par les attachés de presse du film. Un bad buzz auquel un internaute a brillamment répondu.

  8. Pyramide
    D'habitude, les spectateurs et les critiques se tirent souvent la bourre. Ce film a réussi le miracle de réconcilier, car les deux crient à l'unisson à la supercherie. Après, pourquoi les réalisateurs de film d'horreurs pour ados se casseraient le derche à faire des bons films d'horreur puisque même quand c'est des navets ils marchent ? Hein ?

  9. Taken 3
    On connait Luc, quand il a une corde, il tire dessus jusqu'au bout du bout du bout. Comme d'habitude, il a fait plus de thunes que les autres alors qu'il est clairement mauvais. Donc avant de se plaindre des suites de merde, arrêtons d'y aller... Bon, il reste mieux que Lucy, c'est déjà ça.

  10. Les Profs 2
    Ce qui est marrant avec Kev Adams, c'est que sa fan base est tellement dévouée que même quand elle sent qu'elle va détester le film, elle y va quand même. C'est le cas des Profs 2 qui a dû être pondu en 6 mois et qui reprend les plus vieux clichés sur les Anglais et les Français qui parlent pas anglais. Si vous voulez voir comment un mec de 24 ans joue les gamins de 16 dans une comédie des années 70 en 2015, on vous conseille les Profs 2.

Alors, combien de temps perdu pour vous devant ces petites croûtes ?

Source : IMDB, Vodkaster, Sens Critique, Rotten Tomatoes

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :