En France, râler est plus qu’un sport national, c’est un signe d’appartenance que l’on cultive au quotidien en passant nos nerfs sur tout et parfois même n’importe quoi. Reste que certaines villes affichent un taux de ronchons largement supérieur à la moyenne. Et ça ne va pas faire plaisir à tout le monde.

1. Paris

Fidèles à leur réputation, les Parisiens s’imposent d’une courte tête (de lard) comme les Français les plus râleurs du pays. En gros, Paris c’est la fille canon du lycée qui a tout pour elle, mais qui passe son temps à se morfondre et à trouver tout le monde très con.

Source photo : Giphy

2. Clermont-Ferrand

La consommation à très forte dose d’aligot rendrait-elle les auvergnats plus ronchons qu’ailleurs ? Tout ce qu’on sait, c’est que les Clermontois ne sont pas les derniers à faire la gueule. Et ce ne sont pas les résultats moisis de leur équipe de rugby cette saison qui leur remontera le moral.

Source photo : Giphy

3. Brest

Les Bretons disent souvent que s’ils passent leur temps à râler, c’est pour se plaindre de la bêtise de leurs voisins français. Pas con !

Source photo : Giphy

4. Nancy

Nancy est donc à la fois une des villes préférées des étudiants et une où l’on trouve le plus de râleurs. Soit les jeunes sont de gros rabats-joie, soit les vrais nancéiens en ont marre de toute cette jeunesse qui leur fait regretter d’avoir vieilli trop vite. On vous laisse trancher.

Source photo : Giphy

5. Le Mans

Quand tu vis dans une ville classée 6ème des patelins où les habitants ont le moins de libido, franchement, on comprend que tu fasses la gueule. On est de tout cœur avec toi !

Source photo : Giphy

6. Grenoble

Grenoble quoi. Ça caille l’hiver, on y crève de chaud l’été, c’est pollué à mort, et après vous voudriez que ces pauvres gens prennent ça avec le sourire ?

Source photo : Giphy

7. Dijon

Mis à part que ça sonne comme un appel à prendre un digeo, Dijon c’est la déprime totale. La preuve il suffit que Topito publie un top qui dise le contraire, pour que toute la Bourgogne en fasse les gros titres.

Source photo : Giphy

8. Angers

En même temps, « anger » en anglais, ça veut dire « colère/rage ». Faut pas s’étonner après que les habitants du coin l’aient un peu mauvaise.

Source photo : Giphy

9. Limoges

Ce n’est pas parce qu’on est la capitale limousine qu’on pète forcément dans la soie et qu’on est obligé de passer son temps à faire des courbettes. Visiblement à Limoges aussi on grinche souvent pour un rien.

Source photo : Giphy

10. Besançon

Il paraît que les Bisontins sont du genre grognon. De toute façon, leur accent est tellement fort en bouche qu’on n’a pas vraiment envie de savoir ce qu’ils racontent.

Source photo : Giphy

Ca va vous, sinon ?

Source : franceinfo