Tiens, si on se faisait un petit resto des familles et qu’on posait plein de questions cons au serveur du genre : »il est bon votre chardonnay? » ou « Comment est votre blanquette? »  ou encore « Et alors, mon petit, vous finissez à quelle heure? ». Cherchez pas, il ne vous dira rien.

1. Toutes vos conversations sont écoutées

Que vous soyez en train de raconter n’importe quoi pour serrer (« Ouais, j’ai fait la Chine à ièpe« ), d’expliquer que vous trompez votre copine à tire-larigot en faisant des blagues graveleuses ou de vous plaindre du service super désagréable, le serveur SAIT. Il est omniscient et rapporte vos propos à la CIA si vous n’alignez pas un pourboire suffisant.

Source photo : Giphy

2. J'ai très bien vu que tu m'appelais, même si je ne te regarde pas

Pas de chance, encore raté. Tête à 380, on scrute, on guette, on aimerait ravoir du vin. Le serveur vous a très bien vu, mais il a encore 4 tables dont il doit s’occuper et une pause clope à prendre, donc il joue les indifférents. Regard concentré sur les assiettes à débarrasser de la table numéro 12, la plus loin de la vôtre. En fait, votre envie de vin, il n’en a rien à foutre, le serveur, vous croyez qu’il n’aimerait pas pouvoir picoler tranquille, lui ?

Source photo : Giphy

3. Le thé est cher parce que les gens qui commandent du thé font chier

Et qu’on va laisser infuser tranquillement, puis siroter à petites gorgées, rester bien trois heures assis pour lire l’Education sentimentale en poussant des soupirs d’aise. Oui, le thé, c’est de l’eau et un sachet à 3 centimes, mais t’as qu’à le prendre chez toi, connard.

4. Sans fromage = avec fromage

« Sans fromage, c’est noté ». Au mieux, on vous l’enlèvera au dernier moment et il y aura des traces partout ; au pire, il y aura du fromage, et vous n’y verrez que du feu. Oui, même si vous êtes « allergique ». De toute façon, si vous voulez vous plaindre, reportez-vous au point 2. Mangez, ça va refroidir.

5. Le plat du jour est le plat de la dernière chance

La flemme de faire les courses, une roquette qui va périmer, des tomates à moitié flétries, un vieux bout d’ail et des pâtes fraîches à expiration ? On se demande ce que vous allez bouffer. Pour les restos, c’est pareil, mais en multipliant les quantités par le nombre de couverts moyen. Le plat du jour n’est pas une spécialité de la maison, c’est un sursaut à la putréfaction.

6. Demander si c'est bon ne sert à rien

De toute façon, le serveur va pas vous dire que le plat est dégueulasse. Quant au vin, c’est écrit à côté de son nom, au niveau du prix. Et puis, vous pouvez toujours demander si un vin est bon, le serveur sait très bien que vous prendrez le deuxième le moins cher.

7. De toute façon, les serveurs n'y connaissent rien, au vin

Vous vous piquez peut-être d’oenologie acquise sur le tas à force de goûter des grands crus, mais globalement vous oubliez le nom du vin bon de la dernière fois à chaque fois que vous essayez d’en acheter. En fait, vous êtes comme tout le monde. Les serveurs appartenant au genre homo sapiens, il y a de fortes chances qu’ils soient également comme tout le monde.

8. Rester, même tôt, quand il n'y a personne emmerde tout le monde

« Restons pour terminer la bouteille ». 22 heures à Vezoul, le Piccolo Rosso est vide à crever, mais il est écrit sur la porte qu’il ne ferme ses portes qu’à 23 heures. Alors oui, vous êtes dans votre droit, mais vous prenez en otage 3 ou 4 employés qui n’ont rien demandé d’autre que de pouvoir balayer le sol pour  rentrer chez eux. Faire le pied de grue dans un resto vide, c’est un peu comme obliger quelqu’un à regarder un porno jusqu’à la fin alors même qu’il a joui dès la deuxième position.

9. Le responsable ne viendra pas

Et s’il vient, il n’en aura probablement rien à foutre de vos doléances. Le responsable n’a rien demandé à personne et n’a pas envie de se mettre les serveurs à dos. Le responsable, il veut que tout se passe bien. Le responsable vous fera des sourires, vous offrira un verre, et vous repartirez sans avoir rien obtenu d’autre.

10. Même dans les restos chics, presque tout est surgelé

Même au Ritz. Même au Carlton. La bouffe est surgelée, sinon elle périme et on la jette. En fait, le monde entier est surgelé. Et votre petit coeur aussi, maintenant que vous le savez.

11. S'il n'y a pas de café dans le bar après 19 heures, c'est parce que boire un café n'appelle pas à en boire 12

Le soir, les bars font leur chiffre sur la bière et l’alcool, désolé pour cette dichotomie visant à me rassurer sur ma consommation d’alcool puisque je bois de la bière tous les jours. Si vous commandez un café, vous occupez le serveur 10 minutes pour un versement inférieur à 2 euros qui n’appellera pas de consommation supplémentaire. Et vous vous étonnez que l’économie française soit en panne?

Source photo : Giphy

12. Servir ses amis est relou

Travailler en soirée revient à se couper d’une bonne partie de sa vie sociale, les autres personnes travaillant la plupart du temps en journée et n’habitant pour autant pas sur l’autre hémisphère. Aller faire un coucou à votre copine Lisa pendant qu’elle sert des tartares n’a donc rien de sympa. Elle vous regardera vous débranler pépère au Spritz tout en additionnant des additions, sans compter que vous êtes avec votre mec et qu’elle est seule et triste.

13. Ouioui, on est pote, mais tu paies pour tes verres

D’ailleurs, c’est pas parce que vous connaissez le serveur que tout est gratos. En fait, ça devrait même être plus cher, puisque votre pote le serveur n’est pas content que vous soyez là, rapport au fait que lui bosse pendant que vous vous tapez la cloche.

Source photo : Giphy

14. Se planter sur votre cocktail permet au serveur de le boire

Si vous avez commandé un Mojito et que vous avez eu un Tequila Sunrise, c’est probablement que le barman espérait que vous renverriez votre verre, afin de pouvoir s’en jeter un petit derrière la cravate.

15. Prononcer le nom des pizzas avec l'accent italien ne vous permettra pas de créer une connivence avec le serveur

A vrai dire, quand il a déposé son CV à Little Italia, la pizzeria près du centre commercial d’Arcueil, Joseph n’avait pas précisé les langues qu’il maîtrisait. En l’occurrence, pas du tout du tout l’italien.

Les infos, ça se glane à coups de pourboires bien sentis.

Sources : Thrillist et RD.