Attention on n’est pas là pour râler. A la limite pour chouiner un peu ok. On sait que pour faire une adaptation, il faut forcément sacrifier certains passages des bouquins. Mais il y avait certaines scènes des livres Harry Potter qu’on avait lues, imaginées dans notre tête, et qu’on attendait vraiment de voir adaptées à l’écran. Certaines étaient importantes, en plus. Bref, on a beau adorer les films Harry Potter, ils ne sont pas parfaits, et voilà ce qu’on aurait aimé y voir. Ça pourra toujours servir au cas où quelqu’un décide de réaliser la série…

1. Les souvenirs de la maison des Gaunt

C’est un des plus gros regrets de la part des fans de Potter : pourquoi dans le sixième film, le Prince de Sang-Mêlé, on a décidé de ne pas montrer davantage les origines de Voldemort ? Pour rappel, Dumbledore montre normalement à Harry (grâce à la pensine) la maison du grand-père de Voldemort, Elvis Marvolo Gaunt. On y voit aussi Morfin Gaunt, l’oncle un peu débile et méchant de Voldy, et surtout Merope, sa mère, qui a ensorcelé un moldu dont elle était amoureuse pour lui faire un enfant. Bref, ces souvenirs sont essentiels pour mieux comprendre la psychologie du grand méchant de la saga. Les enlever, c’était un peu du gâchis.

2. La visite à l'hôpital Ste Mangouste pour les maladies et blessures magiques

Dans le cinquième film, l’Ordre du Phénix, Arthur Weasley est blessé par le serpent Nagini et passe un petit séjour dans l’hôpital des sorciers, Ste Mangouste. Comme dans le livre. Sauf que dans le livre, la petite famille, accompagnée de Harry et Hermione, vient lui rendre visite. Là-bas, Ron et ses deux potes vont tomber sur Gilderoy Lockhart, pas du tout remis de son accident à la fin de La Chambre des Secrets, et surtout sur Neville, venu rendre visite à ses parents. C’est un des moments les plus émouvants des livres, parce qu’on voit que Neville est très attaché à ses parents pourtant devenus l’ombre d’eux-mêmes après avoir été torturés par Bellatrix Lestrange. Quand la mère de Neville lui remet un emballage de friandises (les Ballongommes du Bullard tmtc) et que sa grand-mère lui dit de le jeter à la poubelle, l’ami de Harry met le papier dans sa poche pour garder ce souvenir de sa mère : c’est beau et triste à en chialer. Ça aurait fait une super scène pour le cinoche.

3. Le rendez-vous pourri de Harry et Cho Chang à Pré-au-Lard

Dans le tome 5, Harry chope enfin Cho Chang, qui l’année précédente sortait avec Cédric Diggory, désormais bien décédé (bien joué Harry, tu as patiemment attendu ton tour). Bref, à la Saint-Valentin, le jeune couple va à Pré-au-Lard pour passer une journée ensemble. C’était sans compter sur Hermione qui avait demandé à Harry de la rejoindre plus tard au bar des Trois Balais pour qu’il fasse une interview avec Rita Skeeter qui serait publiée par Le Chicaneur. Mais ne nous égarons pas trop : ce qu’on aurait voulu voir, c’était le rendez-vous tout pété entre les deux « amoureux » dans le salon de thé de Madame Pieddodu. Entre Cho qui fait une crise de jalousie à Harry parce qu’il a parlé d’Hermione, Cho qui se met à pleurer en parlant de Diggory, et les autres couples qui s’embrassent autour, c’est une scène qui méritait d’être connue de tout le monde.

4. Le vrai premier baiser entre Ron et Hermione

Avant de parler du baiser en lui-même, il faut parler de la S.A.L.E, l’association de défense des elfes de maison créée par Hermione durant sa quatrième année d’école. C’était un sujet de moquerie de la part de Ron depuis sa création. Comme la plupart des sorciers, il n’accordait pas une grande importance aux elfes. Mais, dans le tome 7, juste avant la bataille de Poudlard, Ron propose d’évacuer les elfes de Poudlard pour les protéger. C’est à ce moment-là qu’Hermione se jette sur lui pour l’embrasser, jusqu’à ce que Harry les interrompe pour leur dire qu’ils ont un combat à mener. Une scène digne des meilleures comédies romantiques du monde des sorciers.

5. Les cuisines de Poudlard

Plusieurs fois, Harry, Ron et Hermione se rendent dans les cuisines de Poudlard, pour parler à Dobby ou à Winky (elle aussi salement ignorée par les films). Et, si on aurait bien aimé voir l’elfe de Barty Croupton, on aurait surtout voulu savoir à quoi auraient ressemblé les cuisines de l’école avec leur armée d’elfes qui préparent des quantités incroyables de bouffe pour les sorciers. Juste pour voir, quoi.

6. Les autres mystères du Département des Mystères

Le Département des Mystères est un lieu rempli de choses étranges qu’on découvre en partie dans le tome 5. On n’en voit même pas la moitié dans le film, qui se contente de nous montrer la salle des prophéties et la salle de la mort (avec son arcade reloue). Dans le livre, les héros tombent aussi sur des cerveaux agressifs qui vont s’attaquer à Ron. Et ce qu’on aurait aimé voir par-dessus tout, c’est la salle du temps, remplie de retourneurs de temps, dans laquelle un des Mangemorts passe un sale moment à voir sa tête vieillir puis rajeunir en continu. Bref, c’est trop compliqué à expliquer, et puis c’est de la magie quoi, cherchez pas. N’empêche qu’on aurait voulu le voir à l’écran.

7. L'enterrement de Dumbledore

A la fin du Prince de Sang-Mêlé, Dumbledore décède sous la baguette de Rogue. C’était un plan, mais sur le coup on était choqués. Quelques jours après, on a eu droit à ses funérailles, un joli moment avec plein d’invités cool, comme les êtres de l’eau, les centaures, Madame Maxime, le bassiste du groupe les Bizarr’ Sisters, ou encore la vendeuse de friandises du Poudlard Express. Ça avait l’air d’être bien.

8. Le match de la Coupe du Monde de Quidditch

Alors ça, c’était une de nos plus grosses frustrations quand le quatrième film est sorti au ciné. On nous fait monter la sauce en nous montrant le stade de la finale de la Coupe du Monde et puis… ON NOUS FOUT UNE ELLIPSE. Alors qu’on voulait tous voir les Irlandais et les Bulgares disputer le match. C’était une énorme arnaque.

9. Harry qui casse tout dans le bureau de Dumbledore

A la fin de l’Ordre du Phénix, Harry Potter en veut à Dumbledore de ne pas lui avoir révélé ce qu’il savait pendant toute l’année et de l’avoir ignoré. Il est aussi légèrement perturbé parce que Voldemort vient lui faire des coucou dans son esprit et que son parrain Sirius est mort. Bref, Harry est bien furax et il se met à péter plein d’instruments présents dans le bureau de son directeur. Pendant ce temps-là, Dumbledore ne bronche même pas, il garde son calme même si dans sa tête il pense sûrement : « ah le sale bâtard il a pas respecté ma calculette Texas Instrument ». Cette scène était forte en émotion et méritait une adaptation.

10. L'entrevue entre Tom Jedusor et Hepzibah Smith

Dans la liste des souvenirs de la pensine du tome 6 qui manquent dans les films, il y a celui-là. Celui où le futur Voldemort, qui travaille pour Barjow et Beurk, rencontre Hepzibah Smith, une grosse sorcière de bonne famille qui a en sa possession la coupe de Helga Poufsouffle et le médaillon de Salazar Serpentard. Dans ce souvenir, Harry voit à quel point Jedusor est attiré par ces objets, détail plus qu’important dans la chasse aux horcruxes. Il finira même par tuer la bourgeoise et faire accuser l’elfe de maison de cette dernière. Il était pas très sympa ce Jedusor quand même.

11. (Bonus) Et puis on aurait aussi aimé voir tout ça :

Ginny qui est normalement beaucoup plus badass. Luna qui avait collé des photos de ses amis dans sa chambre et que c’était trop mignon. Peeves qui est con mais drôle. Le Premier Ministre moldu qui rencontre Fudge puis Scrimgeour. Harry qui passe des vacances sur le Chemin de Traverse au début du tome 3. Les petits Cupidon qui transmettent des messages d’amour pendant la Saint-Valentin du Tome 2. Les explications sur les créateurs de la Carte du Maraudeur. Charlie Weasley qui est totalement absent dans les films. Et encore plein d’autres détails par-ci par-là.

Après ils nous ont aussi rajouté des détails cool dans les films Harry Potter, alors on les pardonne.

Et bien sûr n’oubliez pas d’aller voir les cadeaux Harry Potter parce que ça fait toujours plaisir.