Y’a ceux qui ne vivent que pour fumer, tiser, bézé, et les autres. Comme nous. Ceux qui ne vivent que pour manger, bouffer, grailler. On pensait être implacable sur la question des repas, être des experts incompris de la graille, eh pourtant… Quelle ne fut pas notre déception que de se rendre compte que… On avait tout faux. Tout. Pire, qu’on mettait carrément notre santé en péril. Comment je vais faire sans mes siestes post déjeuner, en fait ?

1. Dormir

QUOUA ? Coup dur. Cette sieste est clairement le meilleur moment de la journée. Pourtant, s’allonger après manger bouleverse complètement le processus de digestion. Les aliments ont du mal à descendre, restent plus longtemps dans notre estomac et ralentissent notre digestion. Cette position favorise aussi les remontées de sucs gastriques et créée des brûlures d’estomac. Il vaut mieux attendre deux heures avant de piquer un somme, ou se contenter de dormir assis ! Ah ? Non ? Bon bah… Pas assis non plus, en fait.

2. S'asseoir

De la même manière que la position allongée : la position assise ralentie le processus de digestion. La raison est toute simple : notre estomac est comprimé. Si je comprends bien, après manger, le mieux c’est de rester debout ? Eh bien, oui. Plus ou moins. L’idéal et de se faire une petite marche digestive, d’une dizaine de minutes. Relou, cette histoire.

3. Fumer une clope

La cigarette post-bouffe est l’une des préférées des fumeurs, eh pourtant… C’est bien de la merde. La clope, déjà, c’est pas ouf, mais la clope après manger… C’est pire que tout. Selon certaines études, fumer une cigarette après manger équivaut à en fumer plusieurs en temps normal. Il est donc conseillé d’attendre au moins 1h30 après un repas pour s’en griller une.

4. Boire un thé...

NON MAIS… PAS DE SIESTE, NI DE THÉ ? Vous voulez qu’on soit amorphe, ou quoi?? Il faut attendre une heure après manger pour boire son thé, et ce, pour deux raisons : la première, c’est que le tanin contenu dans le thé peut provoquer la diminution de certains enzymes digestives. Ensuite, ces tanins peuvent rendre plus difficile l’absorption de fer, minéral pourtant vital pour notre organisme.

Pour ce qui est du café : il aurait le même effet sur le fer. En revanche, il serait aussi bénéfique pour accélérer la digestion ! Le café favorise l’afflux sanguin dans l’abdomen, accélère l’absorption des aliments et permet de digérer les lipides plus rapidement.

5. Manger un fruit en dessert

Les fruits font partie des aliments que l’estomac digère le plus vite et facilement. Si en temps normal, il est digéré en une vingtaine de minutes, il stagne bien plus longtemps lorsque qu’il se mélange à d’autres aliments dans l’estomac. L’intérieur de cet organe étant chaud et humide, les fruits bloqués peuvent fermenter et libérer leur acidité. Conséquence : une digestion perturbée, des vitamines et éléments nutritifs détruits, des maux de ventre, ballonnement et flatulences. Pas grave, mais chiant. Surtout au bureau.

Si on reconnait l’idée de manger plusieurs fruits par jour, il conviendrait d’éviter de les croquer à la fin d’un repas.

Posted by ELLE à table on Monday, July 29, 2019

6. Prendre un chewing-gum

Ce qui est flatteur pour votre haleine ne l’est pas forcément pour votre intestin. Ni pour l’odorat de vos collègues. Mâcher un chewing-gum après manger va vous faire avaler de l’air. Beaucoup d’air. Devinez quel est le seul moyen de le faire ressortir ? Eh oui ! Prout, prout, prouuuut.

7. Faire du sport

AH BAH ENFIN UNE BONNE NOUVELLE. Déjà que je n’avais pas prévu d’en faire, l’idée de faire un effort après manger m’épuise d’autant plus. Tant mieux, puisque c’est mauvais ! Premièrement, ça empêche notre pauvre système digestif d’absorber correctement les nutriments. Ensuite, faire du sport après le repas surcharge notre organisme. Digérer demande déjà un effort à notre corps, on évite donc de lui rajouter une charge de travail, oh ! Enfin, quand on digère, du sang oxygéné est envoyé à notre estomac. Or, lors d’une activité physique, c’est de ce sang dont ont besoin nos muscles. BREF, après manger, on pose son cul sur… Ah bah non, pardon. On se contente d’une petite balade.

8. Prendre une douche

Bon, c’est quand même pas le premier réflexe après la pause dej. Après le dîner, en revanche… C’est plus probable. Prendre une douche augmente le flux sanguin dans les mains et les membres inférieurs, tout en réduisant celui qui circule dans l’estomac. Réduire le flux dans l’estomac, au moment de la digestion, c’est p’tetre pas bien malin.

9. Boire de l’eau fraîche

On évite juste après, mais aussi pendant le repas ! L’eau trop froide peut être responsable (encore une fois) d’une mauvaise digestion, en rendant plus difficile l’absorption des nutriments et la séparation des déchets.

10. Se baigner (mais en fait si, vous pouvez)

Tout le monde n’est pas 100% d’accord sur ce sujet. Si on écoute nos parents, baignade post repas = mort par hydrocution immédiate. C’est peut-être un peu fort. En effet, notre température corporelle augmente durant la digestion, en revanche, pas sûr que l’écart de température soit suffisamment suffisant pour en arriver à de telles conclusions, à chaque fois. Selon la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) « la baignade après avoir mangé ne semble pas être un facteur de risque direct d’hydrocution ». On reste vigilant, on rentre dans l’eau tranquillement, mais on calme son côté drama queen, quand même.

Appelée également noyade syncopale, l'hydrocution est provoquée par un écart soudain et important entre la température...

Posted by Santé Magazine on Thursday, August 4, 2022

Pour continuer notre petite prévention, nous vous rappelons qu’il y a aussi des erreurs à ne pas faire avec son thé, son café, ses pâtes, son micro-onde, sa bouilloire,… Dans sa cuisine, quoi.

Sources : Passeport Santé, Améliore ta santé