foot

Crédits photo (creative commons) : APM Alex

Le mercato bat son plein. Ou presque, et surtout à Monaco en fait. Pour le reste, on discute, on joue aux gros bras, au poker menteur pour finalement assez peu de gros mouvements hors des clubs qataro-russe. C'est ça le mercato, beaucoup de gesticulations et les déclarations à la vite. Toujours est-il que le mercato a sa poésie, sa petite ritournelle chaque année. Qui donne a peu près ça.

  1. "Dans le football tout est possible " (président et joueur)
    Traduction: "Oui j'ai un contrat de 5 ans et j'adore ce club, mais si je peux me faire des couilles en or à Everton, je me casse."
  2. "Il faut d'abord vendre pour acheter" (président)
    Traduction: "On est raide, tu comprends ? Raide... Alors si on ne refourgue pas l'autre naze qui en a planté trois sur toute la saison dernière et qui nous coute un bras, on repart avec les mêmes."
  3. "Je ne serai pas contre une année de plus" (joueur)
    Traduction: "Voilà maintenant j'ai balancé l'info à tout le monde, alors sors ton chèquier ou je me tire. Et les supporters sauront que tu n'es pas prêt à faire de malheureux efforts pas garder tes joueurs."
  4. "Machin, parti pour rester" (journaliste)
    Traduction: "Je n'ai pas grand chose à dire alors j'invente un peu parce que pendant le mercato, c'est le jeu. Et oui, je sais bien que Ronaldo n'a jamais voulu partir, mais ça ne m'empêche pas de faire croire le contraire tous les jours".
  5. "On n'est pas des bêtes" (joueur)
    Traduction: "Ok je touche 100 000 euros par mois, mais respecte moi, il y a un coeur qui bat derrière l'attaquant de pointe que je suis, alors non, je n'irai pas en prêt à Troyes."
  6. "J'ai besoin d'un nouveau challenge" (joueur)
    Traduction: "Là j'ai 28 ans, et je pars au Quatar. Refaire ma vie. Et celle de mon banquier."
  7. "J'aime ce club et je reste à 200%" (joueur)
    Traduction: "Je pars. Au revoir."
  8. "Pourquoi cette question ? L'entraineur a évidemment toute ma confiance" (président)
    Traduction: "Je lui laisse quatre matchs. Et j'ai déjà contacté Le Guen. Au cas où."
  9. "Le staff et moi-même sommes d'accord: X est intransférable, c'est clair ?" (président)
    Traduction: "Si le ruskof de Monaco arrive avec un gros chèque, on discute. Mais le chèque a intérêt à avoir plusieurs zéro."
  10. "Je suis prêt à aller au clash" (joueur)
    Traduction: "Je vous préviens, je suis tout colère, je vais bouder pendant un mois si je pars pas. Ensuite je rejouerai et je finirai par embrasser le logo sur le maillot à mon premier but."

Et vous, vous en voyez d'autres des phrases toutes faites qu'on nous ressert tous les ans?

Retrouvez toutes nos vidéos "Foot" sur notre chaine Topito Foot