On va gagner. On va gagner. On va gagner. Peut-être. Enfin si on bat les USA. Si on y arrive. Oui, allez. On va le faire. On peut. C’est techniquement possible. Avec de l’huile de coude. Et potentiellement un peu de triche. Et l’aide de la VAR. Et… Ouais, faut y croire.

1. Cette Coupe du monde 2019 ressemble drôlement à la Coupe du monde 1998

Avec des poules tranquilles, un huitième tendu et dur aux prolongations et un gros morceau en 1/4. Sans compter que ça se déroule aussi en France. Autant vous dire que l’histoire bégaie.

2. On a la VAR avec nous

Parce que faire retirer un péno parce que la gardienne a frémi sur la ligne, ça n’a aucun sens. Bon, contre le Brésil on a eu un but refusé, mais c’est bien la seule fois que la Var n’est pas avec nous.

3. Kadidiatou Diani = love

Un bagage technique de ouf, une vitesse de dingue, une percussion incroyable et une énergie qui dure jusqu’à la fin du match. Le lapin Duracel qui aurait pris des cours de foot.

4. Les Américaines sont trop sûres d'elles

Elles ont quand même déclaré qu’elles avaient les deux équipes les meilleures du monde (sous-entendu leur équipe de base et leur équipe de remplaçantes). Ramener la troupe à la raison ne ferait pas de mal.

5. Depuis 1991, ceux qui ont battu le Brésil sont toujours allés au moins en finale

Bon, sauf à la dernière Coupe du monde de 2015. Mais sinon c’est systématique. Les statistiques sont faites pour mentir et elles ont déjà menti à la dernière donc là ça me paraît clair qu’on va au moins en finale.

6. On a un Henry dans l'équipe

Thierry à l’époque, Amandine aujourd’hui, même combat : on gagne plus quand on a un Henry.

7. Les stades sont vraiment pleins

Et le public pousse. C’est un avantage énorme de jouer à la maison, surtout que toutes les Coupes du monde féminine n’attirent pas autant d’attention du public.

8. C'est pas hyper en place footballistiquement, mais ça ne l'était pas non plus chez les mecs en 2018

Demandez un peu aux Belges ce qu’ils en pensent, du foot proposé par l’équipe de France en 2018. La France, c’est comme ça : ça gagne salement, mais ça gagne et c’est tout ce qui compte.

9. C'est notre tour

Des 10 équipes ayant réalisé les meilleurs parcours dans la compète, on est la seule qui n’a participé qu’à 4 coupes du monde (les Etats-Unis, eux, étaient de l’aventure pendant les 8). Autant dire qu’on mérite plus que les autres de gagner et qu’on a toutes nos chances de briller.

10. Parce qu'on n'arrête pas de dire "On va gagner, on va gagner !"

Les prophéties autoréalisatrices, ça existe et je le prouve.

En plus, Johnny est mort et peut pas faire de chansons.