Bon bah ça y est, c’est l’été, et qui dit été, dit début des emmerdes. Oui parce que l’été, c’est pas que les après-midi à la plage, le rosé pamplemousse et les robes longues de hippie. Non l’été, ça veut aussi dire « retour des putains de moustiques », et ces saloperies ont déjà choisi leur cible préférée : ton bébé. On va essayer de vous filer quelques conseils non-chimiques donc certainement pas approuvés par Monsanto, mais au moins ça limitera les risques de cancer pour toute la famille, de rien.

1. Adopter une chauve-souris

Ouais bon ok, ça ne se trouve pas partout, mais sachez que les chauves-souris, en plus d’être des bestioles trop cool (oui), sont les grandes ennemies des moustiques. Réjouis-toi donc quand tu en vois une voler furtivement devant chez toi (que tu sois en ville ou à la campagne), ça veut dire qu’elle chasse, et que y’a quelques moustiques qui n’auront pas le privilège de gouter au sang de ton bébé grâce à elles.

2. Vérifier les points d’eau stagnante

Avant de te plaindre que ton môme se fait défoncer par les moustiques, vérifie bien qu’il n’y a pas de point d’eau stagnante chez toi ou dans ton extérieur proche, qui pourrait carrément favoriser la prolifération de ces sales bestioles. Regarde bien le fond des pots de terre de ta jardinière par exemple.

3. Investir dans des moustiquaires

C’est la méthode la plus efficace, et pas la plus polluante. Investis dans une moustiquaire pour sa poussette, mais aussi et surtout pour son lit, et même pour les fenêtres, pour que les moustiques ne puissent pas passer une patte.

Source photo : Giphy

4. Ou investir dans un ciel de lit façon princesse

C’est trop joli, ça englobe tout le lit, et ça donnera toujours un petit coup sympa à la déco de sa chambre. Et au moins, ton bébé ne sera pas bouffé, sauf si bien sûr tu enfermes un moustique à l’intérieur de la moustiquaire, mais bon là je peux plus rien faire pour toi, faut y mettre du tien aussi hein.

5. Le roller anti-moustique

Alors non, je ne parle pas du roller, genre le patin à roulettes, mais bien du roller, le petit truc qui glisse sur la peau, tu vois ? Ça existe en version bio, non toxique, non testée sur les animaux, et c’est des mélanges d’huiles essentielles suffisamment diluées pour ne pas être toxiques pour les bébés. Bref c’est bien pratique.

6. Faire confiance aux plantes

Planter des plantes comme de la lavande, du géranium ou du basilic sur ton balcon empêcherait les moustiques de franchir ta fenêtre, parce qu’ils ne kiffent pas du tout ces odeurs. C’est le moment de planter, faut pas hésiter (et puis au pire si ça marche pas, ça sera quand même joli toutes ces plantes).

7. Choisissez avec soin ses vêtements

Pour les promenades ou même pour dormir, il faut éviter les vêtements qui collent à la peau, parce que c’est plus facile de se faire bouffer avec ça. Pour un bébé (et même un adulte en fait), il faut privilégier les vêtements longs, amples, en coton et de couleur pâle ou clair, ça vous évitera quelques visites de moustiques.

8. Les huiles essentielles, mais avec précaution

Une goutte d’huile essentielle de citronnelle ou d’eucalyptus citronnée dans de l’amande douce, pour les plus de deux ans, peut fonctionner. Il faut bien sûr que l’huile essentielle soit bien diluée dans une huile végétale, et ça sera un bon répulsif.

9. Laissez-tomber les produits parfumés

Tu adores lui passer une petite lingette pour bébé qui sent bon sur le visage ou le cou pour le nettoyer ? Alors déjà, c’est pas écolo, et ensuite, les odeurs parfumées attirent les moustiques comme des aimants. Mollo du coup, et il vaut mieux privilégier un nettoyage à l’eau et au savon non parfumé.

10. Guetter la bestiole avec une tong à la main

Si malgré tout ça, il reste des moustiques qui rodent, le bon vieux coup de la tong contre le mur, c’est encore ce qui marche le mieux. Les variantes sont bien évidemment possibles avec le journal roulé, la tapette à mouches ou la paume de la main, mais cette dernière peut faire un peu plus mal.

Source photo : Giphy

Sinon, faut déménager au Groenland, ils doivent pas être trop emmerdés par les moustiques là-bas, non ?