« Elle court la maladie d’amour » dit Michel Sardou. Il est donc grand temps de se pencher sur cette étrange pathologie qu’est le sentiment amoureux. Alors, nous n’avons pas fait médecine mais nous sommes formels : derrière l’amour se cache, en réalité, une bonne grosse gastro-entérite.

1. L'amour donne la nausée

La pathologie amoureuse se manifeste régulièrement par des sensations de « papillons dans le ventre » ou des envies de vomir… En d’autres termes, l’être-aimé donne la gerbe, ni plus ni moins.

2. Tu as de la fièvre

Quels sont les symptômes de l’amour ? Si l’on s’en réfère à Racine, que j’ai lu au lycée, l’amour implique de « rougir et pâlir » , de sentir tout son corps « et transir et brûler » et de reconnaître des « feux redoutables »… Ce qui ressemble tout de même à un bon 40 de fièvre nécessitant d’urgence une intraveineuse de paracétamol.

3. Les deux te clouent au lit

Sauf que dans un cas, tu es seul et tu cries parce que tu souffres horriblement. Dans le second cas, tu es accompagné et tu cries parce que « OHH OUI OUI C’EST TROP BIEEEN HAN HAN NUTELLA ».

4. Tu te retrouves isolé socialement

Tes amis te fuient en période de gastro, comme en période d’amour, pour éviter toute forme de contamination. Parce que, puisque nous parlions de relents gastriques, c’est étonnant l’effet qu’à ton couple sur nos réflexes vomitifs.

Source photo : Giphy

5. Les deux solicitent tous tes orifices

On a pas besoin d’en dire beaucoup plus je pense.

6. Ils font chier

Globalement, l’amour est la principale cause de problèmes de transit dans l’espèce-humaine. Les prises de tête, la jalousie et autres effets du sentiment amoureux provoquent de violentes sécrétions fécales qui te font sortir toutes tes émotions par l’anus. De l’amour à la merde, il n’y a qu’un pas, et des sonorités similaires.

7. Il s'agit de deux phénomènes très médiatisées

Tous les hivers, Jean-Pierre Pernault, la mine grave nous annonce le retour de l’épidémie de gastro. En parallèle, Céline Dion médiatise souvent l’amour en faisant vibrer sa glotte. En revanche, elle n’a encore jamais chanté la gastro, et c’est bien dommage.

8. Ça pue, au propre comme au figuré

La gastro transforme ton corps en petit feu d’artifice olfactif. Or, qu’on se le dise, l’amour sent mauvais. Parce déjà, quand t’embrasses quelqu’un, tu mets ton nez à côté d’une zone buccale réputée pour son odeur de fermentation et, parlons coït, la zone génitale produit des substances corporelles dont l’arôme très prononcé est bien moins appétissant que celui d’un fromage.

Source photo : Giphy

9. Il faut s'en protéger

D’après mon docteur; avec des gestes simples, comme se laver les mains ou brûler toutes les personnes atteintes de la gastro, on peut éviter cette maladie. D’après ce même docteur, l’amour s’accompagne également de ses amis Chlamydia, Syphilis ou Chtouille ! D’où l’importance de s’en protéger à l’aide de capotes et autres objet de protection…

10. C'est nul et t'es content quand ça s'arrête

L’amour, comme la gastro, c’est douloureux ambiance cancer du cœur, stade terminale du sentiment… à la fin t’es outragé, brisé, martyrisé. Alors merci, mais non merci, au final il vaut mieux vivre dans l’enfer de sa propre solitude face à l’inexorable vacuité de l’existence.

L’amour, c’est la gastro-entérite du cœur.