Il est des moments charnières dans la vie. Des instants cruciaux marquants la fin d’une époque et le début d’une nouvelle ère. Des point de bascule où il s’agit de s’interroger sur sa vie et de se demander si cette vie nous ressemble encore, si l’on vit toujours en adéquation avec notre entourage et notre environnement. Des moments où on se demande si on est encore ami avec ce mec qui parle de footing h24 et de la série Marseille.

1. Tes potes ont fusionné en couples de potes

Quand tu dois voir un pote ou une pote, celui-ci (ou celle-ci) vient accompagné.e de son partenaire de vie, si bien qu’il ne s’agit plus d’une personne que tu as la chance de voir mais une entité duale, capable de raconter une histoire à deux et de répondre « on a bien aimé » à la question « t’as vu le Joker ? » Or, parmi les deux siamois il en est un que tu n’as pas choisi et parfois il est nécessaire de jeter le bébé avec l’eau du bain.

2. Tes potes te surnomment "le gros con"

C’est un cas rare mais un cas qui existe. Si, quand tu n’es pas dans la pièce, tu es surnommé « l’immense connard », « l’autre enculé de sa mère » ou « la saleté nazie » par ceux que tu considères comme des amis, c’est probablement la preuve qu’ils ne te considèrent pas, eux, comme des amis ; changer d’amis est alors le meilleur chemin pour contourner la dépression.

3. Tes potes te proposent de "dîner en huit, plutôt", quand tu leur proposes de boire une bière

Le tout en temporisant façon « attends, je regarde mon agenda, non en fait en huit c’est compliqué, mais on peut déjeuner en quinze si tu veux ». De trois choses l’une : soit tes potes sont devenus extrêmement chiants, soit ils ne veulent plus te voir, soit ils ne veulent plus te voir mais vu que de toute façon ils sont devenus extrêmement chiants tu n’as pas très envie de les voir non plus.

4. Tes potes ne font que parler de boulot ou de souvenirs

Parce que dans leur quotidien il n’y a guère que le boulot et parmi les choses qui vous rapprochent, il n’y a guère que des souvenirs. Cela signifie que vous ne vivez plus de bons moments ensemble puisque ces moments ne sont caractérisés que par votre propension à vous rappeler ensemble des bons moments que vous avez autrefois passé ensemble histoire de ne pas vous rendre compte que vous ne passez plus de bons moments ensemble. Vous me suivez ? Et quand dans les silences s’insèrent des histoires de bureau, il est temps de prendre ses jambes à son cou.

5. Tes potes proposent des soirées karaoké à chaque soirée

FUIS PAUVRE FOU.

6. L'essentiel de vos conversations tourne autour de séries...

« Ah et t’as vu the Leftovers ? Non ? Tu devrais. »

« Ah ouais, je devrais. T’as vu Watchmen, toi ? »

« Non. »

« Tu devrais. »

« Ah super, ouais, je me le note sur ma liste invisible. Je me suis refait les Sopranos, là. T’as vu ? Non ? Ah c’est super tu devrais ! »

« Ok, je le note sur un bout de PQ et je me torche avec. »

7. ... Ou pire, de la couleur qu'ils comptent peindre sur le mur des toilettes de l'appart qu'ils viennent d'acheter

« Ouais on a opté pour du bleu barbeau. Clotilde avait envisagé un vert d’eau, mais le bleu barbeau, c’est plus apaisant pour faire caca. Vous trouvez pas ? Regardez, j’ai des photos des couleurs et de leurs nuances et on va en parler pendant 6 heures, ça vous dit ? »

8. Tes potes disent encore "je peux pas, j'ai poney"

Votre amitié aurait dû s’achever autour de l’année 2006.

9. Tes potes ont tous déménagé vers une ville moyenne et lointaine "pour la qualité de vie"

Et ils ne font que parler de ladite qualité de vie pour ne pas reconnaître qu’ils s’emmerdent comme des rats morts et que leur rêve d’espace, de grand air et de plaisir se heurte à leur incapacité chronique à trouver un truc à faire dès qu’il fait nuit, vers 18h30.

10. Tes potes ont arrêté l'alcool et la clope et se sont mis à boire du jus de cranberry

Et tu ne t’en étais pas rendu compte avant d’arriver à une soirée où il n’y avait que du jus de cranberry.

Il est temps de se dégoter un peu de nouveauté.