Ça y est, c’est décidé. Tu veux larguer les amarres, respirer la sérénité, laisser ton cœur te guider vers des contrées éloignées. Tu deviens poète, tu kiffes. Le grand saut vers l’inconnu, c’est fait pour toi, mais avant de prendre tes billets, lis attentivement ce qui suit car voyager seule se prépare (un peu).

1. Choisir sa destination selon ses envies

T’as envie de ballades en bikini ? Faut laisser tomber l’Iran ! Tu es une consommatrice régulière de drogue (même douce), évite peut être les pays qui t’offriront la peine de mort. T’es en fauteuil roulant ? Les recherches vont être trois fois plus longues mais tu as l’habitude, tu vis en France.

Source photo : Giphy

2. Acheter de bons soutifs

Les femmes ayant des petites piqûres d’abeille au dessus des côtes peuvent laisser tomber ce conseil mais pour les autres, sache qu’il est vraiment important de bien s’équiper avant ton voyage (surtout si tu comptes faire du sport) car dans de nombreux pays, la qualité des tissus et des matériaux est juste angoissante…pas drôle si tu passes ton temps à pester à cause du nichon gauche qui vire à droite.

3. Investir dans un pisse debout

C’est un point important quand on considère que l’on pisse tout de même au moins trois fois par jour (beaucoup plus pour les meilleures d’entre nous). Quelle inégalité que de devoir aller se réfugier à 300 mètres du bus de nuit pour éviter les regards et poser sa croupe près du sol. Le pisse-debout te rendra digne à toute heure du jour et de la nuit et pour ça, on l’en remercie.

Source photo : Giphy

4. Emporter crèmes et médicaments pour éviter d'acheter des contrefaçons

Ce conseil ne concerne pas tous les pays mais pour beaucoup d’entre eux, il faut garder en tête qu’il existe une vraie mafia des contrefaçons au niveau des produits de soins du corps et des médicaments. Par conséquent, plutôt que de revenir avec la face purulente de boutons et des problèmes médicaux non résolus, mieux vaut prendre les devants ! Tu pourras toujours laisser ton surplus de médicaments sur place.

5. Surveiller de près les backpackers solitaires

L’une des spécificités du voyage en solo que l’on soit un homme, une femme ou un peu des deux, c’est que l’on est forcément plus ouvert à la discussion et que les gens viennent plus facilement te voir que lorsque tu es en couple, en famille ou entre amis. C’est souvent très agréable mais cela veut aussi dire que des gens un peu relous peuvent parfois être un peu insistants et qu’il ne faut pas hésiter à être claire. En mode « t’es gentil, mais non. Non, vraiment j’insiste, salut.».

Source photo : Giphy

6. La question du poil

Honnêtement, si tu es seule et que tu vas au bout du monde, c’est franchement pas pour te faire emmerder par des carcans sociaux rétrogrades non ? Laisse pousser tes tifs dans les montagnes et puis éventuellement un petit coup de rasoir sur la plage si tu n’assumes pas le côté hirsute de ton être. La solution la plus radicale consiste à faire du laser. Cette démarche prend toutefois plusieurs mois à intervalle irrégulier et il n’est pas possible de prendre le soleil avant et après sur les zones traitées.



7. Emmener la dose de pilules ou de préservatifs

Que tu partes avec ton mec ou pas (les lesbiennes ne sont pas concernées a priori), ces petites choses sont précieuses pour envisager ton périple sereinement. Par contre, si tu pars plus de 2 mois, laisse tomber les préservatifs…ils seront inutilisables après avoir sué au fond de ton sac. Côté pilules, ton gynécologue se fera un plaisir de te prescrire des tablettes pour le nombre de mois nécessaires en cas de voyage au long cours.

Source photo : Giphy

8. Dire que tu es mariée et acheter une bague

Souvent, une femme seule est vue comme une situation socialement hors-norme, par conséquent, il n’est pas rare de faire l’objet de beaucoup (trop) d’attention de la part de certains parasites. Cette technique n’est pas imparable mais peut permettre de dissuader quelques âmes aventureuses qui auraient très envie de copuler sous tes draps. Souvent, il ne sera pas nécessaire de la mettre en œuvre, mais dans certains cas, cet objet sera ton allié numéro un.

9. Laisser les bijoux à la casa

Tu aimes quand ça claque et faire ton petit défilé dans les rues de ta ville ? C’est parfait mais en voyage, il vaut mieux se la jouer tranquille sur le bling-bling. Ton apparence en dira déjà suffisamment sur ton niveau de vie et en faire trop pourrait susciter des convoitises de la part des locaux mais également des autres voyageurs. En résumé, les bijoux t’attendront tranquillement jusqu’à ton retour.

Source photo : Giphy

10. Prendre une mooncup ou des tampons

Et oui, les nanas sont sans cesse ramenées à leur condition de femelle reproductrice mais cet aspect est important car il est difficile, voire impossible, dans de nombreuses villes, de trouver des tampons. Si c’est ton kiff de transpirer dans ta serviette sale, c’est ton droit mais faut savoir qu’il y a d’autres options envisageables. La Mooncup est la plus écologique, la plus simple à transporter et la plus rentable sur le moyen terme, penses-y !

11. Trouver un compagnon de voyage si l'on fait du stop

Le stop est un moyen économique et sympa de traverser un pays mais malheureusement les filles ont moins tendance à l’emprunter pour des raisons de sécurité évidentes. C’est ton instinct qui te guidera pour dire oui ou non à un automobiliste. Le moyen le plus sûr d’utiliser ce mode de transport, c’est d’être accompagnée par un ou une camarade. Pour te faire une idée plus précise, il existe des blogs de nanas qui font part de leurs expériences et de leurs conseils, jettes-y un œil !

Allez, file maintenant.

Tu ne sais jamais quoi mettre dans ta valise ? Aucun problème :

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.