Calmons-nous d’emblée : on aime l’Espagne et l’Amérique du Sud. C’est même ce que je préfère sur terre. Mais c’est pas parce qu’on aime un truc qu’il est tout d’un bloc génial : par exemple, moi, j’aime la bouffe espagnole, mais pas les marmites d’huile. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Reste que l’esprit critique à la française a encore de beaux jours devant lui quand il s’agit de montrer le voisin du doigt.

1. La Casa de papel

Rien que pour la personne de Tokyo, on en vient parfois à regretter que Napoléon ne soit pas resté en Espagne. C’est pas vrai, y’a des trucs cool, aussi en Espagne, mais clairement pas cette histoire sans queue ni tête qui essaie de faire croire qu’elle n’est pas une telenovela.

Source photo : Giphy

2. Despacito

L’été 2017, en vrai, y’a eu plein de trucs bien et un certain nombre de trucs pas bien du tout. Au premier rang de ces trucs pas bien du tout, il y a Despacito. Et on le doit aux Porto-Ricains, donc aux anciens espagnols qui, tranquillou pilou, nous ont pourri les oreilles pendant 7 mois.

3. Tous les tubes de l'été, en fait

De Un, dos, tres Maria à Carnavalera, 95% des tubes de l’été ont des paroles en espagnol et sans déconner c’est pas gentil de leur part de nous faire ça, à nous qui n’avons rien demandé. Genre pas gentil du tout du tout du tout. Genre, on regrette parfois de vivre, dans les bars, au mois d’août.

4. Le terre-mer

La paella qui mélange le poulet et les moules, c’est quelque chose qui, normalement, n’aurait jamais dû exister, ou alors exister sous une forme étrange, comme par exemple sous une forme de cauchemar qu’on aurait mis en inception au général Pinochet pour lui pourrir ses dernières années de vie.

5. Les sandwich à l'omelette

Enfin on parle d’une tortilla et de « pain » parce qu’en termes de pain, on peut pas non plus dire que les Espagnols soient des cadors. Enfin, ils peuvent pas tout avoir : le gazpacho et le bon pain.

6. Sergio Ramos

Sans Espagne, pas de Sergio Ramos, sans Sergio Ramos pas de prise de judo sur Mohamed Salah, sans prise de judo sur Mohamed Salah pas de triplé pour le Real Madrid, sans triplé pour le Real Madrid pas de…

En fait on s’en fout de tout ça, ce qui compte surtout, c’est que Sergio Ramos, on peut pas l’encadrer, point.

Source photo : Giphy

7. Franco

C’est vrai que c’est pas le truc le plus cool qu’ils aient livré au monde, le généralissime qui faisait des peintures moches avec sa petite moustache. En plus, en vrai, Guernica c’était pas cool. Et la guerre civile non plus, en fait. En fait, y’avait pas grand’chose de cool en Espagne entre 1936 et 1975.

8. La grippe espagnole

50 millions de morts en 1918-1919. Ce qu’on dit pas, c’est qu’elle était pas espagnole, la grippe, mais sino-américaine. Enfin on l’a appelée la grippe espagnole parce que c’était le seul pays à publier des stats sur la pandémie. On parle quand même d’un truc qui a tué Max Weber, Apollinaire et Edmond Rostand. Pas cool.

9. Un dos tres

Heure de gloire de la sœur de Penelope Cruz et certaine idée de l’enfer des telenovelas à l’espagnole. Mais il était trop beeeeeeau Robertooooooo.

10. Le ska

Toute contestation sociale passant par des sarouels, de la beuh et du ska est le genre de trucs qui donnent envie de devenir pro-système, macroniste et tout le toutim. C’est horrible, mais c’est comme ça. Le ska fait du mal à sa cause anar.

Source photo : Giphy

En vrai, on aime l’Espagne et l’Amérique du Sud, hein, mais toute médaille a son revers.