Vous êtes accros à Youporn ? Grand bien vous fasse, on ne juge pas, on a des calendriers Marc Dorcel sur nos bureaux. En revanche, à force de consommer du porno à gogo, on a tendance à oublier que certaines choses ne sont pas forcément bonnes à appliquer dans la vraie vie sexuelle des vrais gens. Dix p’tits conseils, comme ça, juste pour vous, c’est cadeau.

1. Traiter sa partenaire de grosse chienne

Sauf bien sûr si votre partenaire sexuelle est une femelle lévrier afghan avec un léger embonpoint.

Source photo : Giphy

2. Se claquer les parties génitales

On parle pas de la petite fessée amicale. Ni d’un trip SM. Non, non, juste d’une claque génitale. Et pourquoi pas un coup de poing tant qu’on y est ? Non franchement, on déconseille.

Source photo : Giphy

3. Faire une double péné à l’heure du goûter

EH BAH NON parce que qui dit heure du goûter, dit phase de digestion du repas de midi, et qui dit phase de digestion du repas de midi dit canaux intestinaux obstrués et peu accueillants pour recevoir autant de monde.

Source photo : Giphy

4. Se glavioter dans la tronche

Le bon crachat dans la gueule, trop sexy, trop chou, trop cœur. Mais non en fait, à part se soulager les glandes salivaires, ça sert à rien. On vous conseille plutôt de boire un bon verre d’eau si vous vous sentez encombrés.

Source photo : Giphy

5. Utiliser ses courses du marché autrement que pour la cuisine

Courgette, carotte, concombre… On vous promet que ça ne va pas les conserver plus longtemps de vous les insérer dans vos zones caverneuses.

Source photo : Giphy

6. Les acrobaties aériennes

Dans le porno, les positions sont surtout destinées à rendre visibles certains gros plans à l’image, c’est pas pour rien que le missionnaire (qui soit dit en passant est une très bonne position sexuelle injustement dénigrée) n’est pas monnaie courante dans la filmographie de Liza Del Sierra. Du coup, ça sert à rien de vouloir reproduire un trapèze volant à part se déboîter une clavicule. Et si tu pètes ta clavicule, comment veux tu, comment veux tu que je…bref.

Source photo : Giphy

7. La fête au caca

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.

Source photo : Giphy

8. Faire un peu trop durer le plaisir

En vrai, on ne va pas se mentir, ça n’a rien de réjouissant une partie de jambe en l’air qui dure deux heures. On a plus de chance d’obtenir des semences sous forme lyophilisées qu’un huitième orgasme.

Source photo : Giphy

9. Ne pas mettre de capotes

Parce que dans le porno ça arrive trop souvent que ces bouts de plastique soient absents. On demande en contrepartie aux acteurs de fournir un test HIV (mais on rappelle que le Sida n’est pas la seule MST au monde, elle a plein de super copines, yeah !), donc à moins d’avoir la preuve intangible que votre copain/copine de sexe soit nickel jusqu’à l’os, déconnez pas.

Source photo : Giphy

10. Une bonne faciale de derrière les fagots

C’est quand même un peu ridicule de vouloir à tout prix étaler sa semence sur son/sa partenaire. Surtout que, contrairement au Dop, ça peut piquer les yeux très fort. D’ailleurs, on ne voit pas non plus trop la nécessité du bukaké : une pluie conviviale de sperme émanant de multiples chibres sur une femme certainement très contente de tant de considérations.

Source photo : Giphy

On accorde une dérogation spéciale pour la bifle le matin au réveil, même si c’est loin d’être sexy et qu’on ne jouit pas par les joues… MAIS, ça tonifie la peau ! On peut tenter la chifle aussi, c’est moins pratique mais tout aussi affectueux.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :