La charge mentale pèse sur les femmes qui doivent constamment penser à tout ce qui concerne le couple et les tâches ménagères. C’est comme un deuxième boulot à plein temps qui n’est justifié par rien d’autre que par la société dans laquelle on vit, bâtie sur des siècles de sexisme. Le compte Instagram T’as pensé à ? a reçu et compilé des témoignages sur la charge mentale qui permettent de bien comprendre ce que c’est. Bien sûr que tout ne va pas changer en un claquement de doigts, parce que c’est parfois tellement subtil qu’on n’en a même pas conscience, mais si ça peut faire ouvrir les yeux sur ce problème, alors c’est déjà ça de gagné.

7.

View this post on Instagram

Reconnaissance. #taspensea #chargementale

A post shared by T'as pensé à ? (@taspensea) on

8.

View this post on Instagram

Et bon dimanche ? #taspensea #chargementale

A post shared by T'as pensé à ? (@taspensea) on

10.

View this post on Instagram

Merci. Ou pas. #chargementale #taspensea

A post shared by T'as pensé à ? (@taspensea) on

14.

View this post on Instagram

ATTENTION DANS LES COMMENTAIRES. La femme qui m'a envoyé ce message est consciente de ce qu'elle m'a écrit. Elle le fait aussi pour toucher le plus de personnes possibles et je la remercie. Ici, on a déjà vu ce cas de figure. C'est à la fois être une bonne ménagère en pensant à tout ce qui concerne la maison et puis il y a la charge affective et sexuelle de l'Autre. Ici, cette femme nous parle de culpabilité permanente. La culpabilité de ne pas faire correctement les choses et la culpabilité de ne pas répondre un "besoin". Au passage, les hommes n'ont pas plus de besoin, aucune étude biologique le montre. C'est une réelle construction de la société autour des besoins supposés des hommes. Cette culpabilité, cette inquiétude, on la connait tout.e.s. On compte les jours. On s'inquiète du désir sexuel de son partenaire, comme s'il était le baromètre de l'Amour. Comme si notre valeur était dans ses foutus jours. Comme si ces jours étaient le résultat d'une tromperie obligatoire ou de mensonges. Et si on arrêtait et qu'on se parlait ? Si on démontait les mythes autour des "besoins", des "envies" et qu'on puisse dire facilement "je n'ai pas envie". Je souhaite à toutes les femmes en couple de ne plus de soucier de ces jours qui passent pour mieux se concentrer sur elles et sur leurs désirs. Point sur le viol : Toute pénétration non consentie est un viol. Que ce soit par son partenaire de vie ou d'un soir. Pour aller plus loin, vous pouvez aller regarder le court métrage sur le consentement et la tasse de thé. Enfin la zone grise du consentement fait débat. Vous pouvez regarder dans votre moteur de recherche habituel. #taspensea #charmentale #chargesexuelle #feminisme

A post shared by T'as pensé à ? (@taspensea) on

15.

View this post on Instagram

Prévoir. Compter. #taspensea #chargementale

A post shared by T'as pensé à ? (@taspensea) on

On espère quand même qu’un jour le sexisme ordinaire deviendra extra-ordinaire.

Source : T’as pensé à ? et toutes les femmes qui leur ont envoyé leur témoignage.