Parce qu’il y en a une dans chaque film ou presque. Parce qu’on adore quand les gentils et les méchants se tapent dessus, même si on sait pas trop si c’est parce qu’on est masochistes ou parce que c’est le fameux effet "catharsis" qui défoule. Et comme il y a autant de prétextes de se battre que de formes de combats, une petite sélection, pour tous les goûts, s'imposait : du duel à mains nues aux grands champs de bataille, voici dix des meilleures scènes, devenue cultes, de baston au cinéma. (voir aussi les 10 pires scènes de baston)

  1. Néo vs. Agent Smith (Matrix) : la plus "novatrice". Lorsque l’élu affronte le virus, ça donne un frichti d’arts martiaux, d’entrechats et de surnaturel qui s’impose comme une véritable technique de combat sur trois épisodes. Dans celle-ci, Néo n’est pas encore au point mais le métier rentre. Règle numéro 1 : les lunettes noires ne bougent pas d’un pouce.
  2. La Mariée vs. Gogo et le gang des 88 fous (Kill Bill volume 1) : la plus "inégale". Après avoir échappé de peu au fléau d’une écolière pas très sage, la sublime Uma Thurman subit les assauts de 88 fanas du sabre qu’elle va bien sûr mettre par terre un par un. Ça coupe des membres et ça gicle le sang dans tous les sens : esthétique de l’hémoglobine selon Quentin Tarantino.
  3. Dark Vador vs. Luc Skywalker (Star Wars : L'Empire contre-attaque) : la plus "mythique". Cette scène ne pouvait pas ne pas figurer dans ce palmarès. L’un des plus grands moments de l’histoire de cinéma : un gros méchant tout noir qui respire avec un tuba coupe la main d’un jeune candide avant de lui annoncer qu’il est son fils. Le tout sur fond de tchak tchak zouiiing (bruits de laser).
  4. Rocky vs. Apollo (Rocky): la plus "ricaine". Rocky est en train de se faire allumer gravement sur le ring par Apollo Creed et semble vaincu au quatorzième round. Pourtant, il n’abandonne pas le combat, et prouve ainsi à la face du monde qu’il faut persévérer pour faire six films et beaucoup de dollars.
  5. La bataille des champs du Pelennor (Le seigneur des anneaux : Le retour du roi): la plus "impressionnante". Petit bestiaire non-exhaustif : orques, hobbits, elfes, nains, nazgûls, oliphants, fantômes, pirates et on en passe et des meilleures. Pour la der des der, on peut dire qu’ils ont sorti la grosse artillerie.
  6. L’attaque de l’hélicoptère (Apocalypse Now) : la plus "musique classique". Encore une scène culte magnifiée par le souci du détail, par Wagner, et un gros budget. Missiles contre chapeau chinois : parce qu’on aime bien quand les combats sont à armes égales. Et l’odeur du napalm au petit matin, comme Robert Duvall.
  7. Omaha Beach (Il faut sauver le soldat Ryan): la plus "historique". Dans la catégorie "films de guerre qui bastonnent sec", l’œuvre de Spielberg est sans doute la plus aboutie. Le réalisme est saisissant, à tel point qu’on a un peu l’impression de se faire éclabousser.
    https://www.youtube.com/watch?v=SYQNuU3o7pw
  8. Bruce Lee vs. Kareem Abdul-Jabbar (Le Jeu de la mort) : la plus "wattaaaa". Parce que Bruce Lee avait forcément sa place dans ce top pour illustrer tous les arts martiaux. Le petit bonhomme jaune face au gigansteque, dans tous les sens du terme, Abdul-Jabbar et ses 2,18 mètres. On sait tout de même qui finira par gagner, on nous la fait pas.
  9. Arthur contre le chevalier noir (Monthy Python : Sacré Graal) : la plus "décalée". Pour le spectaculaire, il faudra repasser, mais l’hilarité est totale. Sauf quand vos potes un peu bourrés rejouent la scène pour la cinquantième fois.
  10. Daesu contre un gang (Old Boy) : un plan séquence (scène filmée sans interruption) hallucinant !
  11. (bonus) Indiana Jones contre, euh… on a pas eu le temps de savoir (Les Aventuriers de l’Arche Perdue): la plus courte scène de baston de tout les temps. Ou pourquoi les armes à feu sont plus efficaces que les sabres.

Et vous, vous en voyez d'autres des scènes qui bim-bam-paf ?

Sources : Ask Men, GQ, The Shiznit