Le cinéma c’est toujours une grande aventure humaine. On vit et on transmet des émotions fortes. Mais si le résultat nous envoie des paillettes plein les mirettes, il ne faut pas oublier que les tournages sont parfois l’occasion d’une grande souffrance et d’un grand désarroi. Certaines scènes ont laissé quelques séquelles traumatisantes pour les acteurs mais aussi pour le reste de l’équipe…

1. La scène du manège dans Le gang des champions

Bon ce film n’est pas ultra connu en France mais plutôt culte aux Etats-Unis, l’histoire on s’en cogne complet, le seul truc à retenir c’est que la bande de gamins s’amuse à un moment à bouffer du tabac avant de faire un tour de manège gerbant qui finit naturellement en vomi collectif. Et comme les acteurs ont réellement chiqué du tabac et réellement tourné dans le manège, on peut dire que la scène est, comment dire… assez réaliste.

2. La scène aux poissons dans Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Revoyez un peu cette scène très sympa où les nains se cachent dans des tonneaux de poissons pas frais. Eh bien, comme on s’en doute, ce sont des vrais poissons (paix à leur âme) et les acteurs sentaient littéralement le jus de poissons après la scène sans avoir la possibilité de virer cette puanteur extrême de leur corps. Mais tout ça n’aurait pas été si grave si Adam Brown n’était pas atteint de phobie du poisson.

3. Toutes les scènes de buffet dans Harry Potter

Si les scènes de repas gargantuesques ont de quoi nous faire saliver, la réalité est tout autre. Comme ils enchaînaient toutes les scènes de tournage dans le même décor, en gros ils ont fait 4 jours de scènes de buffet. Alors déjà ça puait la bouffe, mais en plus comme on ne pouvait pas non plus gâcher inutilement autant de boustifaille, on a gardé les mêmes aliments (censés être frais) 4 jours durant. Mal avisé celui qui voulait goûter pour de vrai ce qu’il avait dans son assiette.

4. L'éclatage de pus infect dans Game Of Thrones

Iain Glen qui joue Jorah Mormont atteint de la maladie de Greyscale devait se lever à 3h du mat’ chaque jour de tournage pour qu’on lui prépare ses boursouflures de pus en latex. Une prothèse pas facile à porter surtout qu’on y insérait des petites gouttes de (faux) pus absolument immondes. La scène où le personnage de Sam lui éclate ses bubons s’est révélée particulièrement atroce à tourner.

5. De vrais squelettes étaient utilisés dans Poltergeist

Pour tourner cette scène où le personnage de Diane est entraîné dans la piscine et attaqué par des squelettes enterrés sous la propriété de la famille, l’actrice a du passer environ une semaine dans la bouillasse. Ce qu’elle ne savait pas alors c’est que les squelettes avec lesquels elle se débattait était des vrais squelettes.

6. La scène dansée et chantée dans La forme de l'eau

En soi, la scène n’a rien de choquant et on a du mal à voir où se niche son aspect dégueulasse (mis à part que la meuf veut juste se taper une dorade avec des jambes). Mais malheureusement, cette scène a été un petit enfer pour l’acteur Doug Jones (la dorade) qui a tourné une prise avant de dégueuler et de tomber dans les pommes. Pas forcément très pratique de gigoter dans un costume de poiscaille.

7. La carte au trésor dans les Goonies

Quand les gamins découvrent la magnifique carte au trésor, le directeur artistique Michael Riva voulait un truc qui fasse vraiment vieux mais comme le tournage se passait dans une petite ville paumée, pas de magasin sous le coude pour trouver une peinture dont la couleur se rapprocherait le plus du sang. Il trempe quand même la carte dans le café, la brûle un peu, mais rien à faire il n’est pas satisfait du résultat. Ni une, ni deux, le mec s’amuse à se couper pour faire couler quelques gouttes de sang sur le bout de papier et le rendre un peu plus crado. C’est beau ce dévouement.

8. Le t-shirt de Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse

OK on ne vous parle pas vraiment d’une scène en particulier mais plus d’une pièce de costume tout droit venue de l’enfer. Comme on est sur une petite prod, il n’y a pas de pognon. Et c’est tant pis pour Michael Myers. Le t-shirt qu’il porte était teint d’une certaine façon, et comme on voulait pas perdre cette exacte de teinte jaunie, le t-shirt n’a pas été lavé de tout le tournage (soit 7 jours, entre 12 et 16 heures par jour). A la fin le t-shirt était carrément durci par la sueur. Sympa.

9. La scène psychéouf de 2001 l'Odyssée de l'espace

La scène finale du film culte qu’on ne parvient toujours pas à bien comprendre encore aujourd’hui était aussi bien dégueu à tourner. Pour obtenir cet effet psychédélique, Kubrick avait besoin de lumières extrêmement puissantes qui avaient le mauvais goût de provoquer la pourriture de la laque et d’entraîner la formation de bactéries ce qui rendait la mixture pestilentielle.

10. La scène de fondue savoyarde dans Robocop

Le gros méchant Emil traverse une cuve de déchets toxiques fumants. Et on peut remercier le directeur des effets spéciaux Rob Bottin qui a mis au point cette délicieuse mixture à base de poulet en décomposition, de sauce et de jus de viande récupérés dans les poubelles de restaurant. Alléchant.

Ça part en gerbe.

Source : Cracked, Cracked