Manger des pâtes est certainement l’un des plus beaux trucs que la planète nous ait permis de faire (quiconque est à l’origine de tout ça, juste merci). Le bonheur est d’ailleurs quintuplé quand elles sont accompagnées par du bon beurre aux cristaux de sel, miam miam. Mais pour que ce bonheur dure toute la vie, il y a des règles à respecter comme pour les erreurs à ne pas faire avec le riz. En fait, il faut juste arrêter de martyriser la bouffe, stoppez le massacre !

1. Saler l'eau après l'ébullition

Plein de bonnes intentions, vous vous ramenez avec un giga paquet de gros sel et hop, vous en balancez des petites poignées sur l’eau en fusion. Quelle erreur mes enfants, quelle erreur ! Si vous faites ça, l’eau du début de cuisson qui va imprégner les pâtes et les cuire ne sera pas salée, donc vos pâtes non plus, et vous aurez perdu du sel pour rien. Pour éviter ça, on met le sel avant que l’eau ne bouille (si, ça se dit). En plus, ça facilitera la dilution du chlorure de sodium (oui, je cherchais un synonyme de sel).

2. Utiliser une casserole de la mauvaise taille pour la cuisson

On ne vous demande pas de sortir la marmite de grand-mère. Mais qui dit casserole trop petite dit aussi pâtes qui se collent et deviennent pâteuses. Et franchement, qui veut gâcher un plat aussi succulent ? On dit souvent que la taille ne compte pas, mais là oui.

3. Ne pas attendre l'ébullition pour mettre les pâtes

Pour éviter que vos pâtes ne se transforment en un pâté de forme immonde sculpté dans votre casserole, attendez VRAIMENT que l’eau bouille. Je me dis ça pour moi-même parce que perso, j’ai toujours la flemme, et pourtant, ça permet aux pâtes de bien se détacher et de ne pas être pâteuses. Un avantage considérable.

4. Mettre de l'huile dans l'eau

Cette astuce qui est censée empêcher les pâtes de former une barrière incassable en se collant est en fait toute bidon. Car comme tout le monde le sait, l’eau et l’huile ne se mélangent pas, jamais, donc ça ne sert absolument à rien, à part peut-être empêcher à la sauce d’adhérer. Franchement, bien joué hein, bravo, vraiment !

5. Faire une cuisson au pif

Je ne vais pas vous cracher dessus parce que je fais moi-même partie des gens qui goûtent les pâtes toutes les trois minutes en guise de chronomètre. C’est pourtant une très mauvaise technique car cuire les pâtes plus ou moins longtemps que le temps nécessaire change leur indice glycémique. En vrai, c’est pas siiiii important que ça, mais ça augmente quand même le taux de glucides qui passent dans le sang et ça peut avoir des conséquences pour les personnes qui ont des soucis de santé.

6. Oublier de remuer pendant la cuisson

On a tendance à délaisser notre petite tambouille pour aller mater Miraculous pendant que nos pâtes cuisent mais c’est une grave erreur. Remuer fréquemment permet tout simplement aux pâtes de ne pas se coller à la casserole, ce qui vous fait ensuite perdre 10 litres d’eau pour les décoller au moment de faire la vaisselle. Donc on lève son petit bras et on remue le tout, et plus vite que ça.

7. Laisser un couvercle sur la casserole pendant la cuisson

Faire ça, c’est avoir le goût du risque, car le couvercle empêche l’évaporation de l’eau et entraîne un bouillonnement plus puissant qui peut faire déborder la casserole. Donc même si vous voulez bien faire, reposez ce couvercle, doucement, voilà, tout doucement, c’est bien. Et pour éviter que votre eau ne déborde aussi sans couvercle à cause de l’accumulation d’amidon en surface, laissez une cuillère en bois dans l’eau. Vous savez, celle que vous utilisez pour touiller toutes les deux minutes.

8. Jeter l'eau des pâtes

Surtout pas malheureux ! Ce liquide inestimable vous permettra de réaliser une sauce digne de ce nom, l’amidon étant un excellent liant. Une fois vos pâtes égouttées, ajoutez-les à votre sauce dans une casserole et foutez une bonne louche d’eau de pâtes par-dessus. Qui c’est-ce qui va avoir la sauce la plus onctueuse de tout le quartier ? C’est vous, eh oui.

9. Laisser les pâtes attendre tranquillement dans la passoire

Déjà, il faut que vous sachiez qu’en égouttant trop les pâtes, on leur fait perdre leur côté « glissant » donc c’est moins pratique pour elles dans les toboggans. Mais surtout, si on les laisse poireauter un peu dans la passoire, elles se collent toutes en un gros bloc de béton et ce n’est pas ce qu’il y a de plus comestible. Surtout si vous êtes du genre un peu constipé à la sortie du repas.

10. Rincer les pâtes à l'eau froide

Tout ce que vous allez faire, c’est ramollir vos pâtes et éliminer l’amidon encore présent, ce qui empêchera à la ptite sauce d’adhérer. C’est ça que vous vous voulez hein ? C’EST ÇA QUE VOUS VOULEZ ???

11. Couper ses spahettis

À moins que vous n’ayez envie de vous faire courser par un Italien énervé en possession d’une machine à pâtes prête à atterrir en plein dans votre visage. Autrement, ne coupez jamais, ô grand jamais, vos spaghettis. Ou même n’importe quelle sorte de pâtes finalement, c’est plus sûr.

12. Réchauffer les pâtes dans le micro-ondes

Les pâtes ne sont pas les plus grandes fans du micro-ondes, car il les dessèche et les rend caoutchouteuses (qui aimerait vivre ça ?). Si vous avez un reste de pâtes qui traîne, faites-en plutôt un gratin ou une salade de pâtes froides. Miom miom.

Ok, vous êtes peut-être des modèles de perfection avec les pâtes, mais qui me dites que vous ne faites aucune des erreurs à ne pas faire avec ses poêles ou des erreurs à ne pas faire avec son frigo ? Ah ah, on fait moins les malins maintenant, hein mes petits rigatonis.

Sources : Ouest France, Notre Temps, Madame Le Figaro.