Ça n’aura échappé à personne, les Anglais et les Français ne parlent pas la même langue, ne vivent pas au même endroit, n’apprennent pas la même histoire à l’école, ne captent pas exactement la même télévision et ne roulent pas du même côté. Mais le jeu des 8 millions de différences va plus loin, puisqu’après un examen attentif, il semblerait qu’ils ne consomment pas non plus les mêmes produits que nous.

1. Les lardons

Les Anglais bouffent du bacon et ne connaissent pas le simple plaisir de l’allumette fumée pleine de gras et bien épaisse qu’on met partout pour donner du goût et du cronch cronch. En même temps, est-ce qu’ils perdent au change ? Personnellement je n’en suis pas sûr.

Crédits photo (creative commons) : Patrice78500

2. Les coquillettes

Ces dérivés de macaroni viennent en fait de pays francophones (France, Suisse et Québec où on les appelle « cornettes »). Les Italiens n’en consomment pas énormément et les Anglais non plus. En même temps, qui pourrait leur en vouloir ? C’est tout juste bon à accompagner du jambon à la cantine.

3. La farine de sarrasin

L’essentiel de la consommation mondiale de farine de sarrasin est concentrée en France, même si, désormais, la production a été en partie délocalisée en Pologne et en Chine (elle était auparavant une chasse-gardée bretonne). En tous les cas, bon courage pour faire des galettes salées en Angleterre.

4. Les fraises Tagada

Il n’y a qu’en France que les fraises Tagada ont autant de succès : et elles se consomment énormément, puisqu’un milliard de fraises Tagada sont avalées chaque année ici. Dans beaucoup d’autres pays, parler de fraises Tagada, c’est aussi obscur que d’évoquer Francis Lalanne.

Crédits photo (creative commons) : Aurelie et Herve

5. Le chocolat en poudre (type Nesquik)

Ok on trouve du chocolat en poudre (ou d’ailleurs du chocolat pour dessert) en Angleterre. Mais ce ne sont pas forcément les mêmes goûts / saveurs de notre enfance. Assez rapidement, on abandonnera la manoeuvre et on décidera que, finalement, on n’avait pas spécialement envie d’un chocolat chaud ni d’un gâteau au chocolat.

6. Le pâté Hénaff

La tradition charcutière du pays s’est un peu exportée, mais pas pour tous ces pâtés semi-industriels.Ce qui a d’ailleurs inspiré la chanson de Depeche Mode « Just can’t get Hénaff ». (merci J.C. Aïolizator)

7. Le jambon de poulet

Il n’y a pas qu’en France qu’on trouve des tranches fines de blancs de poulet séchées comme du jambon. Mais c’est moins commun en Angleterre. Bizarre …

8. La crème de marrons

Idem, ça existe évidemment, mais pas dans les supermarchés de base.

9. Les carambars

Encore un truc bien pays francophone. Même si la marque a été rachetée par Cadbury puis Kraft Food puis Mondelez International puis un nouveau truc moins connu, il n’y a qu’en pays francophone qu’on en vend autant – sans doute les blagues sont-elles intraduisibles en anglais. Sinon, sachez que depuis 1960, son prix en parité de pouvoir d’achat a doublé.

Crédits photo (creative commons) : Jiel Beaumadier

10. Le Ricoré

En même temps qui, aujourd’hui, aurait envie de boire de la chicorée plutôt que du café à part quelques familles du Nord habituées durant la guerre en raison des privations ? Bah pas les Anglais en tous les cas qui ne connaissent pas le produit, à la différence des Sud-Africains qui en consomment plus souvent qu’à leur tour.

On aurait pu aussi vous parler du Viandox … Dur dur d’être anglais.