J’ai une confession à vous faire. Je suis une grosse flipette ! J’ai peur pour un rien. Tenez, cette nuit j’ai même eu peur de marcher sur un Lego, parce que franchement ça fait mal. Mais finalement ça va, j’ai réussi à l’éviter in extremis. C’est pour ça que je me permet de vous mettre en garde contre ces villes qui sont le plus hantées, histoire que vous évitiez d’aller vous y promener.

1. Prague, République Tchèque

Prague, ville célèbre par son Histoire et son architecture, ainsi que pour sa bière moins chère que l’eau, est également une des villes les plus hantées en Europe avec certainement la plus grande concentration de fantômes au km2.

Le barbier fou de la rue Karlova : non satisfait par son salaire de coiffeur, il décida de se lancer en parallèle dans l’alchimie et tente de fabriquer de l’or pendant son temps libre. Mais comme il n’était pas très doué, il dilapida toute sa petite fortune, obligeant ses filles à trouver un job dans une maison close pour subvenir aux besoins de la famille. Sa femme, désespérée, se jeta des remparts. Le barbier devint fou, et se rua sur des passants et se mit à les tailler en pièces avec ses rasoirs. Des soldats le ruèrent de coups et le laissèrent pour mort sur le trottoir. Depuis, il se balade dans les rues de la vieille ville et propose des petites coupes à tous les hipsters du coin. Sans grand succès.

2. Paris, France

Paris, ville Lumière, ville de l’amour, ville de culture et de gastronomie. Mais Paris est également connue pour être une ville hantée. Bâtie sur un immense réseau de catacombes, Paris regorge de fantômes. On a notamment le célèbre fantôme de l’Opéra, mais aussi le barbier de la rue Chanoinesse, qui inspira l’histoire de Sweeney Todd (décidément les barbiers ont la cote dans ce top).

Le fantôme de la tour Eiffel : quoi de mieux dans la ville de l’amour que de parler de l’esprit d’une jeune fille tuée par son amant ? Un jeune couple décida de se faire une petite balade romantique et d’aller admirer la vue en haut de la tour Eiffel. La jeune fille comptait larguer son mec ce jour là, et attendait le moment propice. Pas de bol, le type en question, arrivé en haut de la tour, se lança et lui fit sa demande. Probablement pas le bon moment. La jeune fille refusa naturellement, et son mec menaça de la pousser. Elle ne le cru pas et se mit à rire. Alors il s’exécuta. Depuis son fantôme erre autour de la tour Eiffel, et vend des porte clefs aux touristes. Faut dire qu’à l’époque, TPMP n’existait pas, et il n’y avait donc aucun moyen de forcer sa copine à l’épouser sous la pression des milliers de téléspectateurs.

Source photo : Giphy

3. Brasov, Roumanie

Située dans les Carpates, dans la région de Transylvanie, la ville de Brasov est célèbre pour être le Hollywood roumain grâce à ses lettres géantes situées au flanc de la colline surplombant la ville. C’est surtout près de cette ville qu’est situé le château de Bran surtout connu pour être le château de Dracula dans la mémoire commune.

Vlad III, l’empaleur : alias le comte Dracula. On a aucune preuve historique confirmant que le prince Vlad était bel et bien un vampire. Historiquement, il s’agissait d’un prince de Valachie (région limitrophe de la Transylvanie), rendu célèbre grâce à sa passion pour l’empalement. Il était ainsi surnommé l’Empaleur, ou Draculea, ce qui signifie « fils du dragon » en hommage à Vlad II, son papounet, lui même surnommé Dracul (le « Dragon », vous l’aurez compris). Aujourd’hui, le château se visite et les environs sont chargés de divers fantômes.

4. Londres, Angleterre

Londres est caractérisée comme l’une des capitales les plus hantées dans le monde. On y croise de nombreux fantômes, mais aussi d’autres trucs super flippants comme de la jelly ou des anglais bourrés.

Le vampire de Highgate : du nom du cimetière où il a élu domicile. Le cimetière de Highgate était, sous l’ère victorienne, le cimetière un peu hype de la capitale britannique. Notre père Lachaise à eux quoi. Sauf que le cimetière a été abandonné dans les années 60. Depuis, de nombreux rapports évoquent des rencontres fantomatiques, notamment avec une haute silhouette sombre aux yeux rouges. Ainsi est né le vampire de Highgate. Les rumeurs étaient tellement nombreuses qu’elles ont donné suite à une chasse au vampire dans les années 70, qui s’est malheureusement révélée infructueuse.

https://www.instagram.com/p/BQcwPDhAHSN/

5. La Nouvelle-Orléans, USA

La plus française des villes américaines est la capitale occidentale du vaudouisme. Et les gens du coin raffolent de ces légendes qui courent à propos de fantômes qui se baladent la nuit.

