Qu’est-ce qu’un symbole ? Selon Wikipédia, c’est « un signe figuratif, être animé ou chose, qui représente un concept, qui en est l’image, l’attribut, l’emblème ». Selon moi, c’est n’importe quelle personne dont le prénom serait Zinédine et le nom de famille Zidane. Et l’histoire regorge de Zinédine Zidane qui ont été mal interprétés, les pauvres petits trésors.

1. Svastika

Avant d’être le symbole à la mode dans les années 1930, popularisé par un petit Allemand moustachu, la svastika, également appelée croix gammée à cette période, est présente dans différentes cultures, notamment en Asie, où elle signifiait tout un tas de symboles stylés comme l’éternité ou la quiétude.

2. Che Guevara

Symbole révolutionnaire et anti-impérialiste, le mec a sa tête dans les trois quarts des garde-robes des ados. Mais ça c’est parce qu’étonnamment, l’histoire a plus retenu ses exploits à Cuba qu’au Congo.

Une fois qu’il a fini d’aider à imposer un régime totalement démocratique avec Fidel Castro, il se dit qu’il va quand même pas s’arrêter là et décide d’aider les Congolais à se libérer du pouvoir despotique de leur dirigeant. Qui le lui a demandé ? Le peuple du Congo ? Pas du tout. Le type décide que les Congolais ont besoin d’être libérés mais, vu qu’il ne leur fait pas confiance, il ramène ses propres hommes pour reprendre le pouvoir. Les libérer, OK, mais il va quand même pas leur faire confiance, faut pas abuser. Bravo le Che, belle ouverture d’esprit. Du coup il se prend une grosse branlée et il rentre chez lui la queue entre les jambes.

Source photo : Giphy

3. La bataille d'Alamo

Véritable symbole pour beaucoup de texans, la bataille d’Alamo opposait l’armée américaine à l’armée mexicaine. Très supérieurs en nombre, les mexicains remportent une victoire écrasante. Cette défaite des américains marque pour eux le début d’une révolution qui a débouché sur l’indépendance du Texas. Pour eux, cette bataille est le symbole de la lutte des opprimés.

La vérité, c’est que si les américains se sont révoltés, c’est parce que les mexicains n’autorisaient pas l’esclavage. Une fois libres, ils ont pu le pratiquer autant qu’ils voulaient. On fait mieux comme symbole de la lutte des opprimés. Les vainqueurs racontent l’histoire.

4. Le symbole infini

Chez les romains, ça voulait dire 1000. Est-ce que c’est parce qu’ils ne savaient pas compter au-delà de ce chiffre ? Je ne vous donnerai pas la réponse car je ne la connais pas. Mais si c’était le cas ils étaient pas bien finauds. Perso à 5 ans j’y arrivais.

Source photo : Giphy

5. Guy Fawkes

Pas hyper connu sous ce nom, Guy Fawkes était un révolutionnaire anglais dont le visage a inspiré le masque d’anarchistes et d’anti-système comme le mouvement des anonymous par exemple.

Sauf qu’en fait, Guy Fawkes n’était pas un anarchiste, c’était un terroriste qui voulait détruire le système pour installer une théocratie (un système dans lequel le mec qui commande est divin. Ça vaut ce que ça vaut). On est donc assez éloigné de l’idéologie anarchiste.

Source photo : Giphy

6. La fleur de Lys

Symbole des monarchistes en France depuis le moyen âge, mais toujours valable aujourd’hui, la fleur de Lys était pendant l’antiquité symbole de fertilité. Bon, voilà, ça a un peu rien à voir mais je trouvais ça intéressant.

7. La croix inversée

La croix inversée est utilisée notamment comme symbole sataniste ou par certains groupes de metal. Ça signifie en substance : « oh la la, le christianisme on vous baise ».

Sauf que non. La croix inversée, au début, c’était le symbole de Saint-Pierre, crucifié à l’envers car il ne considérait pas avoir le droit de mourir comme Jésus. Du coup, désolé les métalleux, mais ça signifie plus l’humilité et le respect envers Jésus. La boulette.

8. Le pentagramme

Symbole satanique et point commun de tous les mauvais films d’horreur aujourd’hui, le pentagramme représentait les 5 points cardinaux chez les mésopotamiens. Oui, ils en avaient 5 à l’époque. Je te raconte pas la galère pour les boussoles et les GPS de l’époque.

Source photo : Giphy

9. Peace and Love

Popularisé par le mouvement hippie dans les années 1960, le signe peace and love connaît aujourd’hui une deuxième jeunesse. Une lettre y a été ajoutée pour donner Peace and Lovés, ou PNL, les petits princes du rap français.

Mais bon, soyons sérieux, rien de tout ça ne vaut Zizou.

Source : Cracked et Jweel

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :