On est entouré de symboles, y’en a à tous les coins de rue, sur les drapeaux, dans les pubs, dans la rue, à la télé, dans les toilettes du restaurant Crocodile d’Englos et même sur la deuxième phalange de mon pouce. Mais le truc c’est que pour certains d’entre eux, on croit connaître leur signification et même leur origine alors qu’en vrai on se trompe. Comme des éléphants mdr.

1. Le Yin et le Yang

Alors oui ça représente des choses contraires et complémentaires mais pas du tout le Bien et le Mal. Le Yin représente l’énergie féminine alors que le Yang, lui, de manière étonnante, symbolise l’énergie masculine. Le tout signifie aussi qu’il y a un équilibre entre la lumière et l’obscurité, donc ça peut évoquer le Bien et le Mal mais aussi d’autres oppositions comme le savoir et l’ignorance, la vie et la mort, etc. On peut quand même noter que ce symbole est devenu ringard depuis le milieu des années 2000. Si tu le portes sur un vêtement ou un bijou tu es officiellement un(e) babos.

Crédits photo (creative commons) : Klem

2. La Svastika

On la prend toujours pour la croix gammée des nazis alors qu’elle est pas dans le même sens la plupart du temps. En plus, ce symbole est vieux d’au moins 10.000 ans et a été utilisé par une dizaine de peuples et de civilisations différentes, dont les Celtes, les Scythes, les Goths, les Hindous ou les Hittites. Il a aussi pas mal été utilisé dans le bouddhisme. Ses significations varient et bien souvent il est juste décoratif. Donc on se calme : le tatouage sur mon front n’est pas un symbole nazi, c’est décoratif.

Crédits photo (creative commons) : Public domain

3. Le Pentagramme

On pense souvent qu’il est satanique, mais le pentagramme avec ses 5 branches symbolise en réalité les quatre éléments (eau, terre, feu, air) ainsi que l’Esprit (c’est la branche du haut.) C’est seulement lorsque le pentagramme est retourné qu’on peut lui donner un sens satanique, puisque deux branches se retrouvent en haut et font penser à une tête de bouc, animal satanique selon les croyances.

Crédits photo (creative commons) : KovacsUr

4. Le Caducée d'Hermes

On le confond tout le temps avec le symbole emblème des pharmaciens qui est soit le bâton d’Esculape, soit la coupe d’Hygie, ça dépend des professions. Par exemple, le bâton se retrouve chez les ambulanciers, mais la coupe est présente dans les pharmacies. Y’a beaucoup d’histoires autour de ces trois objets, mais le principal à savoir est que le serpent est souvent associé au pouvoir de guérison (alors que oui lui et ses potes essaient de nous bouffer ou de nous empoisonner, logique.)

Crédits photo (creative commons) : Eliot Lash

5. Le Cœur (celui tout mignon que tu dessines partout)

Le dessin du cœur qu’on s’envoie en émoji n’est pas une imitation ratée de notre organe. En vrai, quand on y réfléchit, c’est vrai que ça ressemble pas du tout au truc pas joli qu’on a dans la poitrine. A l’origine, cette forme vient de feuille de lierre qui était souvent représentée sur les vases grecs représentant, entre autres, Dionysos, le dieu de la fête, du vin, de la bouffe et de la sensualité. Et comme le lierre c’est résistant, on l’a associé à l’amour qui dure. Au Moyen-Age, on a repris le symbole en lui donnant une couleur rouge pour le rapprocher de tout ce qui appartient au corps, et comme on pensait que le centre des sentiments était le cœur, on a associé ce petit dessin à notre organe. C’est comme ça qu’a été créé le symbole qui crée le plus de polémiques dans l’histoire de l’envois de textos : « elle m’a envoyé un émoji cœur violet, ça veut dire qu’elle m’aime ? » Non, ça ne veut pas dire qu’elle t’aime.

Crédits photo (creative commons) : Bagande

6. Le Croissant de Lune

On le retrouve notamment sur des drapeaux, comme celui du Pakistan ou de la Turquie, et on a tendance à penser que ça symbolise l’Islam. Alors que son origine est bien plus complexe. Le croissant est apparu au moins 3 millénaires avant JC, et on l’a trouvé en Egypte, dans l’Empire Byzantin, en Grèce ou encore en Inde, soit plein de zones géographiques et de civilisations avec des religions totalement différentes. Les chrétiens ont même longtemps associé le symbole à la vierge Marie, les hindous au contrôle de l’esprit. Bref, ce croissant veut tout et rien dire. C’est seulement après la chute de Constantinople au 15ème siècle que le symbole a été associé à l’Islam, ce qui fait un peu tard dans l’Histoire du croissant. Par contre aucune trace du pain au chocolat que les vrais appellent pain au chocolat voire petit pain quand ils viennent de la terre sacrée du Nord.

Crédits photo (creative commons) : David Benbennick

7. L'étoile de David

J’ai demandé à David de Topito qui m’a dit qu’il avait beaucoup trop de travail pour répondre à ça alors j’ai mené mes propres recherches. Et, surprise, l’étoile de David n’est pas seulement un symbole juif. Bien avant, genre 3000 ans avant JC, c’était un symbole populaire en Inde et il était associé à Brahma, le dieu créateur, qui n’a rien à voir avec le judaïsme, ou alors c’est que j’ai rien compris mais je pense pas.

Crédits photo (creative commons) : Tobias Schmidbauer

8. La Croix de Saint-Pierre

Une croix retournée ? SATANISME ! Ben non. La croix de Saint-Pierre est retournée parce qu’on dit qu’il a été crucifié la tête en bas (il ne s’estimait pas digne de mourir comme Jésus, il était plutôt du genre humble.) Après, les anti-christianisme ont repris le symbole parce que pour eux la croix à l’envers représentait l’inverse de la croix chrétienne de base, donc l’inverse du christianisme.

Crédits photo (creative commons) : Fibonacci

9. L'émoji qui pleure de rire

En fait il souffre et sourit pour faire semblant que tout va bien, mais au fond de lui il est triste, seul et abandonné.

Crédits photo (creative commons) : Twitter

Emoji cœur violet = friendzone.