Madame Delphine Lalaurie : et sa maison hantée par les esprits de ses victimes. Lalaurie était une bourgeoise aisée, vivant rue Royale. Elle possédait de nombreux esclaves qui servaient ses invités lors des opulentes réceptions qu’elle donnait à son domicile. En 1834 un incendie se propagea à son domicile, et de nombreux esclaves enchaînés et mutilés furent découverts, ainsi qu’une salle de torture. On attribue à Delphine Lalaurie le meurtre de plus d’une centaine d’esclaves qu’elle aurait préalablement torturés.

6. Édimbourg, Ecosse

La capitale écossaise regorge aussi d’histoires et légendes un peu glauques.

Les fantômes de South Bridge : bâti au XVIIIème siècle, le pont devait abriter dans ses voûtes des échoppes de cordonniers et des tavernes. Mais de nombreuses personnes furent prises au piège par une inondation et moururent noyées. Burke et Hare, des mecs qui avaient le business dans la peau, décidèrent d’aller récupérer des cadavres ici pour les revendre aux écoles de médecine. Ils leur vendaient aussi leur propre production de cadavres puisqu’ils étaient tueurs en série, mais ceci est une autre histoire. Depuis, les esprits des corps vendus hantent toujours le lieu, et se promènent aussi du côté du château, faisant flipper les touristes.

7. Rome, Italie

La ville éternelle fait l’objet de beaucoup de légendes et de mythes de fantômes. Notamment car les catacombes sur lesquelles elle est bâtie nourrissent l’imagination des habitants.

Béatrice Cenci, la belle parricide : décapitée le 11 septembre 1599 devant le Castel Sant Angelo à Rome. Elle fut condamnée pour avoir monté un complot afin de tuer son père qui frappait sa mère et abusait de ses enfants. Depuis ce jour, la légende veut que Béatrice viennent tous les ans, la nuit du 10 au 11 septembre, se promener sur le pont Sant Angelo avec sa tête sous le bras. Elle pointerait également du doigt les hommes qui auraient quelque chose à se reprocher. Si vous êtes un mari infidèle, évitez donc ce coin de Rome avec votre femme entre le 10 et le 11 septembre.

8. Dublin, Irlande

Les Irlandais ont la réputation d’être superstitieux, mais nous on sait que c’est un vieux cliché. Cependant, les Irlandais ont aussi la réputation d’être un peu des fêtards. Et c’est probablement un cliché aussi. Peut être que le fantôme dublinois est aussi un cliché alors…

Le fantôme roux en costume de tweed qui s’enfile les bières au pub en face du cimetière : un patchwork de clichés irlandais donc. Le Kavanagh’s Pub, bar à côté du cimetière de Glasnevin, serait visité par le fantôme d’un type en costume de tweed qui viendrait prendre son verre au bar avant de disparaître. Le type en question serait un ancien fossoyeur du cimetière, qui n’aurait pas abandonné sa petite routine après sa mort. Et non, ce n’est pas une pub Guinness.

9. Estes Park, Colorado, USA

Cette ville du Colorado dénombre plusieurs histoires de fantômes. Les fondateurs de la ville hanteraient d’ailleurs toujours leur maison, mais la plus célèbre de ces histoires est celle qui aurait inspiré Stephen King pour son roman The Shining, ensuite repris au cinéma par Stanley Kubrick.

Le Stanley Hotel : c’est celui qui a donc inspiré l’histoire de Shining. King y aurait séjourné et y aurait vu des enfants fantomatiques et une réception dans la salle de bal avec des invités « d’un autre monde ». Pour l’anecdote, l’hôtel créé en 1909 fut le premier de l’état du Colorado à avoir l’électricité. En 1911, lors d’une panne de courant causée par un violent orage, une femme de chambre fut chargée d’allumer des lampes à gaz dans tout l’hôtel. Une fuite de gaz causa une explosion, mais la femme de chambre survécut et continua à bosser là jusqu’à sa mort. Et même après. En effet, la légende dit qu’elle hanterait désormais la chambre 217 de l’hôtel, celle où l’explosion a eu lieu. Elle aurait récemment plié les vêtements de clients et les auraient empilés sur le lit pour faire un peu d’ordre. Flippant.

Source photo : Giphy

10. Pré-au-Lard, Ecosse

Pré-au-Lard, en Ecosse, occupe une belle place dans le classement des villes les plus hantées de Grande-Bretagne. Cependant, elle n’est pas accessible aux moldus, donc je vais vous éclairer dans ma grande bonté.

La cabane hurlante : cette bâtisse un peu pourrie était longtemps considérée comme la maison la plus hantée du village. On y entendait régulièrement des cris monstrueux et ses fenêtres étaient condamnées par des planches en bois sur lesquelles on pouvait voir des grosses traces de griffes. Il s’est en fait avéré que l’occupant de la cabane hurlante n’était autre que Rémus Lupin, alors élève à Poudlard, l’école de sorcellerie toute proche. Lupin était un loup-garou et venait se transformer là les nuits de pleine Lune, afin d’éviter de blesser les autres élèves.

C’est bien la preuve que les fantômes existent vous ne croyez pas ?

Source : listverse