Le monde des people n’est pas souvent dominé par l’intelligence, la finesse, l’élégance, et le bon goût. En revanche, question pognon ça coule à flot. Et pourtant, certaines stars ont l’air tellement demeurées qu’on oublie parfois qu’elles ont été capables de monter des business de bâtards. De là à leur prêter une forme d’intelligence supérieure, faut pas charrier mais reconnaissons-le, ils ont fait du bon boulot sur le plan marketing.

1. Zahia

On la connaît surtout pour sa profession d’escort girl et le fait qu’elle ait offert ses services à Ribéry et Benzema alors qu’elle était mineure. OUSP. Heureusement grâce à ce malencontreux événement la charmante Zahia a pu se faire connaître et donner une belle visibilité à sa marque de lingerie très grâcieuse. Elle avait quand même livré une interview à TF1 le 17 juin 2013 qui avait alors rapporté 3.2 millions de téléspectateurs. Le même soir, François Hollande s’adressait au peuple sur M6 et peinait à récolter 2.8 millions de téléspectateurs. La preuve qu’il y en a un des deux qui gère visiblement mieux son image. Si seulement Hollande avait vendu ses charmes à Ribéry et Benzema…

Source photo : Giphy

2. Paris Hilton

Paris Hilton n’est pas qu’une blonde décérébrée riche. C’est une blonde décérébrée riche qui a monté pas mal de biz. Enfin je dis riche, j’exagère un peu. Son grand-père ce salaud a tout dilapidé dans les œuvres de charité laissant à peine 5 millions de dollars à sa petite-fille. A peine quoi survivre en somme. Paris, telle la petite vendeuse d’allumettes a alors dû remuer ciel et terre pour trouver de nouvelles sources de rémunération. Pourtant aucun produit à vendre. Aucun ? Mais si, un seul : elle. Et nous on voyait rien. Alors qu’en devenant la personnalité la plus exposée médiatiquement au monde, Paris Hilton est également devenue une des personnes les plus riches. Sa bêtise est en fait devenue sa marque. A partir de ce moment là, la moindre image d’elle portant tel produit est devenu une source de revenu considérable. Il a suffi ensuite de créer un parfum, de pousser la chansonnette et de remuer son boule en mixant pour s’assurer un confortable salaire (1 million de dollar la soirée DJ). Bref la meuf est business woman.

Source photo : Giphy

3. Kim Kardashian

Alors vous on voit venir, vous pensiez qu’elle n’avait qu’un cul ? Qu’elle n’était que la femme de Kanye West ? Qu’une simple bimbo à la tête d’une des plus successfull télé-réalité américaine ? Figurez-vous que le magazine Times la nommait en 2015 parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde, c’est donc qu’elle n’est pas qu’un vulgaire morceau de viande saucissonné dans des lanières d’or et de diamants. Elle devance Paris Hilton en étant à l’heure actuelle la personne la plus médiatisée au monde selon Cosmo. Femme d’affaire, productrice, star à tout niveau elle s’est par ailleurs exprimé à plusieurs reprises pour faire reconnaître le génocide arménien aux dirigeants politiques actuels. Bref, elle a beau ne pas respirer le génie, elle gère.

Source photo : Giphy

4. Nabilla

On n’aurait jamais douté il y a encore quelques années qu’il eut été possible de devenir une star mondiale pour une saillie sur une émission de télé-réalité. Eh bien si. Il fallait Juste attendre Nabilla. Un « allô », de la provocation et une bêtise largement revendiquée et assumée. Le combo ultime pour devenir la parfaite business woman qui a quand même déposé l’expression « Non mais allô quoi ?! », sorti un bouquin, crée une collection de fringues très distinguées. Bon elle a fait un peu de taule, mais ça n’était que pour parfaire son CV déjà bien lumineux.

Source photo : Giphy

5. Donald Trump

Oui je sais ça fait mal mais on peut clairement pas dire que Trump ait l’air très malin, et on peut pas dire non plus qu’il n’a pas réussi dans la vie. C’est donc qu’il a sa place dans ce top. A la tête d’un empire financier de dingo, il est la preuve ultime qu’on peut devenir président par le simple pouvoir de la richesse.

Source photo : Giphy

6. Les soeurs Olsen

Mary-Kate et Ashley Olsen se sont faites connaître dans le rôle de Michelle Tanner dans la série La Fête à la Maison. Très vite elles montent leur boîte de production et produisent une série de bouses toutes aussi navrantes les unes que les autres. Tonnerres et fracas dans le monde du 7ème art quand les jumelles annoncent en 2012 qu’elle quittent le cinéma pour se consacrer pleinement au stylisme. Elles vendent ainsi leurs fringues par monts et par vaux et ont créé leur propre marque. Bien qu’elles fassent un peu peur quand on les voit évoluer sous les flashs, elles ont tout de même reçu le Prix des créateurs de l’année 2012 en mode féminine par le Council of Fashion Designers of America.

7. 50 Cent

N’oublions pas que le gars vient quand même du deal de crack et a vu quelques balles de feu lui passer sous le nez. Pourtant, contrairement à ce que son pseudo laisse entendre, le gars a plus de 50 centimes sous le chapeau. Et pour cause, le rappeur n’a pas fait que pousser la chansonnette, il est aussi propriétaire de nombreuses boîtes qui alimentent sa richesse actuelle. Des entreprises de Soda, d’autres de fringues, d’autres encore des casques audio. Bref la diversité de financement semble être la clé du succès du gars.

Source photo : Giphy

8. Cyril Hanouna

Ça me fait mal mais c’est pourtant vrai. Il serait hypocrite de ne pas reconnaître dans la carrière de « baba » une certaine forme de réussite. Même si son émission se casse doucement la binette à force d’enchaîner les séquences les plus moisies les unes après les autres, son animateur/producteur a quand même su diversifier la médiocrité de son émission phare sous différents formats de façon à entamer son omniprésence sur la chaîne C8. Pour notre plus grand plaisir.

Source photo : Giphy

Moi ce que je conclue de tout ça, c’est que les ingrédients de la réussite sont grossomerdo une sex-tape sale de toi et ensuite de lancer une collection de fringues cheum. YAY ! La clé du succès.

Sources :

Cracked