C’était le sujet de notre podcast qui sort chaque dimanche à 17h (clique pour t’abonner !).

La nature est bien faite. C’est pas trop mal pensé finalement toutes ces conneries d’animaux et tout. La preuve, les animaux qui savent voler c’est tout à fait logique que ce soit pas les mêmes que les animaux qui ne savent pas voler parce que sinon ce serait un bordel sans nom.

1. L'hippopotame

Deux tonnes à se balader dans les airs ? Merci mais bonjour les dégâts si jamais il trouve le malheur de se retrouver en ville, ça va nous flinguer nos fenêtres en double vitrage. Eh bien selon notre débat sur le podcast Topito Happy Hour, c’est lui qui a été élu le pire du pire avec des ailes, selon une analyse menée par nos enquêteurs spécialistes en interne.

2. Le requin

Et comme en témoignait le documentaire Arte Sharknado abordant avec brio les dérives d’une race animalière prise dans les griffes d’une tornade géante, des requins qui volent, ça serait carrément chiant.

3. L'orque

Tout comme le requin, l’orque volante casse les couilles. Déjà elle dégouline de partout, en plus elle est genre vachement grande et peut faire quand même pas mal de dégâts avec son matos génétique.

4. Le tigre

Ah ouais ? Et super comment on fait pour les voir dans les zoo alors ? Va falloir investir dans les volières géantes à tigres volants qui vont en défoncer les parois comme bon leur semble ? Non vraiment, c’est pas correct.

5. L'oursin

En soi, l’oursin c’est pas très grand. On pourrait se dire qu’un oursin qui vole c’est pas pire qu’un gros frelon. Mais imaginez un instant des bancs d’oursin qui se déplacent en mode caïds vener pour vous racketter après les cours ? Ils peuvent faire mal ces cons-là.

6. L'éléphant

Sur le principe pourquoi pas ? Après tout on a bien des ornithorynques. Mais quand même, physiologiquement je vois pas quel genre d’ailes seraient en mesure de soulever des gros culs pareil.

7. La hyène

Le truc chiant avec la hyène c’est qu’elle se fout tout le temps de ta gueule. Au moins, quand elle est au sol, tu peux faire demi-tour et te barrer lorsqu’elle te victimise. Si en revanche, elle est capable de voler, elle pourra te suivre jusque dans ta chambre de bonne (en passant par la fenêtre). Le harcèlement a des limites.

8. La méduse

DÉ-GUEU-LA-SSEU. En quatre syllabes distinctes. Avec leurs vieilles tentacules toutes gluantes qui se laissent porter au gré du vent et te collent des brûlures dégueu dans le cou… Il y aura forcément des accidents avec des gens qui se feront étrangler par ces connes.

9. Le taureau

C’est pas parce que Red bull donne des ailes qu’il faut pour autant avoir des taureaux ailés. Parce que pour le trafic aérien ce serait carrément pas pratique.

10. Le cobra

Non seulement ce serait hyper chiant de voir des cobras virevolter dans les airs mais en plus ce serait vraiment pas esthétique. C’est logique, vous leur collez des ailes, mettons à l’avant, et forcément le reste de leur corps pendouillera bêtement dans le vide…

Conclusion : on ne financera pas le projet de mutation génétique consistant à coller des ailes aux animaux terriens. Voilà, c’est dit.