Le train, c’est l’aventure. Orient-Express, Transsibérien ; des classiques de la littérature de voyage, où le huis-clos tranche avec la beauté des paysages que l’on traverse, tout cet ailleurs à portée de main. Mais le train, quand il est mythique, est souvent cher. Pas toujours : il existe encore de nombreuses lignes dans le monde à portée de toutes les bourses et qui offrent aux ferrovipathes un plaisir sans cesse renouvelé.

1. Le train de nuit pour Lisbonne - 90 euros

De Madrid à Lisbonne, le Lusitania traverse en 11 heures tout le Sud-Ouest de l’Europe. Un voyage magique, hors du temps, façon années folles et meurtres de nuit, qu’on pourra accompagner par la lecture du roman de Pascal Mercier, Train de nuit pour Lisbonne.

Crédits photo (creative commons) : Nuno Morão

2. Le train pour le cercle polaire

En partant de Stockholm pour rejoindre Narvik, au nord de la Norvège, la beauté des paysages frappe, évidemment. On a le chauffage, heureusement, mais pas de luxe excessif. Et pour cause, puisqu’on peut se payer le billet pour une petite cinquantaine d’euros. Plutôt cool.

https://www.instagram.com/p/BRbpAojgRVb/

3. L'express de Berne - 55 euros environ

Entre Coire et Saint-Moritz, l’express de Berne traverse la Suisse orientale pendant 4 heures. Une vue exceptionnelle sur les paysages alpins, les glaciers, les torrents, les ravins, à travers tunnels et ponts à donner le vertige. Le train est qui plus est équipé de vitres panoramiques pour ne rien manquer du paysage. Exceptionnel.

4. Le train des nuages - 150 euros

Cette vieille ligne qui mène de Salta, une ville du Nord de l’Argentine vers la frontière chilienne traverse les Andes à des altitudes phénoménales. Le parcours culmine à 4200 mètres ; ce n’est pas le train le plus haut du monde, le train reliant Lima à Hayacucho, au Pérou, et que l’on peut apercevoir dans Tintin, passant à plus de 5000 mètres ; toutefois cette version argentine est moins touristique et plus abordable. Un must.

5. De Fort William à Mallaig - 40 euros environ

Cette vieille ligne britannique, qui a survécu aux réformes des chemins de fer britanniques, parcourt une soixantaine de kilomètres au-dessus d’impressionnants lacs et passe par le point culminant de Grande-Bretagne. Pour les amateurs de crime anglais et d’Harry Potter (le parcours a servi de décor pour les films), il y a difficilement mieux.

Hogwart express. ?

A post shared by PS. (@pimmysinlaparak) on

6. D'Oslo à Bergen - 100 euros

La route n’est pas longue, compte tenu du prix, mais c’est le malheur des pays nordiques que d’être chers. On parcourt tout de même quelque chose comme 470 km entre les deux principales villes de Norvège au-dessus des fjords, des montagnes isolées, des paysages bruts découpés par le temps. C’est extrêmement beau et plutôt rapide si l’on se lance dans un tour de la Norvège.

7. D'Alausi à Palmira, en Equateur - une dizaine d'euros

Cette section s’inscrit dans la ligne qui lie Quito à Guayaquil, mais elle est le passage le plus marquant du trajet. Pour construire la ligne, les ingénieurs ont creusé des zigzags dingues dans la montagne à pic, et on a vraiment VRAIMENT peur de tomber et de mourir. Outre les paysages magnifiques et le plaisir d’emprunter une vieille ligne, c’est pour le plaisir d’entendre son cœur battre qu’on embarquera à bord du train.

#alausi #conocetupais #nikon_photography #trenecuador

A post shared by gus sánchez (@gussanchez82) on

8. De Chicago à San Francisco - 130 euros environ

Si les trains ont depuis longtemps marqué le pas, aux États-Unis, face à la toute puissance de la bagnole et des cars, la ligne reliant Chicago à San Francisco, qui traverse tout le Midwest en passant par Denver, Salt Lake City et plusieurs canyons du Colorado, est une expérience inoubliable. 52 heures de voyage, quand même – heureusement, il y a un café avec de grandes baies vitrées. À condition d’avoir le temps, ça vaut le coup, même si le prix qu’on vous indique est pour un siège et non pas pour une cabine confortable.

I need this for a house. #californiazephyr #artdecotrain #amtrak

A post shared by Todd (@gypsycobbler) on

9. De Belgrade à Bar - 30 euros

480 bornes pour 30 euros en partant de Serbie pour rejoindre le Monténégro en traversant les Alpes dinariques. Un paysage dingue qui mène jusqu’à la côte adriatique en 11 heures de trajet. L’impression d’être dans un bouquin de Kessel à l’orée d’une aventure à construire.

10. De Bangkok vers la rivière Kwai - 5 euros

En troisième classe, on embarque de Bangkok vers Nam Tok sur la route qui reliait autrefois la Birmanie au Siam, l’ancien nom de la Thaïlande. On passe par le pont de la rivière Kwaï, dans une ambiance qui n’est pas sans rappeler le fameux film, et on a vraiment le sentiment d’être transporté à une autre époque, dans un autre monde. Pour le prix, ça vaut le coup.

????

A post shared by Key Kitchya K. (@key_bgz) on

Je m’abonne à La vie du rail tout de suite.

Sources : The Telegraph, The Guardian