Le cinéma est là pour nous procurer des sensations fortes. Un peu comme le tonnerre de Zeus mais sans la file d’attente au Parc Astérix (je vous laisse juger de la comparaison). Et pourtant certaines scènes cultes de films tout aussi cultes sont totalement passées à côté de leur projet initial et ont malgré elles suscité une bonne tranche de rigolade. Oups.

1. La scène des retrouvailles dans Le seigneur des anneaux qui finit en partouze de hobbits

Mais qu’est-ce que c’est que cette scène totalement cheloue où tous les personnages semblent avoir pris du LSD coupés aux champi hallucinogènes ?

2. La scène de cul vocale dans Her

On est censé être hyper émoustillé par cette scène de cul entre Theodore et son robot vocal de compagnie mais bon… Tout est dit. C’est d’autant plus gênant quand tu croises le regard de ton pote/mec/meuf/mère/père/voisin/banquier dans l’écran noir pendant la scène (oui bon bah tu as le droit de regarder le film avec qui tu veux).

3. La mort de Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises

Attention. Ça ne nous empêche d’aimer Marion Cotillard, d’aimer Batman, d’aimer la mort et d’aimer Christopher Nolan. C’est juste un mauvais concours de circonstances entre ces quatre paramètres.

Source photo : Giphy

4. La scène de la station essence dans Les oiseaux

Hitchcock est un génie. Personne ne le remet en question. Mais cette scène est un peu foirée. Ça commence avec ce gars à la station essence qui semble « mourir » d’un coup d’oiseau furtif, déjà chelou. Ensuite, on voit cette coulée interminable d’essence qui atteint à deux à l’heure une autre voiture d’où sort un monsieur qui s’apprête à allumer une clope avant d’exploser façon Micheal Bay. Un poil too much. On accuse beaucoup la volaille, mais les humains de ce film ont l’air de se tuer tout seuls en fait.

5. La scène des mains dans Le jour des morts-vivants

Alors que cette scène est censée être le summum du flip avec des mains de morts-vivants qui traversent le mur, la formidable Lori Cardille surjoue malheureusement un tantinet la peur et le drame ce qui fait qu’au lieu de crier et de pisser dans notre froc, on a surtout envie de se taper une bonne marrade.

6. La scène du naufrage dans Titanic où un mec se rétame comme une merde sur l'hélice

C’est pas du tout censé être rigolo. Mais alors pourquoi James Cameron s’est il amusé a faire tomber un gars qui se cogne à une hélice et tourne comme une girouette avant de s’écraser dans l’eau ? Pas ultra esthétique sur le plan mortuaire.

7. Le suicide de Javert dans Les Misérables

Au delà du fait qu’on se tape une chanson qui donne envie de se pendre tellement est moisie jusqu’au bout du fa dièse (Tom Hooper a vraiment tué le game de la comédie musicale), Javert se jette dans les eaux au terme de sa petite chansonnette à laquelle il n’a lui-même pas survécu.

8. La scène de l'enterrement dans Les petits mouchoirs

Pardonnez-moi je n’ai pas trouvé la scène mais j’ai trouvé celle-ci qui la précède et qui est déjà pas mal. Pour ceux qui ont vu le film, on se souvient tous de ce moment gênant où Marion Cotillard (encore elle, malheur) a un torrent de morve qui lui coule du pif et où l’ami ostréiculteur déverse un sac de coquilles d’huîtres sur la tombe… Bonne ambiance.

9. La scène du tank dans Indiana Jones et la dernière croisade

Non pas qu’à la fin de cette scène, on soit censé être ému ou quoi que ce soit, mais disons qu’on est sur une scène d’action bien haletante, alors quand le tank s’écrase et qu’on voit la gueule du nazi en gros plan, on a un peu envie de rire. Un tout petit peu quoi.

10. La chialade de Matthew Mcconaughey dans Interstellar

Et pourtant on a aimé le film hein… Certains se sont même sans aucun doute ému de cette séquence bouleversante… D’autres n’y ont vu qu’une scène de chialade un peu forcée avec bonus facial de la grimace donne plus envie d’aller se faire réchauffer ses pâtes au micro-ondes que de pleurer à chaudes larmes.

Source : Cracked