Le monde est ainsi fait qu’habiter quelque part coûte de l’argent. C’est pas un droit, c’est comme ça, on est responsable du monde dans lequel on vit. Et alors en vacances, c’est encore plus vrai. On paie pour avoir le droit de rester quelque part. Heureusement, il existe des techniques pour éviter de devoir cracher trop, parce qu’on n’est pas non plus là pour dépenser toute sa thune.

1. Le couch surfing

C’est simple, c’est gratos. On s’inscrit sur le site, puis on cherche des gens qui seraient à même de nous héberger gratuitement pour quelques jours. Ensuite, on va chez eux et on dort sur leur canapé-lit ou dans leur chambre d’amis, on ne dépense pas un centime et on découvre la ville avec quelqu’un qu’on ne connaissait pas jusque là (et qui n’a pas toujours beaucoup d’amis, aussi, c’est pour ça qu’il fait du couch surfing). Si on n’a pas de problème à aller chez les gens et que l’on n’est pas une famille de 12 personnes, en vrai c’est très bien.

Source photo : Giphy

2. L'échange de maisons

Tu as une maison ? D’autres gens aussi. C’est pratique, parce qu’elles ne sont pas toutes au même endroit. Du coup, tu peux aller à New York peinard chez des gens qui, au moment où tu seras chez eux, profiteront de ton deux-pièces à Paris. Outre le côté sympa de pouvoir être dans une vraie maison, on profite d’une gratuité totale, tout en étant assez serein par rapport à l’état de son appartement rapport au fait que l’on peut de son côté détruire l’appart de l’autre. C’est un peu comme un échange d’otages. En vrai, il y a plein de raisons de s’y adonner.

3. Le WWoofing

« World-Wide Opportunities on Organic Farms », un réseau international de fermes bio où il est possible d’être hébergé contre le prêt de sa force de travail. C’est sympa à condition qu’on envisage ses vacances comme un truc où on bosse dans un endroit souvent un peu isolé. Ce n’est pas tout à fait une ambiance d’hôtel 4 étoiles, mais c’est quand même plutôt agréable.

4. Le home sitting

Des gens partent en vacances ; problème, ils ont trois chiens à nourrir, des plantes à arroser et une vague de cambriolages dans leur quartier : il leur faudrait quelqu’un pour garder la maison. Et cette personne, ça peut être vous. On s’inscrit sur la plateforme et on va faire du gardiennage quelque part totalement gratuitement. Sauf qu’on n’a même pas à distribuer le courrier aux locataires ni à écrire des mots dans la cage d’escalier. Idéal.

Source photo : Giphy

5. Partir dans des endroits peu touristiques

Pour payer moins cher, le mieux est de partir dans des endroits pas très chers. Cette maxime digne de Lao Tseu que je vous offre semble évidente, peut-être, mais elle est bien pratique. Les villes accueillant une importante manne touristique ont organisé un réseau d’hôtels sur une base de prix élevés tout simplement parce que le secteur du tourisme sait que les gens sont prêts à payer ce prix-là pour venir chez eux. Mais si vous partez dans des villes ou des pays délaissés par les touristes, vous pourrez obtenir une prestation de bonne qualité pour rien. Et il ne s’agit pas forcément de partir à Niort ; on peut aussi tout simplement se faire des vacances en Moldavie ou en Bolivie en ne dépensant pas un centime.

6. Privilégier les chambres chez l'habitant

Où que vous alliez, si votre budget est bas, le mieux est de viser un hébergement chez l’habitant. Que vous passiez par des plateformes type Airbnb ou directement par des réseaux de chambre d’hôtes, le fait de ne pas avoir un logement entier est une technique imparable pour ne pas avoir à payer un logement entier. Bon, bien sûr, il faudra dire bonjour aux gens le matin et ça peut être pénible, mais au moins on n’aura pas à dépenser des milliers d’euros juste pour dormir.

7. Réserver séparément son logement et ses billets

Beaucoup de sites proposent des sortes de solutions clés en main avion + hébergement avec soi-disant des promos de ouf. Sauf que les sites prennent leur com’ et que les promos sur le transport seront généralement compensées par des promos pas si promos sur l’hébergement. Bref, pour économiser, le mieux est de séparer les items et de faire des comparaisons de prix en fonction des sites. Quand on vise un hébergement en hôtel, la technique la plus efficace est de contacter directement les hôteliers pour négocier avec eux les prix de la nuitée, une technique d’autant plus réalisable que le séjour prévu s’étendra dans le temps.

8. Réserver avec une connexion internet différente de celle avec laquelle on a fait les études comparatives

Si, en France, la technique est censée être inusitée, elle est de fait utilisée par de nombreux sites de voyage qui ne sont pas tous hébergés en France. Elle consiste tout simplement à faire monter les prix d’un hôtel ou d’un vol dont on a plusieurs fois consulté la page pour inciter à l’achat. Par ailleurs, les sites de voyage ont tendance à faire fluctuer le montant des frais de dossiers qui seront appliqués à la réservation en fonction des sites que l’on a préalablement consultés, de manière à amoindrir le coût des promotions dont on serait a priori bénéficiaire en venant de centrales de réservations à prix négociés. Bref : le mieux est de passer sa petite heure à faire des comparaisons entre différentes options d’hébergement chez soi pour ensuite procéder à la réservation depuis son taff, avec une connexion vierge et en onglet de navigation privée, histoire de maximiser ses chances d’éviter des surcoûts.

9. Emprunter l'appart d'un copain

Tous tes amis sont partis, ton coeur a déménagé ? Est-ce que tu as déjà pensé à partir en vacances dans ta ville ? Rien de plus simple. Il suffit de demander à un pote de te laisser ses clés pendant qu’il est en vacances et d’aller habiter chez lui. À toi l’impression d’être dans un environnement étranger dans un autre quartier et dans une autre vie sans t’emmerder à passer les contrôles de l’aéroport. Et si ton pote a un appartement ou une maison ailleurs en France, c’est encore mieux.

Source photo : Giphy

10. Changer sa déco pour avoir l'impression qu'on voyage sans bouger de chez soi

Et si tout ça échoue, rien ne t’empêche de donner à ton appartement des allures de station balnéaire en installant des images gigantesques de plages ensoleillées derrière tes vitres et en remplaçant toute ta déco par des feuilles de palmier. Ça parait débile, mais les vacances chez soi, c’est encore ce qu’il y a de moins cher sur terre et ça peut être extrêmement ludique.

Et avec toute la thune économisée, tu pourras te payer un nouveau maillot de bain à fleurs.