Le Japon, c’est pas le pays du kawaii pour rien. Dans la pop-culture nippone, TOUT est prétexte à créer des petits personnages mignons : les yuru-chara (ou yuru karya), des sortes de mascottes reprenant les caractéristiques des villes, régions voire des entreprises ou des services qu’elles représentent. C’est cute, mais c’est aussi du business, avec un marché estimé à 17 milliards d’euros par an. Et bien sûr, qui dit « truc fun », dit « concours », avec un Grand Prix qui se vote sur Internet et qui comptait, en 2015, 1 727 mascottes participantes (quand même). On t’a fait une sélection des plus choupis (et un peu WTF aussi), parce que ça serait dommage de ne pas voir ça une fois dans sa vie.

1. Kumamon, mascotte dela ville de Kumamoto

C’est un peu la star des yuru-chara. Créé en 2010 pour booster le tourisme de la région de Kumamoto, sa notoriété dépasse les frontières du Japon puisque ce gros nounours a des fans même à l’étranger. Et la gamme de produits dérivés de Kumamon est complètement bargeot.

https://www.instagram.com/p/BLu_89IFeKu/

2. Hikonyan, mascotte de la ville de Hikone

Gagnant du premier Grand Prix des mascottes, Hikonyan a été créé d’après une légende locale : un seigneur du coin aurait sauvé un chat d’un éclair. Le casque de samuraï est basé sur celui du musée du château. Par contre on a pas d’explication sur le gros grelot.

3. Shiromaru-hime, la mascotte du château de Himeji

Le château de Himeji est l’un des plus célèbres du pays, donc on se pose pas de question, on lui fait une mascotte. Est-ce qu’elle est pas trop adorable, la princesse Shiromaru, avec ses petits sakura et ses grands cils ? Le Japon, le pays qui nous fait aimer une mascotte en forme de château.

4. Honetsukijuju, mascotte de la ville de Marugame

On pose ça là comme ça : Honetsukijuju, en plus d’un nom rigolo, est techniquement un samouraï avec une tête de cuisse de poulet. Parce que c’est la spécialité de la ville, tout simplement. Oui, ça donne envie d’une mascotte-choucroute pour Strasbourg, ou cassoulet pour Toulouse (et Castelnaudary et Carcassonne, on sait).

https://www.instagram.com/p/BLkWzJHhn9u/

5. Sento-kun et Shikamaru-kun, les mascottes de la ville et de la préfecture de Nara

Nara est  la ville aux daims, avec pleins de Bambi qui se baladent librement. Ce qui explose déjà tous les plafonds de mignonceté. Pour fêter ça, il existe plusieurs mascottes, dont ce jeune garçon aux bois de daim qui n’est pas super aimé depuis sa création. En revanche, la mascotte daim-daim créée en 2015, elle, on a tous envie qu’elle devienne notre meilleure amie.

https://www.instagram.com/p/BLlW0L9FCtF/

6. Chiryuppi, mascotte de la ville de Chiryu

« -Bon les gars, on a besoin d’une mascotte pour relancer l’économie locale. – Et si on faisait un petit garçon avec une capuche en tête de cheval et un gros iris posé dessus ? – NI-CKEL. » Créateur de mascotte, le métier le plus cool du monde. (En vrai, la ville avant une foire aux chevaux célèbre, et l’iris est son emblème. Mais ça reste un métier cool).

https://www.instagram.com/p/BHwbzoJDueZ/

7. Sanomaru, mascotte de la ville de Sano

Un chien-samuraï avec un bol de nouille renversé sur sa tête et des brochettes de patates frites à sa ceinture en guise de sabre. Ce gros toutou customisé à la bouffe a gagné le Grand Prix en 2013, et a rapporté depuis sa création environ 420 millions d’euros à la région de Sano. Tu peux rigoler, n’empêche, il fait le job.

https://www.instagram.com/p/BI8wbR6DtqQ/

8. Gunma-chan, mascotte de la préfecture de Gunma

Classé 3ème au Grand Prix en 2012 et 2013, Gunma-chan a pris sa revanche en 2014 en remportant le titre ultime. Il est dans le milieu depuis 1983, quand même. À l’époque, c’était un cheval sur quatre pattes. Les mecs se sont dit « c’est pas assez kawaii », ils l’ont mis sur deux jambes, et l’ont transformé en poney avec un chapeau vert. Et ils ont eu raison.

https://www.instagram.com/p/BLS3Td0B4dE/

9. Kami-go, mascotte de la ville de Kami

Bon faut l’avouer, on a pas des masses d’info sur ce yuru-kyara. Apparemment, c’est un tigre avec les cheveux de Jean-Sébastien Bach (rapport à la salle de musique qui porte son nom dans la ville) avec un poisson dans le dos. Mais il est craquant, non ?

https://www.instagram.com/p/BD-bzNfLaxy/

10. Barysan, mascotte de la ville d'Imabari

Un énorme pioupiou avec un bâteau à la ceinture et un chapeau de la forme du pont qui relie la ville de Imabari à celle de Yoshiumi. Tu as envie de dire Kamoulox et pourtant, sache que c’est l’une des mascottes les plus populaires. Et ce petit curry de Barysan, il te fait pas envie ??

https://www.instagram.com/p/BFQdwVpyTHt/
https://www.instagram.com/p/BBBvP7TgYxw/

11. [BONUS] Katakkuri-chan, la mascotte de la prison d'Asahikawa

Voilà, alors comme on en colle partout des mascottes, on en a foutu une à l’entrée de cette prison, avec une grosse fleur sur la casquette, pour accueillir les condamnés, histoire qu’ils aient moins le seum d’aller en zonze. Une façon d’alléger leur peine. (Elle est bonne non ?)

On sait, ça devient vite addictif, alors pour avoir ta dose régulière on te conseille ce Tumblr qui leur est consacré. Sugoi !


Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :