Chaque année vient l’heure des bilans et naturellement des classements (un truc qu’on connaît assez bien au cas où vous auriez pas capté). On n’allait donc pas vous laisser vous barrer de l’année 2021 sans vous lister nos séries préférées de l’année parce qu’il y a eu du bon, du très bon. Allez bisous.

1. Dopesick, créé par Danny Strong

Dernière petite trouvaille de l’année, Dopesick nous raconte comment la famille multimiliardaire des Sackler a fait son beurre sur un anti-douleur à base d’opiacés (l’OxyContin) qui a rendu addict des millions d’Américains et tué au moins 400 000 personnes. C’est effrayant, on en sort avec la rage au ventre contre les super riches toujours prêts à écraser le reste de l’humanité pour accroitre leur profit.

Pourquoi on a trop grave vachement aimé ? parce qu’on adore les enquêtes sur les scandales sanitaires (après la série, rematez donc le film Dark Waters et Erin Brokovich seule contre tous histoire de rester dans le mood).

Où la regarder bon sang de bois ? Disney +, frérot.

2. Mixte, créée par Marie Roussin

Oh ouiiiiii ! Perso, Mixte c’est ma dernière petite série « chaussons ». Il y a des séries comme ça qu’on regarde et qui nous mettent bien. Elle nous raconte les débuts de la mixité scolaire en 1963. 11 filles débarquent dans un lycée se voulant avant-gardiste (dirigé par François Rollin qu’on est trop content de voir à l’écran, donnez-nous plus de Rollin svp). Elles côtoient pour la première fois les garçons sur les bancs de l’école. Les personnages sont rudement bien dessinés, et la relecture féministe de cette révolution éducative est tout simplement réjouissante. On est vraiment trop dég’ que la série ne soit pas prolongée pour une saison 2.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? les amourettes et amitiés de lycée, ça nous donne toujours du baume au coeur. Il y a quelque chose dans cette série de Sex Education ambiance pré-soixante-huitarde.

Où la regarder bon sang de bois ? Amazon Prime, cousin.

3. Squid Game, créée par Hwang Dong-hyuk

Squid quoi ? Jamais entendu parler. MDR. Oui alors évidemment on n’allait pas passer à côté du plus gros buzz de série depuis La casa de Papel. On a tous vrillé devant cette série comico-morbide qui met en compétition 400 Coréens endettés jusqu’à la moelle dans une série d’épreuves dont il ne restera qu’un seul survivant. Très glauque, la série s’avère franchement réussie même si on a pu regretter qu’on ait perdu les pédales avec Squid Game.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? Le jeu de la corde, clairement à refaire en soirée, trop déliiiiire.

Où la regarder bon sang de bois ? Netflix, fraté.

4. Anna, créée par Niccolò Ammaniti

On avait déjà classé cette magnifique série dans notre classement des meilleurs programmes à voir sur Arte. Six épisodes nous dressent le portrait d’une Italie post-apocalyptique : l’humanité a été décimée par « la Rouge », une mystérieuse maladie dont seuls les pré-pubères sont épargnés. Anna tente de survivre avec son petit frère dans ce monde où l’espérance de vie ne dépasse plus les 14 ans laissant derrière elle une société d’enfants sauvages et cruels. C’est violent parfois, angoissant toujours (le tournage de la série a été interrompu par la pandémie du Covid ce qui donne l’amère impression que la fiction a rejoint la réalité).

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? Les paysages, tout simplement incroyables. Et bien sûr la musique du générique « settembre » de Cristina Donà.

Où la regarder bon sang de bois ? Arte.tv, bella raggazza.

5. En thérapie, créée par Nakache et Toledano

N’oubliez pas qu’il y a encore quelques mois on était confinés, couvre-feuïsés, frigorifiés. Bref c’était la lose, et on commençait à sérieusement devenir tous cinglés à subir un dix-huitième confinement. Dans ce contexte la série En Thérapie est arrivée à point nommé.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? en deux mots : Frédéric Pierrot (et non Frédérot Pierrick, son cousin maléfique).

Où la regarder bon sang de bois ? Arte.tv, boloss.

6. Mare of Easttown, créée par Brad Ingelsby

Une enquête lourde pèse sur les épaules de cette détective dans un bled de Pennsylvanie alors qu’elle est en proie à ses propres tragédies personnelles.

Pourquoi on a trop grave vachement aimé ? Kate Winslet confirme une nouvelle fois qu’elle est une des meilleures actrices de sa génération.

Où la regarder bon sang de bois ? MyCanal, amigo.

7. It's a sin, créée par Russell T Davies

Vous vous souvenez de la série géniale « Years and years » qui nous avait retourné le cerveau en 2019 ? Eh bien Russell T Davies est revenu avec une nouvelle série à la hauteur de son talent (je rappelle qu’on lui doit entre autre ces quelques pépites inoubliables : Bob and Rose, Queer as folk, ou encore Cucumber). Cette fois-ci il nous narre en 5 épisodes l’arrivée du VIH dans l’Angleterre du début des années 80 dans un groupe d’amis âgés d’à peine 18 ans.

Pourquoi on a trop grave vachement aimé ? pour le point de vue nouveau apporté sur cette période, qui montre aussi comment certaines personnes homosexuelles ne voulaient pas croire à la réalité de ce virus mortel et tout simplement vivre comme tout le monde.

Où la regarder bon sang de bois ? MyCanal, dude.

8. Orelsan : Montre jamais ça à personne, créée par Clément Cotentin, Christophe Offenstein

Orelsan c’est pas forcément le meilleur rappeur, ni le meilleur acteur mais il a un je-ne-sais-quoi qui fait qu’on le trouve sympa et qu’on adore sa carrière. Zéro prétention de biopic dans cette série docu sur l’histoire du loustic, c’est juste plutôt sympa de voir des extraits vidéos de son quotidien de l’époque (nul) et de ses premières scènes (ratées) dans une ambiance de potes (très drôles). A se demander si derrière ses airs de j’m’en fous, Orelsan serait pas surtout le meilleur marketeur de lui-même (je rappelle que son dernier album sorti peu de temps après la série a fait un carton sans précédent).

Pourquoi on a trop grave vachement aimé ? parce que les films de potes ça marche toujours sur nous.

Où la regarder bon sang de bois ? Amazon Prime, ma gueule.

9. Antidisturbios, créée par Rodrigo Sorogoyen et Isabel Peña

Cette mini-série de 6 épisodes prend pour point de départ une bavure d’un groupe de flics de la brigade anti-émeute lors d’une intervention qui dégénère. Attention je vous préviens c’est foutrement stressant et haletant. Et si c’était la simple présence des forces de l’ordre qui générait de la violence plutôt que de l’encadrer ? Boah, on a déjà un peu la réponse mais la série le montre pourtant subtilement sans s’engouffrer dans une critique bête et méchante de la police dont on ne peut que déplorer le manque de moyens et de formation.

Pourquoi on a trop grave vachement aimé ? PARCE QUE ÇA FAIT SUER DU DERCHE MON GARS.

Où la regarder bon sang de bois ? MyCanal, la vie de wam.

10. Maid, créée par Molly Smith Metzler

Adaptation poignante des mémoires de Stephanie Land, Maid : Hard Work, Low Pay, and a Mother’s Will to Survive, cette série nous embarque dans la vie d’une jeune mère célibataire en proie aux violences de son ex dans une Amérique qui ne tend jamais la main aux plus démunis.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? le personnage d’Andie MacDowell (accessoirement la mère de Margaret Qualley qui interprète de personnage principal) en mère insupportablement éthérée.

Où la regarder bon sang de bois ? Netflix, mes vies.

11. WandaVision, créée par Jac Schaeffer

Pas étonnant que cette série fasse partie des plus piratées de l’année 2021. Dans un genre complètement innovant, elle mêle la sitcom tradi à l’univers Marvel. Forcément, la vie pavillonnaire des super-héros n’est pas aussi lisse que le cadre de la sitcom ne voudrait bien le laisser croire.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? Le générique qui donnerait presque envie de revoir « Ma sorcière bien-aimée » en version destroy.

Où la regarder bon sang de bois ? Disney +, le sang.

12. Arcane, créée par Alex Yee, Christian "Praeco" Linke

Alors OK je vais pas vous mentir, je ne l’ai pas vue mais je vous renvoie au travail d’un de mes fidèles collaborateurs qui dans ce top des raisons de regarder Arcane vante la qualité exceptionnelle de l’animation qui en fait sans aucun doute une des meilleures adaptations de jeux vidéo.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? Ben du coup l’animation sublime.

Où la regarder bon sang de bois ? Netflix, ma mie.

Crédits photo : Netflix

13. Ovni(s), créée par Clémence Dargent, Martin Douaire

On est déjà passé là si vous vous souvenez bien en vous dressant la liste des raisons de mater Ovni(s), une série française super réussie qui nous plonge au coeur des années 70 dans une ambiance qui sent bon la SF et le tabac froid.

Le truc qu’on a trop grave vachement aimé ? le générique électro BEAUCOUP TROP BON de Jean-Michel Jarre « Zero gravity ».

Où la regarder bon sang de bois ? MyCanal, petit alien.

Et n’hésitez pas à nous le dire si vous connaissez d’autres pépites qui méritent leur place dans ce classement. Et si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à aller jeter un oeil aux meilleurs films de 2021, aux meilleures séries disponibles sur Netflix ou aux meilleures séries disponibles sur Salto.