Et si on allait au Maroc ? Pas pour y faire du tourisme classique ou bronzer mais pour explorer des coins un peu paumés, découvrir les merveilles cachées du pays et évoluer en dehors des chemins tout tracés par les tour opérateurs. Si on allait au Maroc pour se payer une bonne tranche d’aventure ?

1. L'Atlas Film Studio

C’est à moins de 10 kilomètres de Ouarzazate que se trouve le plus grand studio de cinéma du monde. Construit en 1983, il découle du choix de certains réalisateurs de tourner au Maroc pour des raisons économiques mais aussi pour profiter de la beauté des paysages. C’est notamment là que David Lean a tourné Lawrence d’Arabie. Plus tard, Star Wars y fut aussi tourné, de même que La Momie, Kundun et Gladiator. On peut d’ailleurs se rendre dans le Colisée où Maximus livre sa dernière bataille dans le film.

2. Lagzira

Classée parmi les plus belles plages du pays, Lagzira est connue pour ses arches. Des « monuments » néanmoins fragiles comme le prouve l’effondrement de l’une d’entre elles en septembre 2016, à cause de l’érosion. C’est aussi un fameux spot de surf.

3. La Mosquée Tin Mal

Autrefois capitale d’un empire qui débordait sur le Mali, la Tunisie et l’Espagne, cette ancienne forteresse médiévale située dans les montagnes du Haut Atlas est aujourd’hui un site exceptionnel. Un site restauré qui se trouve à une centaine de bornes de Marrakech.

4. Les piscines à marée d'Essaouira

Des mares qui se remplissent avec la marée, que l’on peut admirer depuis les murs de fortification de la ville. Des piscines naturelles de toute beauté qui prouvent qu’ici, la grandeur des constructions humaines n’a en rien altéré la majesté de la nature qui se donne en spectacle.

5. La station essence abandonnée du film La Colline a des yeux

C’est en 2006 qu’est sorti au cinéma la Colline a des yeux, du français Alexandre Aja. Un remake bien furieux du long-métrage de Wes Craven, tourné au Maroc. Et c’est ainsi qu’on peut désormais visiter un des vestiges du tournage. Une station essence plus vraie que nature, située en marge de Ouarzazate, avec tout ce qu’il faut de bagnoles américaines rouillées pour faire illusion. Il y a même un diner avec, à l’intérieur, des tables garnies, recouvertes de poussière. Glaçant et fascinant.

#Ouarzazate #Morrocco #TheHillhaveeyes #Filmset

A post shared by Jam Ben (@jazzzmel) on

6. La pépinière de cactus

Non loin de Marrakech, cette pépinière de cactus est la plus grande de tout le continent africain. On y trouve plus de 150 variétés de cactus. Un lieu touristique de plus en plus populaire.

?

A post shared by Nicolò Mazzurco (@nico_mazzu) on

7. Le système de convoyage le plus long du monde

Il s’agit d’un tapis roulant qui transporte le minerai de phosphate à travers le désert du Sahara, sur une distance de presque 100 kilomètres. On peut notamment voir, tout le long du tapis des traînés blanches, dues à l’action des vents, qui dispersent les parties les plus fines du minerai. Spectacle visible depuis l’espace.

8. Sidi Boulfdail

C’est au sud de Gourizim que l’on peut trouver ce tout petit port de pêche, oublié de certaines cartes et certainement pas mentionné dans tous les guides touristiques. Raison de plus pour s’y arrêter et profiter d’une ambiance, à laquelle le parfum de la saumure participe à sa façon.

9. La citerne portugaise d'El Jadida

Les Portugais régnaient jadis sur cette région, avant qu’elle ne soit reprise par les Marocains en 1769. Les Portugais qui ont forcément laissé des vestiges, comme cette citerne, qui fut notamment exploitée par Orson Welles lui-même dans le cadre du tournage d’Othello. Un site fascinant situé au sud de Casablanca.

Portuguese citern

A post shared by Chao Bdr (@m.chao.b) on

10. Les arbres à chèvres

Les chèvres adorent le fruit de l’arganier, un arbre qui ne pousse qu’en Algérie et au Maroc. Du coup, il n’est pas rare qu’elles grimpent sur les branches pour se régaler, sous l’œil médusé des touristes de passage. Les chèvres qui se retrouvent parfois très nombreuses dans un seul arbre. Néanmoins attention, car le spectacle est devenu si populaire que de cruels propriétaires de chèvres n’hésitent pas à attacher leur animaux dans les arbres pour attirer les touristes auxquels ils soutirent quelques pièces.Le spectacle ne vaut donc le détour que si il est spontané et non mis en scène.

Un bien beau pays !