Les Belges nous font rire. Parfois, c’est de la mauvaise foi de notre part, parfois c’est qu’ils ne font rien pour l’éviter. Par exemple, quand on parle de grands travaux inutiles, une dénomination officielle concernant des grands projets publics qui coûtent une blinde et finalement ne servent à rien, on parle souvent Belgique : c’est que nos voisins sont un peu des spécialistes en la matière. C’est leur goût de l’absurde, sans doute.

1. Les travaux du métro de Bruxelles

Dans la famille métro de Bruxelles, je demande la station fantôme Saintctelette, jamais mise en service. Ensuite, je voudrais le niveau moins 3 de la station Louise, construit pour accueillir une ligne jamais mise en service ; puisque je gagne, j’enchaîne avec le niveau moins 2 de Saint-Guidon qui aussi devait accueillir une ligne jamais construite, ainsi que les deux niveaux inutiles des stations Botanique et Parc, puis j’enchaîne avec les 5 quais de la station Albert construits pour un prolongement de ligne jamais réalisé. La famille débile est au complet.

2. L'hôpital d'Etterbeek

En 1982, le ministre de la Santé belge ordonne la construction de l’hôpital d’Etterbeek, un dispositif ultra-moderne qui fermera moins de deux ans plus tard suite à sa fusion avec l’hôpital d’Ixelles. En effet, la capacité d’accueil de l’hôpital était tout simplement trop faible. Malin.

https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-hopital-etterbeek-jti-1991?id=1180703

3. La Cité administrative de l'Etat

C’est clairement mon préféré. Un jour l’Etat belge a l’idée de construire un IMMENSE complexe pour accueillir toutes les administrations de l’Etat, sans doute à des fins de synergie. On lance les travaux en 58, puis on les termine en 1983. Toutes les administrations n’y sont pas délocalisées, puis de toute façon, 15 ans plus tard, circulez y’a plus rien à voir, on ferme. Tout est abandonné. Du fric jeté par les fenêtres.

Crédits photo (creative commons) : Ddr

4. Le tunnel routier entre la Fr. Rovveltplaats et la Teniersplaats

Les Belges ont construit à Anvers un tunnel entier pour relier deux places d’importance. Le seul hic, c’est que le tunnel en question n’était pas assez haut pour laisser passer les bus et les poids lourds. Ah merde. J’ai pas pensé, t’as raison. Bon, bah tant pis.

5. Le Smeerpijp

Sous ce nom rigolo se cache un immense tuyau construit entre Genk et Anvers dont le but était de permettre l’évacuation des eaux usées des usines chimiques de Limbourg vers une station d’épuration d’Anvers. On est allé au bout du bout, avec 107 km construits et tout et tout, mais on s’est finalement dit qu’on n’allait pas le mettre en service. L’important, c’est le chemin, pas le but.

6. Le pont de Steenhuize-Wijnhuize

Voilà l’idée : on devait construire une portion de la N42, pour contourner le village de Wijnhuize entre Grammont et Zottegem. Cette portion devait passer sous une autre route, la N464, ce qui nécessitait donc qu’on construise un pont. On l’a fait. Seul problème, on n’a jamais construit la nouvelle route. Du coup, il y a un pont qui passe sur rien.

7. L'hôpital Le Rayon de Soleil à Montigny-le-Tilleul

35.000 m² dédiés aux soins. 35.000 m² à quelques mètres d’un autre hôpital. 35.000 m² désaffectés au bout de quelques années et qui sont aujourd’hui au coeur d’une histoire de corruption et de détournement d’argent public. Un vrai rayon de soleil. D’autant plus que le lieu a pris feu en 2017.

Crédits photo (creative commons) : Mireille Geerts photography

8. La route inutile de Tihange

Imaginez une route censée prolonger la N684 vers le Sud, construite et tout et tout sur 4 kilomètres mais jamais terminée. Au bout du bout, un cul-de-sac au milieu des bois. Au départ, la route visait à permettre une évacuation rapide des habitants en cas d’incident à la centrale nucléaire proche. Voili voilou. Incident nucléaire = cul de sac.

9. La ligne de train Bertrix-Carignan

Cette ligne de 30 bornes a coûté une blinde absolue et n’a finalement été utilisée… que par les Allemands pendant la première guerre et les Nazis (et néanmoins Allemands) pendant l’occupation. Non, sans dec. Le reste du temps, elle ne transportait que quelques voyageurs et a finalement été fermée à la fin des années 60. Les Allemands devaient être contents en 18 et en 40.

Crédits photo (creative commons) : Jean-Pol GRANDMONT

10. Un pont d'Hingeon

Il y avait un pont sur la RN80. Mais on s’est dit qu’il en fallait un autre à 200 mètres, depuis une petite route de campagne. On l’a donc construit, mais pas le prolongement de la route. Le pont mène donc à un champ. Il faut être doué en marche arrière pour s’en tirer.

J’adore les Belges.

Source : Wikipédia