On vous avait déjà pondu un top en toute mauvaise foi et subjectivité sur le classement des arrondissements de Paris, mais perso je trouve que ça ne rendait pas assez hommage au 14ème, ma terre, mon pays, qui n’arrive qu’en quatorzième place du classement (tiens, comme par hasard !). TMTC, the 14ème rules.

1. Grâce à la gare Montparnasse, c'est la terre nationale des Bretons à Paris

Kénavo les trains ou kwa.

Source photo : Giphy

2. C’est de loin le seul quartier vivable de la rive gauche

Moins cher que les inabordables 6ème, 7ème et 5ème, moins déprimant que les ignobles 15ème, moins bizarre que l’étrange 13ème, de toute la rive gauche, c’est évidemment le quartier à sauver.

3. Les Grands Voisins, c'est la vie

L’ancien hôpital Saint-Vincent Paul (où j’ai eu le prestige de sortir du vagin de ma mère- avec le consentement de cette dernière, je vous rassure) a été réinvesti par le collectif des Grands Voisins afin d’en faire un lieu de vie, de culture, de jeux, de bouffe, où cohabitent buvettes et centres d’hébergement, les ateliers créatifs et les ruches… Bref les Grands voisins c’est tout un concept avec un tas d’événements ponctuels qui peuplent le calendrier et c’est clairement incontournable quand on échoue dans le 14ème.

4. Il mène à Montrouge, la meilleure des banlieues de tout l'univers (autrement renommée le Brooklyn parisien par au moins deux ou trois personnes)

C’est simple, les banlieues de merde bordent bien souvent des quartiers de merde (Neuilly/17ème, Boulogne/16ème, Saint-Mandé/12ème etc.) donc en toute logique, les banlieues cool bordent des quartiers cool (Montreuil/20ème).

5. Il y a énormément de jeunes bébés, mais genre vraiment beaucoup trop

La survie de l’espèce dépend des nourrissons du 14ème, clairement. Le truc chouette c’est que s’il y a plein de bébés, c’est qu’il y a plein de jeunes parents qui cherchent des babysitters et donc que tu peux trouver du taff fastoche. Oui bon bah faut rester positif dans la vie quoi.

6. La rue Daguerre le dimanche constitue une halte de bonheur et de joie pour tout être humain qui se respecte

La rue Daguerre c’est juste the place to be le dimanche. Interdite aux bagnoles, on peut arpenter les nombreuses terrasses en profitant du soleil (bon sauf s’il pleut quoi…). Et même en dehors du dimanche, cette rue pourvoit tout pour nous rendre heureux : Chez Joy (best restaurant vietnamien ever), La Barraka (best couscous ever, et en plus y’a un chat, le kiff est complet), L’Express 14 (pour se la coller salement sur le zink d’un bar de nuit verdoyant), Au bout du champ (pour acheter des fruits et légumes de saisons et de circuit court, parce que dans le 14ème on est GRAVE ÉCOLO), La cave des papilles (pour boire du vin naturel oui parce que dans le 14ème, on est VRAIMENT GRAVE ÉCOLO) et toutes sortes de boutiques en tous genres qui font qu’on peut vivre en autarcie dans cette rue jusqu’à ce que mort s’ensuive.

7. Il y a 6 cinémas, 4 musées, 8 théâtres

Sur le plan culturel, on a clairement de quoi faire. On peut aussi bien mater la dernière comédie de Dany Boon au cinéma que celle de Francis Huster sur scène, tout en faisant huit siècles de queue pour découvrir les Catacombes. C’est pâs le bonheur ça ?

8. La rue de la Gaîté = alcool + sexe

Il y a le Tournesol (un bar de connards avec des néons de connards et des pintes de connards beaucoup trop cher, mais comme on est des connards et qu’ils servent des pop-corn de connards avec leurs boissons, bah en fait on aime bien. Comme quoi il en faut peu.), Le Plomb du Cantal (avec aligot à volonté) et des putes. Je ne saurai mieux résumer l’activité culturelle de cette rue.

9. Le parc Montsouris a vachement d'arbres

Escapade de verdure aux bordures de Paris, on y trouve des cygnes, des canards, des tortues, et des vieux rats dégueulasses parce que quand même on est à Paris donc faut pas déconner. Bref le parc Montsouris c’est de loin le meilleur des parcs de la capitale (les Buttes Chaumont c’est juste trop grand, le Luxembourg, c’est juste trop cheum, le parc de Belleville ça sent trop la drogue et le parc Monceau c’est juste qu’on n’a pas envie de se suicider avant 30 ans).

10. On a une grande place avec un lion posé tranquillou au milieu et qu'on appelle traditionnellement "place d'enfer"

Et plutôt que de regarder des vidéos de chats, il suffit de reluquer le lion de Belfort ppour satisfaire nos besoins primaires de félinité. Le point de vue à côté de la caravane de Madame Ranah, voyante qui lit les lignes de la main pour 20 balles, et franchement y’a une chance sur deux pour qu’elle dise pas de connerie.

11. On a la place Jacques Demy mais on a aussi Agnès Varda (en chair et en os)

A qui l’ont doit d’ailleurs un documentaire moins connu sur la rue Daguerre, Les Daguerréotypes que je vous recommande vivement.

12. Finalement, c'est comme un petit bout de campagne dans Paris

Avec ces p’tits coins trop croquignolesques éloignés des grandes artères, on a parfois l’impression de vivre dans une bulle provinciale avec ses troquets, ses bouts d’herbe, ses puces (en l’occurrence, celles de Vanves) sauf qu’en fait on a des cinémas et des théâtres juste à côté.

13. C'est pas le quartier le plus cher de Paris

Avec en moyenne 29.97 € le mètre carré à la location, on est plutôt dans une moyenne basse.

Source photo : Giphy

14. MDR j'vous ai bien niqué j'avais que 13 points mais je voulais noter 14 points parce que c'est le 14ème arrondissement

ET CA JE CROIS BIEN QUE VOUS L’AVEZ PAS VU VENIR ET QUE VOUS VOUE ETES BIEN FAIT EU.

Passion petite ceinture.