« Les garçons sont des êtres bizarres, couverts de poils (enfin pour certains) et qui jouent avec leur zizi non stop. » Eh bien non mesdames, figurez-vous que l’on en a marre des cantonnés à cette figure archaïque du mâle. Nous sommes tellement plus que ça. Et c’est pour cette raison que nous avons décidé de répondre aux questions que vous vous posez secrètement sur nous, les hommes.

1. Quand vous voulez faire les deux commissions, vous êtes debout puis assis ? Ou vous faites tout assis ? Ou tout debout ?

On fait tout assis. De fait, il y a pas mal de mecs qui pissent assis tout le temps parce que c’est plus confort, moins risqué pour l’environnement, et plus pratique pour jouer avec son portable.

2. On est d'accord que quand vous avez la trique le matin c'est purement mécanique ? Vous n'avez pas plus envie de le faire qu'à un autre moment de la journée ?

Ça dépend. Il y a un truc mécanique, mais, de fait, le sexe pompe pas mal de sang à ce moment-là, donc on peut raisonnablement penser que si proposition il y avait, on aurait envie. Mais la trique du matin n’est rien de bien compliqué à gérer à côté de la trique du demi-endormissement dans les transports, phénomène peu évoqué dans le monde et très gênant qui consiste à avoir une trique d’enfer aussitôt qu’on prend le train et même face à la vieille moche qui mange son sandwich au camembert en place 34 du wagon 7.

Source photo : Giphy

3. Pourquoi vous êtes à ce point là obsédé par la taille de votre sexe ?

On n’est pas obsédé par la taille de notre sexe. Un jour, j’ai entendu un psychologue à la radio dire un truc du genre : « un type qui a une grosse bite, même s’il se retrouve au chômage, même s’il se retrouve à la rue, même s’il perd toute sa famille, il aura toujours un truc de confiance en lui parce qu’il a une grosse bite. » Ce truc est pas totalement vrai, mais cette compétition ridicule pour la taille du sexe est tellement intégrée dans le cerveau des garçons que ce n’est pas totalement faux non plus. Après, la vie sexuelle étant ce qu’elle est, on n’est pas cons et on ne rêve pas d’avoir un énorme sexe qui ferait mal à toutes les filles. C’est juste question de pas être ridicule.

4. Est-ce que vous rêvez vraiment secrètement de faire l'amour à votre maman ?

Non. Absolument pas. Erk

5. Est-ce que parfois vous faites l'hélicobite comme ça tout seul pour rire ?

Oui, parfois. Une fois, j’ai même débloqué un iPhone avec ma bite, comme ça, pour rire.

Source photo : Giphy

6. Pourquoi vous êtes si différents quand vous êtes avec vos potes ?

On n’est pas différent, enfin je ne trouve pas que l’on soit différent. On est simplement normaux, mais dans un contexte qui est compétitif. L’amitié est basée sur l’acceptation de mini-compétitions à qui sera le plus drôle, le plus intéressant, etc. Mais ce n’est pas un propre masculin. Simplement, cette mini-compétition est généralement absente de la sphère du couple, ou alors il y a un truc malsain. Du coup, peut-être qu’on a l’air différent, mais à mon sens, on est toujours normal.

7. Est-ce que vous analysez un texto ?

Pas spécialement. A part quand il est 5 heures et qu’on fait des efforts pour ne pas avoir l’air bourré, un texto est un truc qui s’écrit rapidement. Sinon, on appelle ou on écrit une lettre ou un livre. Donc partant du principe qu’un texto est écrit rapidement, non, on n’en fait pas une analyse littéraire. Mais vous devriez pas non plus, en fait. Là encore, l’idée qu’il y aurait un comportement masculin différent d’un comportement féminin est un peu débile.

Source photo : Giphy

8. Est-ce que vous pleurez quand vous êtes triste ?

Oui. Mais par exemple, moi, je n’arrive pas à pleurer et c’est chiant, parce que parfois ça fait du bien. Là encore, il n’existe pas de réponse de genre. Mais il n’y aucune raison pour qu’on ne pleure pas.

9. Est-ce que vous avez déjà essayé de vous autosucer ? Est-ce que c'est une obsession ?

Oui, en tous les cas, moi, j’ai déjà essayé à l’adolescence. Et je n’ai pas réussi. Non : ce n’est pas une obsession. Par contre, ce serait cool si c’était possible d’y arriver parce que ça doit être mieux que la branlette.

Source photo : Giphy

10. Qu'est-ce qu'il se passe vraiment quand on touche la peau entre les testicules et l'anus ?

Ça chatouille bizarrement. Un truc entre l’excitation sexuelle et le rire. Je sais toujours pas si j’aime bien ou pas.

De toute façon, vous, vous vous touchez les seins en continu, on le sait bien.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :