Etre le petit dernier dans une fratrie, ça peut souvent être le pied. Alors oui, tu te fais taper sur la gueule par les grands, et même lorsque tu auras 30 ans, on continuera de te considérer comme le « bébé de la famille ». Mais y’a quand même des trucs cool, c’est promis.

1. Piquer leurs affaires

Bah ouais, c’est toujours mieux de piquer les affaires de ses grand(e)s frères et soeurs que de se contenter de ses propres trucs hein. Non mais c’est quoi cette manie de chiper tout ce qui n’est pas à soit ?

2. Les faire accuser à votre place

Bah oui, qui accusera le gentil petit dernier de la fratrie, celui qui fait les mêmes yeux que le chat de Shrek ? Bah personne voyons, c’est bien plus simple d’accuser le grand frère ado qui pue des pieds, c’est plus crédible.

3. Montrer qu’il est le préféré des parents

Justement parce qu’il est le petit dernier, il est souvent l’enfant « inattendu », celui qui bouclera la boucle de la fratrie, celui qui restera toujours un bébé au yeux de ses parents. Et ça le petit con l’a bien compris, et il vous le fait bien sentir.

4. Lire le journal intime de sa grande soeur

Et savoir donc qu’elle fume en cachette et qu’elle est amoureuse de Kevin de la 4èmeB, celui qui a plein de boutons et qui joue trop mal de la guitare. Quelle est l’utilité d’avoir ce genre d’informations ? Aucune, mais ça peut toujours faire un moyen de pression.

5. Balancer aux parents

Vu que le petit dernier fouille toujours dans vos affaires, il peut vous faire chanter le batard. Et il peut aussi balancer toutes vos conneries à vos parents, et ainsi être certain qu’il garde sa position d’enfant préféré.

6. Pleurer pour tout obtenir

Une fois que ces petits démons ont pigé qu’avec quelques larmes, ils pouvaient tout obtenir, ils utilisent cette arme pour tout et n’importe quoi. « Gniagniagnia, Machin m’a piqué mon goûter, gniagniagnia Machin veut pas que je regarde la télé… ». Ils chialent pour tout et pour surtout pour rien et ça sera toujours de votre faute.

7. Ils utilisent les faiblesses de leurs parents

Les petits derniers sont les derniers de la fratrie (CQFD). Vos parents sont donc plus fatigués, ils ont moins d’énergie et de patience qu’avec vous, et ils laissent plus souvent passer les trucs. Et ça, les derniers l’ont bien compris, et exploitent à fond le filon.

8. Le mensonge

Qui pourrait croire qu’un si petit enfant pourrait mentir au sujet de ses frères et soeurs ? Pas ses parents en tout cas. Ils le croient donc sur parole quand il dit que son grand frère l’a tapé, alors que c’est même pas vrai (en plus y’avait pas de témoins).

Et vous, vous vous situez où dans votre fratrie ?