Tu pensais être sain/e de corps et d’esprit ? Eh bah non mon vieux, il y a pas mal de trucs avec lesquels on vit sans se douter que ce sont des pathologies. Alors si jusque là tu survivais sans problème avec ces troubles du quotidien, sache qu’en fait ce sont des maladies et même que tu peux te faire soigner. DINGO.

1. La misophonie

Ce trouble neuro-psychiatrique est une sorte de phobie de certains sons, notamment ceux produits par la bouche des autres. Bon c’est vrai qu’entendre quelqu’un qui mâchouille à côté de toi c’est jamais très agréable et que du coup on est tous un peu misophones. Mais pour les vrais miso, c’est une souffrance ignoble comme en témoigne ce reportage d’Arte Radio.

Source photo : Giphy

2. L'hyperactivité

Un petit déficit de l’attention ? Surexcitation ? Impulsivité ? Tous ces petits signes peuvent être des symptômes d’hyperactivité. Bon c’est un peu la maladie des temps modernes, c’est pas si grave en soi en revanche il faut y être attentif parce que ça peut aussi être le signe d’une forme d’autisme comme le syndrome d’Asperger.

3. Être accro à son téléphone vraiment, beaucoup trop

L’écran de ton délicieux smartphone peut lui aussi être une source d’addiction pathologique de plus en plus présente. Ça s’appelle la nomophobie ( de l’anglais « no mobile-phone phobia »), c’est une pathologie malheureusement pleine d’avenir qui se caractérise par la frayeur de ne pas avoir son portable près de soi.

Source photo : Giphy

4. Rester au pieu, vraiment, beaucoup trop

Tu croyais être juste un/e glandeur/euse qui traîne au lit toute la journée parce que le monde est trop hostile dehors et que tu aimes t’enrober du bonheur de tes draps ? Ah bah non, il se pourrait bien que tu sois clinophile. Attention à ce stade, ça dépasse la gueule de bois post-soirée, c’est plus un signe annonciateur de dépression. Les clinophiles ne sortent pas du tout de leur lit jamais, sans pour autant y dormir. Généralement ça sent pas la joie.

5. Être fan de la bronzette vraiment, beaucoup trop

Tu kiffes prendre un bain de soleil ? C’est bien. Tu te payes des rayons X du matin au soir pour être plus bronzé/e que la plus bronzé/e de toutes tes copines ? C’est de la tanorexie. Quand tu ne supportes pas que ton teint s’éclaircisse et que tu développes une addiction pathologique aux rayons ultra-violets. Et c’est pas génial.

Source photo : Giphy

6. Une scoliose ou comment avoir le dos plus tordu que les autres

La scoliose en soi c’est pas bien grave on est beaucoup à en avoir une petite en grandissant n’importe comment à force de porter des sacs à dos au niveau des genoux pour être cool au lycée. Mais une scoliose peut être plus qu’une simple malformation dorsale, elle peut être évolutive et pathologique ce qui nécessite alors un traitement plus radical qu’un simple corset ou apprendre à se tenir droit. Bref, si t’as le dos tordu, accordes-y un peu d’attention.

7. Etre obsédé par le fait de manger sainement

Tu aimes manger des trucs bio ? Des trucs dont du connais la provenance ? Tu es prêt/e à tout pour être 100% sûr/e que ce que tu vas manger est sain ? Prêt/e à te priver si tu as le moindre doute ? Bon bah ça partait d’un bon sentiment, mais là t’es allé/e un peu trop loin, tu sembles atteint d’orthorexie.

8. Te laver un peu trop de fois les mains par minute

Se laver les mains c’est bien, faire attention à se protéger des bactéries c’est bien, mais il y a une forme plus pathologique de cette hygiénisme appelée la mysophobie (à ne pas confondre avec la misophonie parce que ça n’a rien à voir). Cette phobie de la saleté, des germes et du moindre microbe. Clairement si tu vas chez un mysophobe, ne lui dis pas que tu as nettoyé les chiottes avec sa brosse à dents (alors que chez n’importe qui, cette information ne poserait évidement pas de problème).

Source photo : Giphy

9. Quand tu procrastines tellement que ton calendrier est décalé de deux jours par rapport au reste du monde

Ah la procrastination… Le jour où on a appris qu’il existait un mot pour désigner cette façon que l’on a de toujours repousser ce qu’on a à faire au lendemain, c’était un peu comme une révélation. Nous ne sommes donc pas seuls ! Bref, si on est beaucoup à profiter de ce mot pour l’appliquer dans notre vie quotidienne, il peut s’avérer une pathologie dans certains cas. Prémices de la dépression, la procrastination agit comme un soulagement temporaire aux pressions du monde extérieur. Donc fais le point sur tout ce que tu dois faire depuis des semaines, des mois et fais-le AUJOURD’HUI.

10. Être à la bourre TOUT LE TEMPS

On parle pas d’un petit retard fréquent de quelques minutes qui ne représente pas, en soi, une pathologie. En revanche dans certains cas, le retard est systématique et relativement important. Dans certains cas, ça peut relever d’un trouble proche de l’hyperactivité (ça concerne du moins la même région du cerveau).

Source photo : Giphy

Si tu as toutes ces pathologies en même temps, dans ce cas ça s’annule et ça signifie que tu es un être suprême. Bravo.

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :