Le bac, c’est surfait… On ne cesse de le répéter mais rien de plus efficace que l’école de la vie pour s’en sortir. Du coup, plutôt que de vous prodiguer des conseils de révisions bien périmés, on préfère vous donner LA méthode pour bien échouer lamentablement à toutes vos épreuves du baccalauréat. Ne nous remerciez pas.

1. Bien préparer le terrain en ne foutant rien pendant tes trois années de lycée

Pour bien se viander, il faut une préparation en amont plutôt intensive consistant à se la toucher sévère pendant sa Seconde et sa Première. Se vautrer à son bac exige de faire preuve d’une concentration minimale, de développer des aptitudes à procrastiner admirables et surtout de profondément croire en sa capacité à décevoir son entourage. Vous pouvez le faire.

2. Faire semblant d'avoir une oreillette pour tricher et te faire interdire d'épreuve pendant 5 ans (un vieux chewing gum mâché fera l'affaire)

Alors là, on te promet que cette méthode est infaillible. Et puis tu vas passer devant une commission disciplinaire, ce qui risque de bien renforcer ta « street » crédibilité. C’est en tout cas ce que dit le Code de l’Éducation à son article D334-32…Oui parce que si tu as ton bac, il y a moyen que tu finisses en fac de droit et que tu deviennes un rabat-joie qui ponctue ses phrases d’articles de Code et c’est quand même la tristesse ultime.

3. Commencer une série hyper prenante le premier jour de tes révisions

La meilleure idée du monde pour échouer avec brio. Plutôt que de perdre d’inutiles heures à réviser d’absurdes cours de philosophie qui te provoqueront potentiellement un œdème cérébral, on te conseille de t’abrutir devant moult séries (et franchement le choix est varié, tu as de quoi trouver ton bonheur).

4. Ne pas te pointer à l'heure aux épreuves et te faire refuser l'accès aux salles, oupsss

Simple mais efficace. Si tu crains de ne pas être encouragé par ton entourage à foirer ton bac, tu peux leur faire croire pendant les semaines qui précèdent que tu bosses (et pousser le vice jusqu’à vraiment travailler pour qu’il n’y voit que du feu). Le jour de l’examen venu, tu oublies purement et simplement de te rendre à ton épreuve et le tour est joué. Rien de plus simple. Si on te propose gentiment de rentrer tout de même dans la salle, ne te laisse pas amadouer et FUIS.

Source photo : Giphy

5. Te passionner pour Roland Garros, la coupe du monde et le Tour de France EN MÊME TEMPS.

Et ouais, il y a de quoi faire. À croire que les mecs font exprès de tout organiser pendant cette période de l’année pour bien perturber les gamins et les aider à réussir cette entreprise d’échec scolaire. Bon après, faut vraiment vouloir se gaufrer sévèrement pour se passionner pour le Tour de France. Just saying.

6. Rédiger toutes tes copies en espéranto pour perturber le correcteur (et du coup, apprendre l'espéranto en amont)

Mi uzas google tradukiston por skribi ?i tiun alineon. Kiu signifas, ke li ne signifas ion. Mi beda?ras. La kiso, la infanoj. (Ps: en ajna kazo, ?i tiu solvo ?ajnas al mi pli ?uste ju?ema bone pissi ?i tiun malri?an homon, kiu korektas vin)… ?i tiu traduko estas stranga.

Source photo : Giphy

7. Faire des pronostiques foireux et surtout t'y tenir

Bah oui, plutôt que de tout réviser par sécurité, cultive ton côté « badass » en tentant le tout pour le tout. Si tu as décidé que, cette année, l’épreuve d’Histoire-Géo tombera sur la puissance de la Chine, ne t’embarrasse surtout pas à tout revoir. Déjà, ça n’a pas de sens puisque ton objectif est de foirer ton bac. Et ensuite, c’est super long à apprendre tout ce bordel et franchement ça ne vaut pas la peine de s’attarder sur le passé. Ce qui est fait EST FAIT.

8. Faire des origamis avec ta copie

En voilà une activité ludique à faire pendant ces longues épreuves. Et puis, tu vas sûrement rendre ton correcteur très heureux… Qui ne préférerait pas une rose en papier à quatre pages de bavardage bourrées de fautes d’orthographe sur le bonheur ? Hein ?

9. Te faire une session de cross-fit en pleine épreuve d'histoire-géo avec pompes, squat et tout le tintouin

Non mais sérieusement, quitte à perdre trois heures de ton existence, autant te sculpter un corps d’athlète dans la salle d’examen. Tu pousses une ou deux tables, tu dégages un ou deux élèves qui t’encombrent et tu commences ta séance de sport. ET ON RESTE… MOTIVÉ.

10. Prendre tes billets d'avion pour partir en vacances un poil trop tôt

« Oh non mais la boulette quoi… En plus j’ai pas pris d’assurance annulation. J’peux vraiment pas manquer ce vol, va falloir que vous changiez la date des épreuves pour vous adapter là, ça va pas être possible autrement. »

Si avec tout ça, tu parviens quand même à avoir ton bac, c’est que tu es probablement un enfant surdoué et on te félicite.